De la poubelle à la poubelle

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de recyclage. C’est important, d’adopter des comportements écologiques à notre époque. Même Valérie Pécresse a axé, au début, sa campagne là-dessus, essayant de nous faire croire que l’écologie, en Ile-de-France, c’était elle.

Et puis, assez vite, elle et ses amis se sont rendu compte que ça ne prenait pas des masses. Ils ont donc changé d’approche, et fondé l’intégralité de leur campagne sur la mauvaise foi, les raccourcis aussi scandaleux qu’ineptes, et le contenu des poubelles.

D’abord, tout s’articule autour d’un « postulat » de départ, jamais démontré bien entendu : on martèle l’antienne sarko-lefebvrienne comme quoi la gauche 1. n’a rien fait 2. n’a pas d’idées 3. n’a pas de programme 4. est désuni-contrairement-à-la-droite (ce qui ne manque pas de saveur, quand on voit comme ça tire dans tous les sens entre vous, et quand on entend les remontées de terrain). Les enfants, je ne vous invite même pas à vous renseigner, vous ne le voulez pas, asséner des contre-vérités étant votre seul mode d’expression. Je vous rappelle juste au passage que plus de la moitié de vos propres électeurs potentiels jugent le bilan de Jean-Paul Huchon satisfaisant.

On manie aussi le mensonge, en affirmant que Jean-Paul Huchon a seul la responsabilité des transports depuis 12 ans, quand la Région n’a la main sur le STIF que depuis 2006 et quand la plupart des projets qui patinent sont bloqués faute de financements de l’Etat.

On fait un concours de mauvaise foi, en particulier sur Twitter, en attribuant le moindre dysfonctionnement dans les transports à l’équipe sortante. Une panne d’électricité sur la 2 ? Sans doute Huchon qui n’a pas payé la facture EDF de la RATP. Un St-Lazare – Versailles en retard ? Mmmmh, encore cette feignasse d’Anne Hidalgo qui ne s’est pas réveillée alors qu’elle était de service en tant que conductrice. Si je suis votre « raisonnement » (ou peut-être devrais-je dire « résonnement », tellement ça a un son de cloche), j’en déduis que lorsqu’un TGV est en retard, c’est la faute de l’Etat, et il faut en blâmer Dominique Bussereau ?

Alors oui, en effet, il y a des dysfonctionnements dans les transports en Ile-de-France. Mais vous pouvez me citer une métropole comparable à Paris où ce n’est pas le cas ? Si on ne prend en compte que le réseau Transilien, ce sont 5700 trains par jour. Ajoutez-y le métro, les centaines de lignes de bus (près de 350 rien que pour la RATP), ajoutez-y une multiplicité d’opérateurs qui interagissent et s’inter-connectent (RATP, SNCF, transporteurs privés) et oui, vous obtenez une machinerie énorme et complexe, dont les problèmes ne se résolvent pas en un jour. Et qui au final, ne marche pas si mal que ça – mais c’est bien connu, on ne parle jamais des trains qui arrivent à l’heure.

Et puis il y a le combo mauvaise foi-raccourcis, sur mot compte triple, qui en gros  consiste à s’emparer de faits divers et/ou à essayer de faire peur en utilisant des arguments fallacieux sur des thématiques ne correspondant pas aux compétences de la région : sécurité, drogue, en particulier. Ce combo qui malheureusement ne va pas vous rapporter beaucoup, car j’ai la conviction que vous avez raté un épisode important de « Poubelle La Campagne » : celui où les gens s’apercevaient qu’ils s’étaient fait bien baiser par Sarkozy, et qu’ils arrêtaient du coup de gober toutes les conneries qu’on leur raconte.

Dans cette catégorie, on trouve Yves Jégo, Valérie Pécresse et Frédéric Lefebvre qui le même jour nous expliquent que les Verts étant pour la dépénalisation du cannabis, la gauche inonde les lycées de drogue. Ou que Bertrand Delanoë fait la promotion de l’héroïne en testant une structure permettant d’en encadrer l’usage et d’accompagner les toxicomanes vers l’univers des soins. Ce qui n’a de toute façon rien à voir avec cette élection.

On trouve aussi Romain Mouton, candidat sur la liste de Chantal Jouanno à Paris, qui nous explique benoîtement que l’assassinat par balles d’un homme dans le 20e, vraisemblablement victime d’un règlement de comptes, est imputable à une « inaction » de la Mairie de Paris. Rappelons que la sécurité à Paris est assurée par la Police Nationale, sous l’autorité du Préfet de Paris. Et que la Ville s’implique déjà plus que les textes ne l’y obligent.

Et puis bien sûr, dernier épisode en date de la trash-campagne désespérée de la péniche atteinte de troubles érectiles, l’affaire Soumaré. Nous ne reviendrons pas sur les détails, mais ce procédé est naturellement dégueulasse. Surtout venant d’un parti qui compte en ses rangs un certain nombre d’éminents responsables qui ont été condamnés par la justice pour des faits plus ou moins scandaleux, et dont l’UMP semble considérer qu’eux auraient droit à un retour en grâce une fois leur « dette payée », retour qu’elle conteste apparemment à Soumaré. Je ne fais pas la liste hein, vous les connaissez.

Depuis il y a eu rétropédalage et panique à bord, ou le contraire. Mais on laisse quand même traîner des tentacules toxiques, telles de bonnes vieilles méduses, selon le bon viel adage comme quoi il en restera toujours quelque chose, de toute cette calomnie merde remuée. M. Poniatowski n’a pas pu s’empêcher de souligner que malgré tout, ce M. Soumaré était QUAND MEME un « personnage sombre » – habile choix de mots, vraiment. Frédo n’a pas pu s’empêcher d’opposer Soumaré le délinquant au candidat UMP capitaine de police, ce qui montrerait bien les « deux conceptions de la sécurité » en présence. Non Frédo, ça montre juste l’étendue de ta mauvaiseté, l’immensité de ton plaisir à baigner dans la fange et ton absence totale de scrupules.

Bref, messieurs-dames de l’UMP en Ile-de-France, votre campagne me débecte, et ce d’autant plus que vous appelez sans cesse (c’te blague) à élever le débat.

Je vais vous souhaiter une bonne réunion mardi à l’Elysée. Vous allez passer un bon moment, je pense, j’attends avec impatience vos commentaires à la sortie sur le mode « le Président nous a encouragés et donné de très bons conseils ».

Ce que j’attends avec encore plus d’impatience, c’est le plaisir, par 2 fois (et même 4, c’est vrai, j’ai une procuration pour ma sœur, le kiff), les 14 et 21 mars, de me saisir du bulletin de vote UMP et de le déposer à sa place.

De la poubelle à la poubelle. Un acte citoyen s’il en est.

Publicités

16 réponses à “De la poubelle à la poubelle

  1. La mauvaise foi, l’intox, le mensonge en 30 secondes. Voilà la marque de fabrique de l’UMP.

    Les jeunes pop sont le parfait résumé de tout ça.

  2. C’est oim, le « truc de ouf » 5 étoiles. Clap clap.

    (j’ajoute « pour les plus jeunes », selon une expression maintenant consacrée de ce blog, qu’en matière de famille sombre et de coté obscur, les Ponia se posent au milieu du village: http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Poniatowski )

    • « En septembre 1983, il approuve la fusion de la liste RPR/UDF avec la liste Front national lors de l’élection municipale partielle de Dreux : « Le danger fasciste en France ne vient pas de la Droite, il vient de la Gauche, dont c’est la vocation d’esprit et de méthode. Il faut donc voter contre les fascistes de Gauche. » »
      J’aime. Vu les derniers sondages nationaux (PS 31, UMP 27.5) ils ont bientôt en être réduits à ça, ceci dit.

  3. Très bon.
    Bon bah c’est pas cette année que je passe à droite moi…

    • Pas trop déçue ? ;-)

      • Bah si justement.
        J’ai toujours rêvé de me plaindre des Rmistes qui ruinent le pays. Et de défendre mon identité nationale en sifflant des airs de Serge Lama. Et de rire aux sketches d’Arthur. Et surtout, surtout, d’avoir l’espoir un jour de me faire immortalisé par papa Sarkosy….
        C’est un monde passionnant dont je me coupe, et ça me rend bien triste.

        (Oui, je suis une fine analyste politique.)

      • ImmortalisER, vous m’aurez compris.

  4. Dans ma région, on a, en tête de liste de l’UMP, ce brave sous-fifre qui se nomme Alain Joyandet (secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Francophonie).
    Si vous ne voyez pas qui il est, c’est celui qui va chercher les français, retenus à l’étranger, et qui pose à côté d’eux, tout sourire, pour nourrir sa campagne électorale.
    Il y a également une liste « non aux minarets! », qui serait en fait une pustule qui vient de pousser sur le fessier de l’UMP, histoire de ne pas afficher ouvertement ses idées (et par conséquent de ne pas montrer sa partie la plus intime).
    C’est pas la joie, par ici.

  5. Guillaume Pascanet

    Ca sent plutôt bon pour le PS ces régionales en effet, même les verts semblent moins forts et le modem semble achever sa décomposition.

    J’espère juste qu’ils ne vont pas gacher ce succès comme la dernière fois.

    Il y a une morale quand même dans l’affaire Soumaré, ceux qui lancent des boules puantes se les prennent dans la gueule ensuite. Le pire étant qu’ils persistent au lieu d’étouffer l’affaire, comme le fait si finement ce bon Bertrand.

    Ils perdent aussi tout le bénéfice de l’ouverture aux minorités qu’ils avaient obtenus avec la nomination de Dati et Yade en 2007.

    Huchon est peut-être pas un aigle et a aussi des casseroles, mais ils semblent bien mener la barque régionale et c’est tout ce qu’on lui demande.

  6. Guillaume Pascanet

    « il semble » car il n’est pas encore schyzophrène à ce que je sais

  7. Ça s’améliore la politique française !!!
    Tout en retenue; que du raffinement …
    On est prêt pour un podium,;ce n’est plus si loin l’Amérique.

  8. Loutre Overlord

    De la poubelle à la poubelle, certes, mais aussi ashes to ashes parce que bon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s