Lettre ouverte à Dieu

Cher David, cher mon dieu.

Alors que ressurgissent les rumeurs les plus alarmantes sur ta santé, comme elles le font épisodiquement depuis environ 2 ans, je me dois de mettre les choses au clair une bonne fois pour toutes.

TU N’AS PAS LE DROIT DE MOURIR

D’abord parce que tu es Dieu, et si Dieu pouvait mourir, ça se saurait.
Mais bon, c’est un peu résumer abruptement le fond de ma pensée, que je m’en vais donc développer, pour toi, mon Dieu, et pour les indiscrets qui viendraient à lire cette lettre par-dessus ton épaule.

Une fois n’est pas coutume, je vais tenter la prouesse d’être objectif, et de ne pas me contenter d’user de superlatifs définitifs sans étayer quelque peu mes affirmations de preuves irréfutables. Je n’écrirai donc pas, non non, que tu es le plus grand artiste de rock et de pop que la Terre ait porté depuis la divine invention du rock et du roll.
Car même si je le pense, je devrai bien concéder dans le débat que, certains jours c’est Mick, que parfois John n’est pas passé loin, que le petit Prince se défend bien…

Mais au final, force est de constater qu’aucun de tes rivaux (que j’aime aussi d’un amour chaleureux) ne réunit autant de qualités que toi.

– Tu es le plus beau

– Tu es le plus classe

– Tu es le plus sexy motherfucker, à tel point que 100% du public, hommes et femmes confondus dans le même élan, sortent de tes concerts amoureux de toi. Que l’hétéro le plus endurci s’entend s’exclamer que « putain le mec, comme il est sexy ».

– Tu es celui qui dégage le plus incroyablement le sentiment de prendre ton pied d’une force intergalactique lorsque tu joues sur scène, débordant de gérénosité

– Tu es un cours de chant ambulant, mais sans le côté docte et professoral : non seulement ta voix est divine, mais elle est capable d’aller dans tous les recoins, y compris ceux dont on ne soupçonnait même pas l’existence.

– Tu m’as donné les 2 plus beaux concerts de ma vie, au Zénith et au Dôme : 3 heures d’enchantement, d’envoûtement, de plaisir intense et partagé.

– Tes initiales servent d’unité de mesure de la puissance du son, et je ne peux pas croire que ce soit un hasard.

– Tu as écrit et composé un nombre incalculable de chefs-d’œuvres, textes et musiques, au fil des ans, toujours au plus près de ton époque, te réinventant sans cesse.
Au hasard, n’importe quel morceau de ce disque :

ou de ce disque :

– Tu as fait deux sublimes adaptations de Brel, ce qui 1/ n’est pas à la portée de tout le monde et 2/ témoigne d’une ouverture au monde que l’on ne trouve pas tous les jours chez les artistes anglo-saxons.


(merci Mort Shuman pour le sublime texte anglais)

et

– Tes tubes embrasent les dance-floors, sans s’encombrer de stupides frontières générationnelles. Comme, au hasard :

– Tes morceaux peuvent faire pleurer les filles, et les garçons aussi.

– Tu as écrit la plus belle chanson sur Jésus du monde, ce qui prouve bien que tu es Dieu, car qui connaît Jésus mieux que Dieu ?
[Attention Delphine C., ce morceau est un spoiler pour toi]

Surtout, tu n’as pas le droit de mourir, parce que contrairement à d’autres artistes pas tout frais ou partis récemment, je suis convaincu que tu as encore tellement de belles choses à me dire.

Je t’aime tellement, tu n’as même pas idée. Reste avec moi.

Publicités

12 réponses à “Lettre ouverte à Dieu

  1. Tu peux pas faiiiiiire ça… je vais avoir trop de gens à consoler après, t'as pas idée. Allez, steuplait David… encore 15 / 20 ans ce serait cool.
    Tu peux pas mourir la même année que Stephan Gately en plus, t'imagines. La teuh-hon.

    Non faiiiiiiis pas ça.

  2. Je ne peux mettre suffisamment de "plus" pour plussoyer ou plusseoir à la hauteur de mon envie de me joindre à toi dans cette bouleversante missive. Dieu que cette phrase est bizarre…C'est le seul artiste pour lequel je vends mon corps.
    Aaaah si seulement tu avais inséré "5.15 angels have gone"… j'aurais demandé ta main.

  3. H., tu tiens l'argument ultime, je crois !
    Vieux Félin, ton obsession du mariage te perdra, reste concentrée sur Pute ;-)

  4. Et je m'étonne que personne ne veuille me passer la bague au doigt…

  5. Quand j'écoute Bowie, J'ai 5 ans, 10 ans, 15 ans, 20 ans etc…C'est le seul qui me fait ça avec vous pouvez rire, Véronique Sanson! Alors David,ne nous laisse pas Orphelins.

  6. j'en ai les larmes aux yeux….

    merki.

    Delphine C.

  7. Moi aussi, Delphine. A chaque fois que je pense à cette impossible possibilité.

  8. Je porte son prénom comme un pendentif à sa gloire depuis maintenant 36 ans…s’il devrait lui arriver quelque chose (à DB, pas à mon pendentif),je rayerais mon prénom de mon état civil au profit de mon second prénom (Jean), lequel perduera sauf si Jean préside un jour l’EPAD (après il me reste Gerard mais là, ca devient difficile)

  9. Il ne lui arrivera rien, ne crains rien.

  10. Pingback: Lettre toute verte à Johnny « Moi je, je trouve que

  11. Je me joins humblement à ces prières, et je m’en vais de ce pas sacrifier quelques vierges en Son honneur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s