Passe, passe, passe le oinj

La drogue, ok, c’est pas joli joli, mais bon ne jetons pas le bébé avec l’eau des oeufs dans le même panier.

Parce que finalement, sans drogue, je pense qu’on serait passé à côté de quelques centaines de morceaux sublimes, de milliers de livres déjantés, d’oeuvres d’art déboîtantes, de sketches hilarants, et de bonnes barres de rire entre amis, très saines pour entretenir ses abdos quand, comme moi, on a pour principal sport d’aller rechercher une bouteille dans la cuisine ou un verre au bar à pied.

Et puis, pour n’en prendre qu’une, sans drogue, on n’aurait jamais entendu cette splendeur intergalactique.

Ni ce titre psyché-otrope de dingue.

Vous voulez encore plus fort ? Et ben on aurait raté cette invraisemblable sublimité aussi.

Alors oui, la drogue c’est pas que de la merde pour tout le monde et en toutes circonstances. Un peu de nuance, que diable !

Bon, et puis toutes ces histoires de drogue, à part que ça donne envie de racler le fond d’un moule avec du gâteau au chocolat collé avec ses ongles, ça me rappelle aussi ce truc quand même assez très drôle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s