Comment te dire adieu ?

Je revois Hélène en larmes sur ce morceau, la révélation qu’a été pour elle cet immense concert, à l’Olympia, il y a, putain, 15 ans. Tous ces poils dressés au fil des ans, ces quatre fois où je t’ai vu qui sont les quatre concerts les plus incroyablement et simplement beaux de ma vie. Jusqu’à l’an dernier, encore à l’Olympia, tellement digne, tellement la classe absolue.

Pour quiconque ne l’aurait pas, c’est le moment d’acheter Confessions Publiques. Un des plus beaux disques du monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s