Lolitique

En ces temps troublés, où se mêlent réforme des retraites et contestation populaire, affaire Woerth-Bettencourt, expulsions de Roms et condamnations de cette politique par une bonne partie du monde, il est bon de rire parfois, même (surtout ?) si l’amuseur n’avait pas nécessairement cet objectif.

Cette semaine, mon grand prix de la LOLitique à moi va incontestablement à Bernard Accoyer, vénérable président de l’Assemblée Nationale, dont une sortie dans le Parisien est passée relativement inaperçue – et m’aurait sans doute échappée si le béni Canard ne l’avait pas reprise.

Cette semaine, Bernard Accoyer a en une phrase illustré à la perfection la splendide pertinence d’un des plus magistraux détournements de logos qu’il m’ait été donné de voir (magistral dans sa simplicité, son évidence, sa froide efficacité), j’ai nommé celui de l’UMP version Humour de Droite.

Pour le cas improbable où tu serais passé à côté, Humour de Droite est un sympathique et indispensable groupuscule de loleurs engagés, qui épingle les errances de notre bien-aimée majorité présidentielle, avec le plus souvent un à-propos et un sens de la formule ravageurs, sur Facebook et sur Twitter (et tu peux aussi lire leur interview sur Slate, si tu veux).

Mais revenons-en à notre bon président Bernard, et à sa grandiose phrase de la semaine. Dans le cadre de la houleuse réforme des retraites, de nombreuses voix se sont élevées pour réclamer, comme un symbole de participation de tous et notamment des élites réformatrices à l’effort collectif pour sauver le système, une réforme du très avantageux régime de retraite des parlementaires.

Impossible pour ce bon Bernard, qui le justifie par le plus grand foutage de gueule qu’on ait vu depuis longtemps :

« Nous ferons attention à ne pas dissuader nos compatriotes de devenir parlementaires »
Mais bien sûr, enfin, ne sommes-nous pas stupides ! C’est bien connu, grâce à ce régime qui met à l’abri le député contre la cruelle précarité de la carrière parlementaire, l’Assemblée Nationale et le Sénat sont caffis d’ouvriers du bâtiment, de cadres moyens et autres non professionnels de la politique qui ont pris le risque d’interrompre leur carrière pour servir la Nation, et se voient ainsi protégés de lendemains qui déchantent.
Sérieusement, Nanard, tu crois qu’une seule personne dans ce pays va gober ça ?
Quand 51% des députés sont fonctionnaires, assurés de retrouver un poste en cas de défaite et de retrait de la vie politique – et vont sans vergogne cumuler retraite de parlementaire et retraite de fonctionnaire, quand ils ne touchent pas déjà une retraite tout en étant parlementaire ?
Quand 20% des députés exercent des professions libérales supérieures (et pour un certain nombre d’entre eux, continuent de les exercer pendant leur mandat) ?
Quand l’ancienneté moyenne à l’Assemblée est d’environ 20 ans ?
[ces trois derniers chiffres datent de 2005 et sont issus d’une étude sur les 577 députés conduite par l’économiste Bernard Lemennicier]
Quand les parlementaires sont presque tous investis par des grands partis, ce qui suppose au préalable qu’ils aient fait leur trou et acquis le statut requis dans lesdits partis ?
Quand 87% (source Le Monde, cette fois) des députés ont au moins un autre mandat, et ne risquent pas de se retrouver à la rue en cas de défaite ?
Quand une part plus que significative des circonscriptions sont des fiefs de roitelets locaux qui ont à peu près autant de chances de basculer dans le camp adverse que moi de gagner à l’Euro-Millions sans y jouer ?
On pourrait en pleurer, Bernard, de tant de mépris pour tes compatriotes. Mais plutôt que d’en pleurer, Bernard, j’ai envie de te dire, froidement, avec dans les yeux tout mon rétro-mépris :

« LOL« 

14 réponses à “Lolitique

  1. Peut-être a-t-il dit ça pour rire… parce que c’est effectivement très drôle.

    • Non non, comme me disait quelqu’un cette semaine à propos d’un compte twitter qui essaie péniblement d’être le pendant de Humour de Droite (@droledegauche) : « les gens de droite ne sont pas drôles. En tout cas pas volontairement ».

      • C’est vrai… même chose aux ÉU et ici au Québec: ils sont pas mal tous assez risibles mais très peu sont rieurs.
        M’est d’avis que sont souvent de profonds frustrés qui n’aiment pas la vie et tentent de rendre celle des autres exécrables aussi.

  2. Guillaume Pascanet

    Tu as raté la sortie de Baroin sur la fin de l’avantage fiscal des néo-mariés ou pacsés.
    Il ne fait pas cela pour récupérer du pognon, mais parce que cela salit l’amour et lui, il aime l’amour et le défend.

    Petite chronique de Porte à ce sujet.
    http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3390

    • Ceci dit, pour une fois, je suis totalement pour la suppression de cet avantage qui n’a aucune justification à mes yeux. Le simple statut fiscal du mariage est déjà largement avantageux dans bien des situations, par rapport à nous autres célibataires qui raquons plein pot.

  3. Merci pour ce moment de lolitique (comme quoi ce blog est toujours aussi bien, c’est quand même pas vrai que c’était mieux avant!)…
    Notre chère Rachida vient également de rajouter sa pierre à l’édifice politique de notre beau pays…
    A plus…

  4. J’ai arrêté de compter le nombre de fois où ce genre de phrase fait résonner en moi la fameuse réplique:
    « les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ».

  5. Tremble Diegosan, iRiposte is watching you.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s