Prix Con Court (màj)

Moi je, j’en ai marre. J’ai qu’une envie en ce moment, c’est de vous mettre des disques. Mais ils ne me laissent pas faire. Ils veulent me bâillonner musicalement. Ils ont fomenté un gigantesque complot contre moi.

« Ils », ce ne sont pas les sionistes ou les francs-maçons, occupés, c’est bien connu, à d’autres complots, mais bien les plus éminents représentants de l’UMP, qui se succèdent de jour en jour pour me détourner, par leurs déclarations fracassantes de finesse pachydermique, de mon but premier.

Aujourd’hui donc, Eric Raoult, ci-devant Député-Maire du Raincy (qu’il nous présente à longueur d’année comme LE havre de paix du 93 grâce à son génie politique).

Eric est un peu tendu, depuis quelques années, car plus personne ne l’a mis dans un gouvernement depuis juin 1997, alors qu’il était naturellement le plus brillant ministre de la Ville que la terre ait jamais porté. 12 ans, c’est long, mais Eric ne désespère pas. Sentant le vent (qui lui amène une odeur de merde), et sachant qu’un remaniement se profile à l’horizon, Eric a décidé de faire du zèle, de flatter le minarque (c’est comme un monarque, mais en plus petit), et a donc inventé en exclusivité mondiale le « devoir de réserve de lauréat de prix littéraire ». Il a en effet écrit à Frédéric Mitterrand, lui demandant de réprimander Marie N’Diaye, récente lauréate du Goncourt, prise en flagrant crime de non-pâmoison devant les sublimes réalisations du minarque (c’est comme un monarque, mais en minable).

A une question sur la « France de Sarkozy » (je conteste la formule, d’ailleurs, c’est pas-t’à lui), Marie a répondu très franchement :

« Je trouve cette France-là monstrueuse. Le fait que nous ayons choisi de vivre à Berlin depuis deux ans est loin d’être étranger à ça. Nous sommes partis juste après les élections, en grande partie à cause de Sarkozy, même si j’ai bien conscience que dire ça peut paraître snob. Je trouve détestable cette atmosphère de flicage, de vulgarité… Besson, Hortefeux, tous ces gens-là, je les trouve monstrueux. »

Et Eric de se permettre « d’attirer l’attention de M. le ministre de la culture et de la communication sur le devoir de réserve, dû aux lauréats du Prix Goncourt. En effet, ce prix qui est le prix littéraire français le plus prestigieux est regardé en France, mais aussi dans le monde, par de nombreux auteurs et amateurs de la littérature française. A ce titre, le message délivré par les lauréats se doit de respecter la cohésion nationale et l’image de notre pays. Les prises de position de Marie Ndiaye, Prix Goncourt 2009, qui explique dans une interview parue dans la presse, qu’elle trouve « cette France [de Sarkozy] monstrueuse », et d’ajouter « Besson, Hortefeux, tous ces gens-là, je les trouve monstrueux », sont inacceptables.

Ces propos d’une rare violence, sont peu respectueux voire insultants, à l’égard de ministres de la République et plus encore du Chef de l’État. Il me semble que le droit d’expression, ne peut pas devenir un droit à l’insulte ou au règlement de compte personnel. Une personnalité qui défend les couleurs littéraires de la France se  doit de faire preuve d’un certain respect à l’égard de nos institutions, plus de respecter le rôle et le symbole qu’elle représente. C’est pourquoi, il me paraît utile de rappeler à ces lauréats le nécessaire devoir de réserve, qui va dans le sens d’une plus grande exemplarité et responsabilité. Il lui demande donc de lui indiquer sa position sur ce dossier, et ce qu’il compte entreprendre en la matière ? »

Eric, j’ai envie de te dire ouate-ze-fouquine-feuque ????? Pendant que tu y es, toi qui es député, tu devrais écrire une proposition de loi imposant à tout jury de prix littéraire de procéder à un croisement de la liste des lauréats pressentis avec le fichier des militants UMP à jour de cotisation. Voire en faire un critère pour avoir le droit de soumettre un manuscrit à un éditeur. On n’aura plus ce genre de problème.

Patrick Rambaud, membre du jury Goncourt, vient de très bien remettre l’individu à sa place, en déclarant avec une grande justess : « Eric Raoult confond le prix Goncourt avec Miss France ». Merci. Quant à moi, je te décerne le prix Con-Court, qui récompense quand j’en ai envie et sur vote de l’intégralité de moi-même une personnalité improbable qui dit des trucs cons démontrant la courtitude de ses vues.

Mais ce prix, tu le reçois pour l’ensemble de ton oeuvre, c’est un peu un lifetime achievement award (si tu pouvais traduire achievement par il faut que ça cesse, ça nous arrangerait tous). Je ne peux en effet pas résister au plaisir de revenir, pour l’occasion, sur quelques-unes des pépites qui jalonnent la carrière exemplaire de cette personne visiblement prête à tout pour s’attirer les bonnes grâces du mytharque (c’est comme un monarque, mais plus mythomane).

Eric est président du groupe d’amitié franco-tunisienne de l’Assemblée Nationale, dont l’objet est d’apprendre à lécher le cul du majarque (c’est comme un monarque, mais en version Majax) en s’exerçant sur des dictateurs étrangers.

Une journaliste du Monde est expulsée pour des articles défavorables au régime ? Eric : « Quand un certains nombre d’observateurs français font de la provocation vis-à-vis du président Ben Ali, ils savent que quand ils arrivent, on les remet dans l’avion ». RAS, donc, tu l’as bien cherché, morue, fallait utiliser ta langue pour lécher plutôt que pour parler.

Quand Ben Ali est réélu démocratiquement et dans la plus grande transparence avec 89.6% des voix, Eric se réjouit « parce que c’est un pays stable, parce que c’est un pays où la classe moyenne est en progression« . Et Eric est « tenté de dire à ceux qui disent en persiflant, 90%, que oui, en Tunisie, beaucoup de gens aiment le Président Ben Ali« . Ah, et aussi : « La Tunisie n’a pas les mêmes critères démocratiques que nous ». RAS, donc. Vous pouvez pas comprendre, c’est pas les mêmes critères démocratiques. C’est une démocratie où on tire le score du vainqueur aux dés, vous voyez. Alors on peut pas comparer.

Eric a aussi soutenu un amendement visant à rétablir la peine de mort, sous certaines conditions.

Eric est membre du comité d’honneur (???) du Mouvement Initiative et Liberté, héritier du glorieux SAC

Eric est progressiste, et a notamment déclaré « Dès qu’il y a un enfant, il faut un papa et une maman« . Bon, et c’est mieux s’il y a aussi un chien, une cheminée, et si tout le monde se fait des bisous, et si maman prépare le repas pendant que papa travaille ??

Je vais m’arrêter là, conscient du traumatisme que je pourrais vous causer à l’approche du dîner. Et puis aussi parce que je dois aller me bourrer la gueule parce que c’est mardi.

Je suggèrerai juste à Eric, avant de nous quitter, d’aller s’installer dans un pays plus en phase avec son mode de pensée.

La Tunisie, sans doute, où mal l’accueillir serait faire preuve d’une bien grande ingratitude. Mais il pourra sans nul doute se plaire chez Mouammar, en Chine ou en Corée du Nord (parce que bon, je présume que dans le cadre d’une vie d’apparatchik, le communisme le plus hardcore le choquera moins que les odieuses pratiques d’assistanat d’une mairie du 93).

MALUS TRACK :

Publicités

24 réponses à “Prix Con Court (màj)

  1. Pingback: Tweets that mention Prix Con Court « Moi je, je trouve que -- Topsy.com

  2. Éric Raoult, je comprends pas qu’on puisse mettre autant de vide dans un packaging aussi proéminent.

    J’aurais beaucoup aimé qu’il soit en face de moi au moment où il a débité sur Marie j’ai-une-voix-de-merde- Ndiaye. Je me serais fait une joie de lui dire ce que je pense.

  3. MOUAHAAAAHHHHHH

    Bordel Diego, merci pour l’article avec une tendresse particulière pour Minarque et Manarque et leurs définitions respectives qui m’ont fait me rouler par terre en bavant de rire.

  4. J’avais pas lu quelque chose d’aussi brillant depuis longtemps.
    Mais quelle plume Diego !
    C’est jubilatoire.

  5. Découvrir ta plume sur un certain blog de connards est très appréciable, mais l’apprécier à sa juste valeur sur ton blog, c’est juste du bonheur…
    Merci!

  6. Encore ! J’ai toujours rêvé d’avoir une pastèque à la place de mon melon !!

  7. mdr comme disent les jeunes…

  8. ouais, on est surtout bien cernés par les cons (et encore c’est soft) comme disait robert

  9. PTDR ! « Le Minarque », ça claque grave ! Je fais tourner ! Perso je l’appelle « le groom » (vu qu’il fait rien qu’à renvoyer des ascenseurs), mais pour le coup je pense que je vais le rebaptiser !

  10. ce qui me choque dans son discours et me fait un peu peur, en plus de son curriculum, C’EST:

    « A ce titre, le message délivré par les lauréats se doit de respecter la COHÉSION NATIONALE ET L’IMAGE DE NOTRE PAYS »

    et

    « Une personnalité qui défend les COULEURS littéraires de la France se doit de faire preuve d’un certain respect à l’égard de NOS institutions, plus de respecter le rôle et le SYMBOLE qu’elle représente. »

    ou peut-être est-ce ma mini gueule de bois qui me fait entendre des voix?

    P.d. MERCI DIEG POUR CET ARTICLE

  11. “Eric Raoult confond le prix Goncourt avec Miss France” : trèèèès bien vu ;-))

  12. Éric Raoult quoi… même sur Europe 1, les journaleux galère à garder leur sérieux au pendant les éditions.

  13. wahou…..
    merci et pffffff, j’étais passée à côté de cette horreur !
    comme une envie de vomir sans gueule de bois yeurk
    Je repense à ma cop’s nada qui a vraiment quitté le territoire elle aussi !!
    bravi bravo
    malheureusement je préfèrerasi que l’actualité ne nous donnes pas autant d’inspiration …

  14. Pingback: Rentre chez ta mère Eric Raoult! « C'est La Gêne

  15. Très clair, très juste, très drôle.
    Cet article est brillant, j’ai mal aux yeux.

  16. Pingback: “International Syndrome (vol.2)” « Henri en Québéquie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s