Le poujihadisme en plein boom

Bon, je n’y puis plus tenir, il faut que je vous parle du Quick Halal. J’étais plutôt parti pour faire l’impasse, débordé que j’étais par ailleurs, et le sujet ayant été maintes fois traité, notamment par l’Arabe dont une bonne partie de mes lecteurs sont les lecteurs.

Mais de nouveaux éléments sont survenus ces dernières heures, qui m’ont fortement remotivé. Les pourfendeurs de la pensée unique et de la presse à sa botte qui seraient mondialo-islamistes me font une nouvelle fois bien rire, quand se retrouvent dans cette nouvelle croisade Narine Le Pen, René Vandierendonck (maire PS de Roubaix), Eric Zemmour, Christophe Barbier, Dominique Paillé, j’en passe et des meilleurs.

Zemmour aujourd’hui sur i-Télé (merci @Dagrouik pour la mise en ligne)

Barbier sur torchon.fr :

Dominique Paillé – attention, vous risquez un claquage des abdos à la lecture de cette phrase :

« L’expérimentation de Quick est contraire aux principes de la République une et indivisible » (LOL)

Leurs arguments, en vrac ?

  • Un restaurant qui ne propose que des produits halal, c’est de la discrimination
  • C’est la même chose que la soupe populaire au cochon des identitaires, à l’envers (E. Zemmour ce jour sur iTélé)
  • Le Quick c’est pour les pauvres, les pauvres non musulmans s’en trouvent exclus du seul restaurant qui leur est accessible (merci Christophe pour ce grand moment d’humour)
  • Quick nous IMPOSE la viande halal
  • Quick est une filiale d’une filiale de la Caisse des Dépôts donc c’est un scandale d’Etat
  • C’est un cheval de Troie de l’islamisme qui va à terme nous imposer la charia
  • Des quartiers, des villes, bientôt des régions entières, sont « halalisés » (EZ encore)
  • Ad lib

Devant un tel monceau de conneries, il devient difficile d’ordonner ses idées, tant ça vous fait bouillonner du dedans. Que Narine Le Pen lance et attise une polémique sur ce sujet, pain bénit pour elle puisqu’il se produit de surcroît sur « ses » terres du Nord-Pas-de-Calais (quid d’ailleurs des 7 autres Quick concernés, dont personne ne parle ?), ça n’est pas surprenant : le poujihadisme© près de chez vous, c’est sa marque de fabrique, je serais même prêt à lui céder le copyright sur ce nouveau mot à moi que j’ai (nan je déconne, qu’elle aille se faire foutre, je lui donnerai jamais rien). Quand je lis ici et là qu’elle édulcore l’image du Front National, et que ça marche plutôt, ça me fait très froid dans le dos. Parce qu’à part éviter les jeux de mots foireux et autres dérapages négationnistes de son père, je ne vois pas bien en quoi son discours serait plus sucré. Que l’UMP lui emboîte le pas non plus : il ne s’agirait pas de se faire piquer les bénéfices déjà bien maigres du des-bas sur l’identité de mon cul par le FN ! Qu’un élu PS porte plainte, ça me laisse pantois.

Mais revenons sur les arguments ci-dessus.

Un Quick Halal, c’est discriminatoire.

Petit rappel de la définition de la discrimination : « action d’établir une différence, d’exclure par la ségrégation ». Alors désolé, un Quick ou tout autre restaurant qui ne sert que de la viande halal ne répond pas à cette définition. Il n’exclut personne, puisqu’il n’interdit à personne de manger un de ses burgers. Je ne défends pas les interdits alimentaires des religions, qui comme tout dans les religions dépassent mon entendement, mais manger halal n’a jamais tué personne, ça n’est pas du poison. Ca ne fait pas de vous un musulman non plus (d’ailleurs on en mange sans le savoir en achetant gentiment son steak au supermarché, au grand dam de certains députés UMP).

Un Quick Halal serait discriminatoire s’il refusait de servir des non-musulmans. A ma connaissance, ce n’est pas le cas.

Et pourquoi un Quick Halal serait-il discriminatoire quand une boucherie halal ne le serait pas (Eric Zemmour lui-même trouve ça normal qu’il y en ait) ?

Et pourquoi un Quick Halal serait, d’un seul coup, discriminatoire, quand ce pays compte depuis des temps immémoriaux une infinité de restaurants casher ou halal ? Si on pousse le raisonnement, un restau italien, c’est discriminatoire, parce qu’on force le bon Français qui n’a rien demandé à manger italien. Et le petit apéro rillettes-saucisson de Christophe Barbier, à la limite, je le trouve plus discriminatoire que le Quick Halal pour les éventuels musulmans qui travailleraient à lexpress.fr

Au final, si je comprends bien, c’est donc le fait que ce soit un Quick qui pose un problème, puisque cela ne peut être le fait qu’il serve du halal ? Et là, une fois encore, le raisonnement m’échappe. Un Quick, c’est un restaurant comme un autre, qui comme toute entreprise adapte son offre à la demande sur sa zone de chalandise. La zone compte beaucoup de musulmans qui veulent manger halal et le Quick perd des parts de marché ? Le Quick s’adapte, point barre. Ca s’appelle du marketing.

Enfin, dans cette affaire, que fait-on de la concurrence et du libre-arbitre des consommateurs ? Personne n’oblige personne à manger au Quick. Si j’en crois les pages jaunes, il y a 46 fast food à Roubaix. Libre à chacun, donc, d’aller manger de la merde où il veut, qu’elle soit halal, casher ou bien de chez nous.

Quick impose la viande halal :

Ben non, pareil, tu vas manger ta petite carbonade Chez Roger, et on en parle plus, Narine.

Un Quick Halal, c’est comme la soupe populaire au cochon :

Non, mon petit Eric, ça n’est pas pareil. La soupe au cochon, c’est une action « humanitaire » visant expressément à exclure de fait Juifs et Musulmans de la distribution. C’est une charité très bien ordonnée, qui elle remplit parfaitement la définition de la discrimination. Une fois encore, qui ne veut pas manger à hallal est libre d’aller chez Flash Burger ou à la Friterie de l’Alma (attention amis Parisiens : ne cherchez pas cette friterie en allant vous recueillir comme tous les ans en souvenir de Diana, elle est à Roubaix).

Le Quick c’est pour les pauvres :

Euh, c’est quoi le rapport Christophe ? Tu es gentil, mais là tu vas te pendre avec ton écharpe rouge grotesque. Promis, on se souviendra de toi comme de l’Isadora Duncan de l’éditorial de merde.

Quick est détenu par l’Etat :

… et devrait donc appliquer sa politique, en être le prolongement, un bras armé ? Procéder à des contrôles d’identité à l’entrée et dénoncer les sans-papiers (auquel cas le Quick Halal est un très bon guet-apens, pour attirer ces hordes de musulmans feignasses polygames et illégaux). Oui mon argument est con. Mais pas plus que le vôtre, qui me laisse sans voix, en réalité.

Enfin, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres et la charia nous guette :

Peut-on cesser deux secondes les délires paranoïaques et parler entre grandes personnes ? Des millions de personnes dans ce pays mangent halal tous les jours. Les musulmans ont  le même droit que les autres de pratiquer leur religion. Si l’on interdit les restaurants halal, que l’on ferme les restaurants qui ne servent que du poisson le vendredi, et les restau casher, et tout commerce communautaire, merde.

Et en quoi accepter un Quick Halal serait-il accepter tout ce qui se produirait demain ? Ce n’est pas parce qu’on accepte des Quick Halal qu’on signe un cheik (ahah) en blanc et qu’on s’engage à accepter n’importe quoi à l’avenir : la transformation de Notre-Dame en mosquée, la fermeture des restaurants non halal, etc.

Et s’il y a des quartiers entiers de musulmans, c’est en grande partie parce qu’il y a des quartiers entiers de non-musulmans. Que les communautés aiment à se regrouper, c’est un fait, et il y en a beaucoup d’autres exemples (les Chinois à Paris, par exemple). Mais on n’a pas fait beaucoup d’efforts pour qu’il en soit autrement, non ?

Cette affaire était déjà pathétique quand ça n’était qu’une énième petite polémique poujihadiste (j’aime bien mon nouveau mot, désolé) lancée par le FN et reprise par l’UMP (ce qui ne manque pas de sel puisqu’on a appris hier que le gérant du Quick est un élu local UMP) et le maire PS de Roubaix. Quand les éditorialistes de « grands » journaux s’en saisissent pour débiter ce genre de conneries, ça en devient carrément gerbant. Elle a bon dos, l’épidémie de gastro.

68 réponses à “Le poujihadisme en plein boom

  1. Philippe de Thrace

    Effarant. Zemmour qui nous peint des enclaves musulmanes en pleine expansion, c’est génial. Y en a-t-il un seul pour se rapeller les causes réelles de la ségrégation spatiale? Je vais faire une liste, pour voir.

    Georges, 43 ans, fait des pieds et des mains auprès de la mairie et surtout de son pote Pierre-Yves qui est au service logement pour que la demande de HLM de son fils aboutisse dans la nouvelle résidence du centre, et pas dans les tours de derrière le R.E.R.

    Marie-Pierre, 51 ans, habitante du Raincy, préfèrerait que le nouveau tram ne passe pas chez elle, pour ne pas voir arriver « ces gens là » de Clichy sous ses bégonias.

    Béatrice, 36 ans, a inscrit d’office sa fille Lola (qui adore les telenovelas et aurait préféré espagnol) en LV1 Russe pour éviter le collège du secteur « pas très sûr, quand même ».

    Alain, 48 ans, exige que la nouvelle assistante qu’il va engager habite à moins de 30 mn à pied du siège boulonnais de l’entreprise, pour « éviter trop d’absences les jours de grève de transports ».

    Annabelle, 28 ans, a choisi de voter au deuxième tour des municipales contre le candidat qui proposait de rénover les huit barres d’immeubles au nord de la commune, et pour celui qui voulait replanter des arbres en centre-ville.

    Bien entendu ces personnes peuvent vous jurer (et ils le croient sincèrement) qu’elles ne sont pas racistes.

    • Joli échantillon, tu rattrapes ma flemme d’illustrer le « on n’a pas pas fait beaucoup d’efforts »…

    • Guillaume Pascanet

      Juste une précision : le nouveau tram passe déja par Le Raincy.

      Par contre il est prévu une déviation de ce tram vers Clichy sous bois qui passerait par Pavillon sous bois (UMP) et Livry-Gargan (PS). les édiles de ces deux villes s’y opposent fortement sous moults prétextes techniques qui ne trompent personne : pas question que les sauvageons de Clichy/Montfermeil puissent venir chez nous rapidement et confortablmement pour violer nos voitures et brûler nos filles.

      Cela dit, Marie-Pierre du Rancis s’oppose probablement de toutes ses forces à l’édification de logements sociaux dans sa commune.

  2. Bel exposé qui m’a convaincu alors que j’étais géné par cette affaire. J’arrête de te lire, j’ai peur de virer à gauche.

  3. Pingback: Maîtres et esclaves, politique française « It's all about this mess

  4. Sur le postérieur, je suis. Je ne comprends surtout pas l’argument « entreprise d’état » (les autres non plus, remarque). Si on décide de le prendre au sérieux (ce que je ne fais pas, attention),autant ouvrir 21 Quick Halals et non pas 8, pour être statistiquement égalitaires rapport aux 6% de musulmans vivant dans la douce France. Et 217 qui ne servent que du Fil-o-fish le vendredi. On est pas dans la merde, tiens.

    • Sur la question de l’Etat, à la limite la question serait mais qu’est-ce que la CDC a à foutre au capital de Quick, en fait ?!

      • Guillaume Pascanet

        C’est dans le cadre de la constitution du fonds souverain français : l’Etat investit dans les entreprises stratégiques.

        Et dans le même temps, la CDC vend tout le patrimoine de logement social de sa filière Icade afin de financer ce même fonds souverain.

      • En fait non (je ne résiste pas).

        Le FSI ne prend aucune participation majoritaire, ce n’est pas sa mission.

        La participation détenue dans Quick est logée dans un fond de placement qui n’a pas été apporté au FSI.

        Afin de bien appréhender ses problématiques il faut bien distinguer:
        - les actionnaires et le management d’une part, les premiers ne faisant pas le travail des seconds et vice versa;
        - la tryptique: participation, logée dans un fond géré par une société de gestion. Les investisseurs dans le fond ne sont pas forcément les actionnaires de la société de gestion.

      • Là dessus, juste pour info, il s’agit d’une petite fleur faite au Baron Albert Frère par son grand pote… Nicolas (il n’était plus à Bercy mais avait initié le deal).

        http://www.rtlinfo.be/info/economie/belgique/296470/quick-albert-frere-va-t-il-devoir-rendre-des-comptes-

    • J’avoue, j’ai pas compris non plus. ça me dépasse un peu.

  5. Le quick, c’est pour les pauvres?
    J’ai toujours trouvé ça vachement cher! C’est que je dois être extrêmement radine alors!

  6. Un Quick halal ? C’est vraiment anecdotique. (d’ailleurs, c’est quoi un Quick ?!?!).
    On est loin du débat sur l’instauration d’un tribunal islamique à Toronto, il y a plus de 5 ans. C’est là qu’en est rendu « le plus meilleur pays au monde », la fédération du Canada, où le multi-culturalisme dégoulinant fait office de droit suprême. Au final, presque tout le monde vit en communauté dans la plus grande indifférence de son voisin. Et de temps en temps, les politiques et les médias nous sortent une « affaire » de ce genre … toujours avec les arabes ou les juifs, bizarre non !?

  7. Oui c’est ça, la politique française ces dernières années : l’art de monter des anecdotes en épingle, pour en cacher les vrais problèmes derrière la tête (de l’épingle).

  8. « ce n’est pas discriminatoire, manger halal n’a jamais tué personne »
    A ce compte là, manger du porc et garder son prépuce n’a jamais tué personne non plus !

    • Absolument. Je ne cautionne pas les interdits alimentaires et autres injonctions des diverses religions. Je ne veux pas pour autant imposer de manger du porc à des gens qui croient que c’est mal.
      Sauf erreur de ma part, on sert encore du poisson le vendredi dans les écoles publiques en France. Les enfants musulmans qui y mangent se retrouvent dans la même situation qu’un catholique qui mange un steak halal : ils mangent un aliment sur l’injonction d’une religion qui n’est pas la leur, sans que cet aliment soit incompatible avec leurs propres croyances.

      • Guillaume Pascanet

        je crois bien que tu fais erreur sur ce point mais je fréquente les écoles d’assez loin depuis longtemps. Il faudrait que j’interroge les nombreux professeurs de mon environnement familial à ce sujet.

        De plus, je crois bien que la doctrine de l’église est d’éviter de manger des produits carnés un jour par semaine, mais ne précise plus si cela doit se faire le vendredi.

        Reste que sur le fond, je suis d’accord. C’est juste pour faire le chieur.

      • Je crois que ça se fait encore beaucoup, mais je n’ai aucune certitude. Ceci dit, c’est bien sur le fond que je prenais cet exemple !

      • Guillaume Pascanet

        je crois bien que quand j’étais pion, le repas du vendredi soir avec les internes était presqu’invarialement et à leur grande joie des hamburgers non halal.

        D’ailleurs, ce problème des différends régimes religieux est de plus en plus compliqué en milieu scolaire.

        J’interrogeais par plaisanterie le responsable du service scolaire d’une ville en lui demandant si les hindouistes commençaient à exiger des repas sans boeuf et il m’a répondu qu’il avait déja été confronté à cett demande, bien que très minoritaire, vu la faiblesse de cette communauté en France.

        Donc, repas sans porcs pour les juifs et les musulmans.
        Repas avec viande de boeuf halal pour les musulmans et casher pour les juifs.

        Repas sans viande le vendredi pour les chrétiens traditionnalistes.

        Repas sans boeuf pour les hindouistes.

        Sans oubler les végétariens.

        Personnellement, je serais assez partisan d’un laïcisme assez étroit en réponse à cette montée des diffèrentes exigences.

      • dans mon lycée public c’était poasquaille tous les vendredi, je confirme.

      • Et on pourrait parler des jours fériés… Quand cessera-t-on de fêter des fêtes cathos dont je me branle comme d’une vieille quenelle ?

  9. Mais oui ! Vivement une société où on ne fêterait plus que la St Valentin, la Fête des Mères et la Gay Pride ! On s’offrirait plein de gros cadeaux !
    Pour revenir aux interdits religieux, vous semblez dire que les musulmans seraient plus sensibles que les autres : ils ne doivent surtout pas manger de porc, par contre les cathos pourraient bien faire l’effort de manger hallal, qu’est-ce que ça peut leur foutre ? Pascanet semble trouver légitime que toutes les religions aient leurs petites habitudes alimentaires, mais il s’agit des chrétiens qui mangent du poisson le vendredi, là il précise que ce sont des « traditionnalistes ». C’est très curieux, cette façon de ne pas loger tout le monde à la même enseigne. Non ?

    • Non. C’est juste une façon de dire qu’il n’y a aucune raison que dans un pays qui se gargarise en permanence de sa laïcité et l’érige en barrière contre une prétendue islamisation, il n’y a strictement aucune justification à ce qu’une religion, aussi ancrée soit-elle dans notre histoire, ait seule droit à des jours fériés, chômés pour tous. Je te rassure, je ne souhaite pas que la St Valentin soit fériée. Mais des jours républicains, ça m’irait très bien.
      Par ailleurs, la religion catholique n’interdisant pas de manger du boeuf abattu de telle ou telle façon, je ne vois pas où est le problème. Les autres religions interdisent le porc, tant pis pour elles, leurs adeptes passent à côté de nombreux mets délicieux.
      Et une fois encore, pour un Quick Halal, combien de milliers de restaurants non halal ? Personne n’est obligé d’aller y bouffer.
      Je ne me substituerai pas à Guillaume, mais je pense que quand il dit « traditionaliste », c’est parce que la pratique rigoureuse de la religion catholique a beaucoup reculé, même si une majorité de gens se disent toujours catholiques en France, je n’y vois pas un jugement de valeur. C’est d’ailleurs sans doute une des raisons pour lesquelles on a tant de mal à supporter l’Islam ?

      • Guillaume Pascanet

        Oui, j’ai ajouté traditionnaliste car la majeure partie des Français même baptisés n’ont aucune pratique religieuse voire aucune croyance.
        Il en est d’ailleurs de même concernant beaucoup de musulmans qui fêtent l’Aïd comme beaucoup d’entre nous noël : une occasion de bouffer plus et mieux que d’habitude et de retrouver sa famille.
        En effet, je pense que plus que l’Islam, c’est sa pratique plus poussée qui est en grande partie incompatible avec un pays largement sans religion, ou sans pratiques visibles extérieurement.

        Concernant les fêtes religieuses, il n’en reste pas tant que cela en fait, surtout comparé à d’autres pays européens et ils sont bien ancrés dans le calendrier. Je trouverais pour le coup un peu excessif de vouloir les supprimer.

        Par contre, je ne serais pas choqué que les menus des cantines soient strictement laïques. Pour ceux que cela dérangent, les écoles confessionnelles leur ouvrent les portes. Pourquoi refuser aux musulmans fervents un enseignement déja proposés aux catholiques et aux juifs ?

      • « la religion catholique n’interdisant pas de manger du bœuf abattu de telle ou telle façon, je ne vois pas où est le problème ».
        Je comprends bien la nuance et je la reconnais. Le problème n’est en effet pas d’ingérer du hallal quand on est catholique, mais bien une question « d’espace vital ». Le christianisme n’est pas seulement une religion mais une culture (dont la laïcité qu’on chérit tant est d’ailleurs l’héritage). Ca ne me choque pas que cette culture domine les autres chez elle. C’est tout de même le principe d’une « bonne éducation » d’adopter les règles de l’hôte qui invite à dîner. On parle sans cesse d’intégration : pour moi l’intégration est ratée dès lors qu’il faut ajouter, à côté de la table des convives, une petite table en alu pour ceux qui n’aiment pas la viande ou les légumes. Quand tous les Quick du monde entier seront allés au bout de leur logique, on aura partout répétée la même gamme de Quick Hallal, Quick Kasher, Quick sans sucre, Quick Végétarien… au lieu d’une diversité de pays avec leur gastronomie authentique.

      • Guillaume Pascanet

        je suis assez d’accord sur le fait que si tout le monde a ses préférences alimentaires particulières, le « vivre ensemble » en prendra un coup.

        Par contre, je ne suis pas convaincu que la laïcité soit un héritage du catholicisme. Plutôt une longue maturation remontant en France au gallicanisme, aux guerres de religion, à l’édit de Nantes, aux Lumières, au concordat puis à la séparation des églises et de l’Etat. Les hiérarchies religieuses se sont opposées à tous ces processus et n’ont cédé que devant un rapport de forces défavorable.

      • Je maintiens que tant qu’il reste globalement une offre diversifiée, je considère qu’on encule des mouches. Une fois encore, il existe des milliers de restaurants halal, pourquoi celui-là poserait-il problème plus qu’un autre ?
        Par ailleurs, je ne vois pas en quoi la culture chrétienne ne domine plus en France. Si l’on n’agitait pas en permanence le chiffon rouge sur des non-événements comme celui-ci, on verrait sans doute mieux qu’elle reste archi-dominante.
        Autre question : doit-on se réjouir que les chaînes de restauration rapide ne soient QUE standardisation ?

  10. @Pascanet : je ne pense pas non plus que la laïcité soit l’initiative de l’Eglise (ce serait un comble !). Le fait est que ce concept est né dans un contexte de chrétienté catholique, et a bien du mal à émerger ailleurs. Ce n’est qu’un fait observé et il est peut-être curieux de faire un lien de cause à effet. Mais pas plus que d’écarter définitivement la parenté.

    • C’est oublier l’exemple turc.
      Et japonais, et chinois et anglais et…

      • Philippe de Thrace

        Concernant les asiatiques, une comparaison n’a pas vraiment de sens, puisque la définition de la religion est différente : Elle n’y a pas contrôlé et absorbé pendant des siècles la réflexion philosophique (faute de s’en distinguer), et sa définition n’est pas exclusive des autres religions. Sa place dans la politique des pays d’extreme-orient ne peut s’analyser dans les mêmes termes que dans les pays de tradition monothéiste.

  11. @Diegosan : en effet, il n’y a pas à s’offusquer du Quick plus que d’autres exemples qui existent à foison. Ce qui montre que l’affaire Quick n’est que le paravent de la question plus large du multiculturalisme.

  12. Guillaume Pascanet

    Xix> le concept de laïcité qui s’est épanoui dans un contexte chrétien en prend vite un coup quand on voit ce qui se passe chez nos voisins :

    - en Italie, malgré une séparation théorique du religieux et du politique, les coix dominent toujors dans les écoles, les tribunaux, les hopitaux…
    -en Espagne, l’église est suffisamment puissante pour être une force politique en elle-même.
    - En Allemagne, une partie des impôts est affecté au religieux en fonction de la déclaration de religion des contribuables.
    - En GB, le chef de l’Etat est chef de l’église. Tony Blair a attendu de quitter le pouvoir pour officialiser sa conversion au catholiscisme.
    - En Grêce, la supression de la mention de la religion sur les pièces d’identité a fait l’objet de manifestations de protestation très importantes.

    Je ne suis donc pas convaincu que la culture chrétienne soit particulièrement favorable à la laïcité.

    • Et nos amis américains qui n’ont que God à la bouche et prêtent serment sur la bible ?
      L’affirmation de la laïcité est une spécificité française. Et turque, un peu (je connais mal, mais c’est bien un des premiers pays à avoir érigé la laïcité en principe de gouvernement non ?)

    • Juste, le chef de l’Etat au Royaume-Uni (qui est le chef de l’Eglise anglicane, là-dessus tu as raison), ce n’est pas le premier ministre, mais la reine/le roi (mais bon, comme il se trouve que c’est une reine…). Donc, je ne vois pas bien le rapport avec Tony Blair (même s’il est vrai qu’être catholique reste « problématique » pour un PM…) ;)

  13. Guillaume Pascanet

    Et pourtant, en théorie, les USA sont le premier pays à avoir séparé dans la loi la religion et l’Etat? Mais comme , c’est un pays très religieux, les références à la religion sont omniprésentes.

    dans l’émission Karambolage, j’avais vu une fois la prestattion de serment de tous le gouvernement allemand devant le Bunderstag : 2 formules existent, une faisant référence à Dieu, l’autre non. Comme il s’agissait d’un gouvernement de coalition, la moitié des ministres étaient SPD. Et pourtant, juste 2 ou 3 ministres (de mémoire) ont utilisé la formule laïque.

  14. Philippe de Thrace

    Après avoir relu les propos du maire de Roubaix, il me semble que si les réactions se concentrent sur ce restaurant en particulier, c’est justement parce que l’offre de ce centre commercial-là n’est plus diversifiée. Problème d’échelle en fait.
    Xix n’a pas tout à fait tort quand aux racines chrétiennes de la laïcité. Disons que le « redite caesari » des premiers chrétiens en contient les germes, en séparant politique et religieux, dans le contexte bien sûr des deux premiers siècles du christianisme, ou la religion cachée était de fait une religion privée. Germe qui, même mis sous cloche par les Églises pendant des siècles, n’en restent pas moins présents dans certains textes fondateurs, et surtout, malgré les interactions de l’un et de l’autre, qui ont défini clairement pour tous que le pouvoir politique et religieux étaient différents, même quand ils s’acoquinent (cité des hommes et cité de dieu etc…).
    Par exemple, même s’il a existé des impôts pour l’église, La Bible n’est pas considérée comme un texte de droit juridique et fiscal (ce qui est le cas de l’Islam).

  15. Guillaume Pascanet

    C’est vrai que le problème de l’Islam est que c’est à la fois un projet religieux et un projet politique, qui se sont confondus à l’origine dans le califat.

  16. On aurait tout de même du mal à prouver que la laïcité vient d’ailleurs que du christianisme, à part à considérer qu’en 1905 est née une génération spontanée de laïcs qui s’était complètement émancipée de sa culture et de son éducation… Dresse la liste des pays musulmans, regarde le seul état juif : on voit que la filiation est tout de suite moins évidente.
    Les états « musulmans » laïcs datent tous du XXème siècle et sont issus de la décolonisation. Pour la Turquie par exemple, c’est 1922 il me semble. Et ces exemples (constitution turque, iranienne…) s’inspirent en général de leur propre aveu de la Révolution française.

  17. Guillaume Pascanet

    C’est bien ce que l’on dit, la laïcité est particulièrement poussée en France, mais pas dans les autres pays chrétiens.

    Les USA nous accusent régulièrement de restreindre les libertés religieuses d’ailleurs, tant double-iou que Obama.

  18. Guillaume Pascanet

    La stagiaire : J’ai fait un raccourci rapide sur deux problèmes religieux différends en GB : la reine est chef de l’église anglicane (bonjour la séparation de l’église et de l’état) et un PM catholique passerait mal alors qu’en France, nous avons déja eu des chefs de gouvernement non catholiques (pas un Président, c’est vrai)

  19. Guillaume Pascanet

    Si, il est catholique même si sa mêre a des ascendances juives.

    • Ses principales entorses à la laïcité étaient en tout cas franchement catholiques. Mais une chose est sûre, il n’est pas très chrétien dans ses actes…

    • Guillaume Pascanet

      la seule chose de positif avec l’élection de Sarkozy est que l’on démontre ainsi que les Français sont capables de mettre au pouvoir par le biais du suffrage universel direct un homme d’origine hongroise d’une part, et d’origine juive grecque d’autre part.

      La campagne électorale du Val d’Oise démontre malheureusement que pour élire un noir, c’est pas encore gagné.

  20. I just love you. I quoted you in a text. Check goops’ blog.
    Cheers.

  21. On devrait vous apprendre en France à faire des compromis à la Belge parce que la laïcité chez vous, aujourd’hui, je la trouve parfois d’une rigidité crasse. Bon, là, je me frite pour toujours avec un de mes grands amis spécialiste de la laïcité et il me brûle comme une sorcière. Pas grave, je lui apporterai des chocolats dimanche.

  22. Cet article et les commentaires sont passionnants (quoi c’est le commentaire le moins intéressant de l’histoire de la blogosphérie ? je suis malade, j’ai le droit).

    Sinon le coup du poisson le vendredi , c’est en rappel du vendredi saint, jour de la mort du Christ, me semble bien.

  23. La lecture de cet article et des 59 et quelque commentaire m’a creusé l’apetit. J’hesite entre un Giant Hallal with Cheese, un Friday-Filet-o-Fish-thank-you-Jesus et un Quarter-Pounder-Casher-con-queso… any advice?

    • J’ai moi-même mangé super pas halal ni casher ce soir : une orgie d’oeufs au plat avec plein de bacon et de mozza. A l’heure qu’il est, ceci dit, le Fish s’impose à toi, si tu veux défendre ton identité nationale chrétienne.

  24. D’accord avec tout sauf sur une chose: la soupe au cochon n’est pas discriminatoire, puisque peut venir y manger qui veut. Si quelqu’un refuse d’y manger à cause de son appartenance religieuse, ça reste son choix, la religion n’étant pas à placer au-dessus du libre arbitre.

    Alors après certes, l’intention est bien d’envoyer une petite crotte de nez dans la face des musulmans, et la démarche peut atterrer mais je trouve que c’est bafouer les lois telles qu’elles sont de les utiliser pour interdire une manifestation de ce genre.

    • Oui, elle se veut excluante, ce qui dans une démarche « humanitaire », me choque. Parler de volonté à propos de gens qui n’ont pas les moyens de se payer à bouffer, c’est un peu exagéré, non ?

  25. Mais dans le cas de personne dans la situation que tu décris, manger du porc est autorisé voir même encouragé:

    « Il est permis ainsi au musulman, en cas de nécessité pressante, de manger parmi les choses interdites (bête morte, sang, viande de porc…) ce qui calme son besoin et le sauve de la mort. [...] Cependant [...] la nécessité ne doit pas être poussée par un désir particulier et ne doit pas dépasser les limites de ses besoins »

    A partir de là, manger où non de cette soupe procède toujours autant d’un choix, et là ou le choix est laissé, on ne peut parler de discrimination.

    Encore une fois le procédé est choquant, mais je ne trouve pas que l’annulation soit une décision juste au regard de la loi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s