Le premier parti de France

Le truc qui m’a toujours fasciné les soirs d’élections, c’est l’infinie capacité des politiques à faire parler les Français à tort et à travers, et en particulier celle des perdants – et je le dis clairement, quel que soit leur camp.

Il doit y avoir un UV priceless à Sciences Po ou à l’ENA, qui apprend à traduire les chiffres en conneries monumentales. Je n’ai malheureusement fait ni l’un ni l’autre et ne peux donc pas vous relever tous les secrets de cette technique. Je sais simplement qu’elle exige avant tout une énorme dose de mauvaise foi. Ce soir, l’UMP nous en a fait une démonstration particulièrement éclatante – et je ne suis pas le seul à le dire, moi le sale blogueur gauchiste, un plateau entier d’analystes politiques sur iTélé vient de souligner comme l’UMP avait atteint un niveau hallucinant dans le déni et l’argumentaire intenable.

Toute la soirée, on a donc vu défiler des Tatayet des chiffres, qui les ont fait parler à leur guise sans la moindre vergogne. Pour nous expliquer pêle-mêle que les chiffres ne veulent rien dire faute de participation, que les présidents PS sortants ont été désavoués, que c’était un plébiscite de la réforme territoriale, que l’UMP progressait, que le FN était en baisse, etc.

Le seul truc auquel on a échappé – et je peux vous dire que j’ai prié toute la semaine pour que le PS soit devant rien que pour cette raison – c’est le laïus sur l’UMP premier parti de France. A ce sujet, et comme je suis vulgaire et que je ris à mes propres blagues, je ne résiste pas au plaisir narcissique de reproduire ici mon le meilleur tweet de la soirée :

L’UMP 1er parti de France (du verbe partir)

Toutes les malhonnêtetés intellectuelles possibles ont été enfilées dans un gigantesque collier de perles qui restera dans les mémoires.

On a eu François Fillon :

« La faible participation ne permet pas de tirer un enseignement national de ces élections »

Tiens, c’est marrant, moi j’ai justement l’impression que c’est au contraire THE enseignement national de ces élections. L’abstention me concerne, mais j’en vois personnellement la source essentiellement dans la déception des Français face à l’action de votre gouvernement.

Le même nous expliquant que ça montrait que les Français n’avaient qu’une hâte, la réforme territoriale. Mais bien sûr.

On a eu tous les autres, Xavier Bertrand et Frédéric Lefebvre en tête, nous expliquant que l’UMP progressait dans de nombreuses régions et était plus souvent en tête qu’en 2004, en oubliant au passage :

  • qu’on ne parle pas de l’UMP mais bien de l’UMP + le Nouveau Centre + CPNT + le MPF + les 12 voix au niveau national du PCD de Boutin.
  • qu’en 2004, à l’inverse, PS et Verts présentaient des listes d’union dans de nombreuses régions.

Que le Front National reculait, par rapport à 2004. Oubliant qu’entre-temps, l’UMP prétendait l’avoir tué et que ses scores aux derniers scrutins nationaux étaient nettement plus faibles (un grand bravo au passage à Eric Besson, celui qui a si bien tué le Front National).

Que les présidents PS sortants sont désavoués car pas en tête, alors que les majorités sortantes auraient pu, unies, gagner au premier tour dans pas mal de régions.

Qu’il n’y a pas de vote sanction car l’UMP n’est pas sortante et parce que l’abstention est élevée. J’ai envie de vous dire que l’abstention EST la sanction. Et qu’on sait très bien qu’aucun scrutin de cette ampleur n’est purement local. Je rappellerai aussi que l’abstention ne semblait pas devoir remettre en cause les résultats des Européennes de 2009. Ah, l’UMP était « le 1er parti de France », pardon.

Ah, une que j’aime bien mais je ne comprends pas ce que ça veut dire, du Frédo dans le texte :

« On a voulu voler ces élections aux Français »

Si quelqu’un sait ce que ça veut dire, qu’il n’hésite pas à m’éclairer.

Je passerai par pure fatigue sur les perches idéologiques tendues dans toutes les directions possibles dans des tentatives aussi pathétiques que désespérées de récupérer des votes et FN et des votes écolos dans une même phrase. J’ai cru à un moment qu’on allait nous promettre des reconduites à la frontière en co-voiturage au bioéthanol, tellement c’était grotesque. Frédo nous a aussi ressorti son truc moisi comme quoi « voter FN c’est voter socialiste », ce qui, je le répète, revient à revendiquer une proximité avec le Front National et une propriété sur ses électeurs.

Je terminerai en vous invitant à regarder les incroyables et scandaleux commentaires du scrutin par Brice Hortefeux, intervenant officiellement en tant que Ministre de l’Intérieur et donc garant de l’intégrité du scrutin, qui a resservi tous les arguments fallacieux de l’UMP, tranquille le chat.

Que ce soit clair, ceux qui veulent changer le monde : vous vous êtes pris une bonne vieille rouste ce soir. Massivement, vos sympathisants ont refusé d’aller voter pour vos listes (tous ceux qui sont sur le terrain le savent), parce qu’ils se sentent trahis par le gouvernement, parce que derrière votre unité affichée, il y a partout du sang sur les murs dans vos fédérations, parce que votre campagne a été mauvaise, et pour plein d’autres raisons. Un exemple parmi d’autres de ce qu’ont fait vos électeurs naturels, hier, un vrai beau bulletin nul réalisé par une personne de droite :

Je ne vois pas bien pourquoi ils changeraient d’avis et/ou d’attitude au second tour. Et je souhaite ardemment que dimanche prochain, cette rouste soit renouvelée et amplifiée. Rien que pour toutes les conneries que vous avez dites ce soir, ça mérite.

Publicités

24 réponses à “Le premier parti de France

  1. Moi j’ai presque fait Sciences Po, et non, on a pas d’UV de ce genre.
    Il semblerait que ce soit le genre de truc qui s’acquiert avec la pratique tu vois.

    Sinon, les reconduites à la frontière en covoit’ au bioéthanol, je pense ne pas m’en remettre avant 2028. À peu près.

    • Content qu’elle te plaise, dans ma grande vulgarité je me suis moi-même auto-rolfé sur ce coup (je fais mon malin, je viens de redécouvrir le joli terme de ROLF). Mais sans dec, on y était presque !

  2. Pareil qu’Henri! Cette idée de reconduite a la frontière devrait faire son chemin. Sinon, je me reconnais bien dans le dernier paragraphe.

    • Beaucoup de gens m’ont dit qu’ils vivaient ça ou l’entendaient beaucoup, qu’il devenait impossible de voter pour « cette droite-là » incarnée par ces gens-là. Et franchement, ça me fait plaisir, pas par esprit de revanche, mais parce que je suis content de voir des gens ouvrir les yeux sur leurs comportements.

  3. Ah c’est amusant, j’arrive à la même conclusion et JF Kahn que je viens de lire aussi. Ça finira peut-être par se généraliser comme opinion !
    :-))

  4. Comme d’habitude. Très bon ;-)

  5. « J’ai cru à un moment qu’on allait nous promettre des reconduites à la frontière en co-voiturage au bioéthanol » clap clap pas mieux ! la mauvaise foi des ump boys and girls était vraiment limite…

  6. Une piste pour la « phrase » de l’ami Fredo. Son filtre à parole a mal fonctionné. En fait, la « pensée » complète était: « putain merde, on a voulu voler ces élections aux Français, et on s’est planté comme des bouses. Putain de plan comm’ à la con. »
    Je ne vois pas d’autre explication.

  7. Selon mon avis, et ca n’implique que moi, ce n’est pas la politique de besson qui a fait réapparaitre le FN, juste que ces électeurs étaient passé à l’UMP grace à la super campagne de Sarkozy. Super pas dans le sens j’aime bien, mais dans le sens faire élire l’UMP après Chirac c’était fort.
    J’ai d’ailleurs toujours peur pour 2012 personnellement.

  8. Loutre Overlord

    J’attribuerais la palme de la communication politique au très ventripotent X. Bertrand avec « Une nouvelle élection commence ce soir. Dès ce soir et jusqu’à dimanche, ce sont les mêmes listes, les mêmes projets qui seront présentés par l’UMP aux électeurs. ». La com’ du PS ne pourra faire mieux.

  9. Guillaume Pascanet

    J’ai pensé à toi hier soir en admirant le duo comique Jego-Santini ressortir tous les poncifs et contre-vérités moisies de la campagne de l’UMP : les verts veulent faire rentrer les dealers dans les lycées et Huchon n’a rien fait pour les transports depuis 12 ans.
    Je ne suis pas convaincu par contre que l’abstention ne concerne que l’UMP. Les 53% d’abstention + les 12% du FN me rendent assez inquiet.

    • Je ne dis pas que l’abstention ne concerne que l’UMP, mais que beaucoup de gens de droite dégoûtés de l’UMP se sont abstenus. J’ai raté Jego – Solfé ne diffusait que les chaînes nationales avec les stars ;-)

  10. Très bon ton billet

    « Il doit y avoir un UV priceless à Sciences Po ou à l’ENA, qui apprend à traduire les chiffres en conneries monumentale »

    Tout est dit :D

  11. Guillaume Pascanet

    Il y avait Copé ce matin sur France inter qui était plus subtil. Mais on sent bien qu’il affute ses couteaux pour 2012.

  12. Sans déconner, après une campagne digne des cours de récré faut pas s’étonner du taux d’abstention. Entre les ‘les autres y sont rien que des méchants’ et les ‘bouuuu, c’est pas ma faute’ il est clair que le petit peuple est un poil dégouté. Un beau mélange de bêtise et de vulgarité qui n’est pas sans rappeler la ferme des célébrités.

  13. Billet utile et réjouissant, tans l’envie de balancer ma bière sur ma télé polluée par un Fredo égal à lui-même fut grande, sans compter que ce Lefebvre Inutile a contribué à mon alcoolisme chronique un peu plus violemment que d’habitude. C’est mal.
    (Quelqu’un a t-il de l’aspirine ?)

  14. Moi j’ai une autre theorie :

    peinture blanche quand UMP au dessus des autres et minoritaire globalement.

    peinture noire quand UMP pas en premier.

    http://www.intox2007.info/index.php?post/2010/03/15/Les-penibles-UMP-a-desosser

  15. bonjour , ayant vu tous les commentaires plus ou moins maladroit de ces politiques c ‘ est clair que l on doit vraiment se posez des questions sur la qualité de notre democratie qui est represente par un president qui vient de comprendre qu il n est plus le centre du pouvoir et qu il va devoir revise sa politique et tres vite si il ne veut pas voir le peuple faire parle la democratie a sa facon .

  16. diegosan bonjour .
    ou te trouve t on sur twetter stp merci

  17. Guillaume Pascanet

    As tu vu cette analyse du premier tour ?

    http://dechiffrages.blog.lemonde.fr/2010/03/16/la-gauche-affaiblie-l%e2%80%99ump-en-deroute-le-fn-en-echec/

    je la trouve assez intéressante et surtout originale.

  18. Sciences-Po n’apprend pas à convertir les chiffres en conneries monumentales, mais apprend en revanche à en débiter, des conneries, avec un applomb qui n’a rien à enlever à un Zemmour au mieux de sa forme.

    Je crois que l’école est optimiste quant à la faculté de ses élèves à trouver eux-mêmes des conneries à débiter (c’est ça, la foi en l’Avenir).

    Quant à Frédo, un maître en la matière, son deuxième meilleur quote de la semaine après les élections volées, c’est quand même son tweet de dimanche dernier qui déclare en substance que la gauche a perdu le premier tour. Il est quand même très fort. (…)

    • En effet, c’est indubitablement un champion. J’aimerais bien entrer dans sa tête un jour, pour voir à quel pourcentage il croit à ce qu’il dit. Ca m’intrigue énormément…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s