Improbabilité

L’improbabilité, en diegosanien (une langue dont je vous entretiendrai bientôt, dès que j’aurai fini de définir les verbes enchapiner et diégoputer), ne désigne pas seulement ce qui est peu probable, au sens premier du terme donc, mais également ce qui bien que totalement et indubitablement réel, est tout bonnement au-delà de l’entendement. Si ça n’était pas déjà pris, on pourrait appeler ça de la gêne, l’improbabilité étant une forme d’embarras.

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous une grosse improbabilité de type magique, qui a pris la forme d’un danseur. Sans doute le danseur le plus improbable de l’histoire de la danse (et de celle de l’improbabilité, aussi). Ce danseur semble totalement égaré sur ce plateau de télévision où se produit l’immense Donna Summer que j’aime, accompagnée d’une troupe de danseuses toutes pailletées comme il se doit, dans la plus pure tradition disco. Quand soudain, la silhouette blanche et moulée à la louche d’un grand échalas (vous aurez noté la double allitération en che et le) apparaît sur l’écran.

Instant de doute : il ne cadre pas du tout dans le tableau. S’agit-il d’une manifestation intempestive d’intermittents du spectacle (vous savez ces grosses feignasses qui en branlent pas une et vivent d’un régime de chômage outrageusement avantageux et nous gâchent tous les ans la merveilleuse cérémonie des César, pour plus d’info envoyez un mail à feignasses@ump.france.fr.delafrance.fr en indiquant « intermittent » en objet – sans quoi on pourrait vous répondre sur les feignasses d’mmigrés polygames qui touchent jusqu’à plusieurs millions d’euros d’allocations familiales pendant que vous vous levez à l’aube à cause des grèves de ces privliégiés de conducteurs de RER pour aller travailler plus pour gagner plus – ce qui est tout autant scandaleux mais n’est pas votre question) ? D’un spectateur un peu trop enflammé ? D’un gag du Saturday Night Live ?

Et puis après quelques secondes, on s’aperçoit qu’il connaît quand même vachement bien la choré, que Donna n’a pas le moins du monde l’air choqué et continue le show, que la  sécurité n’intervient pas, et on doit se rendre à l’inévidente évidence : l’endive fait partie du pestacle.

Il ne reste plus qu’à apprécier cet immense danseur dans cet intense moment d’improbabilité. Chaque seconde. Jusqu’à la fin.

PS : Merci à celle qui m’a fait découvrir ce chef-d’œuvre, qui se reconnaîtra (et qui me doit 100 euros d’ailleurs).

Publicités

15 réponses à “Improbabilité

  1. Philippe de Thrace

    C’est moi. Pendant ma période LSD et Lycra.

  2. est-il finement suggéré que c’est cela – un légume, donc- qu’elle’d love to love?

  3. OH MY F***IN’ GOD! Je crois que je vais mourir de rire!
    Le pire c’est qu’il ressemble à un pote, et qu’il arrive à ce dernier de danser de la même façon…

  4. J’ai enfin trouvé à quoi ça me faisait penser tiens, à ça

  5. très belle choré Henri en effet. on appelle ça d’ailleurs le trémoussage en gelée. beaucoup plus difficile à réaliser que ça n’en parait d’ailleurs.
    perso, ça me rappelle un peu, mais dans un autre genre, le clip de « Praise you » (Fat Boy Slim) http://www.youtube.com/watch?v=cliHaTV2V6w

    je recommande d’ailleurs très chaudement le documentaire de Spike Jonze un soir de déprime

  6. Mais, mais mais… Mais c’est MAUVAIS… Puis pas qu’un peu hein, dans les grandes largeurs (et longueurs aussi). Mais il sait pas danser. Mais comment elle a pu le laisser monter sur scène? Au passage, j’ai lutté pour regarder jusqu’au bout et je regrette.
    Faut que vous arrêtiez hein parce que la, les pendaisons successives, ça commence à faire très mal

  7. Enchapiner? Mmmh. Lyvra? Donna? Mais tu couves quelque chose.

  8. Tout à fait entre nous, tant que tu présenteras ces symptômes cruelliens, je crains de ne pas être autorisé à toucher quoi que ce soit.

  9. C’est juste magignifique. Ma vie est désormais éclairé d’une lumière nouvelle.
    Merci.

  10. Oh, j’avais pas vu. Ce type est une chandelle magique.

  11. Exceptionally well written read…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s