Benjamin l’encart

On le savait, l’inénarrable Benjamin Lancar, ci-devant président des Jeunes Populaires, triomphalement réélu cet été tant il est un phare dont la lumière guide la jeunesse bien élevée de ce pays (celle qui a des « idées saines » comme dit Gran’Pa Dassault), n’est pas grand’chose de plus qu’un encart publicitaire pour l’UMP, sur le gentil visage duquel sont collées nuitamment les dernières formules à l’emporte-pièces contoctées dans les hautes sphères sarko-umpiennes (dont l’altitude culmine à 1m22 pour ne pas faire d’ombre à l’aura du Lider Minimo).

Le phare des Jeunes Popkemon

Le jeu de mots désopoilant du titre de ce post qui s’annonce merveilleux alors même que je ne sais pas encore ce que j’y vais vous narrer étant traité, passons au vrai sujet : Benjamin, la réforme des retraites, l’UMP, les jeunes, nous, la vie la mort tout ça.

Vous pensez bien que même si je ne vous en ai pas parlé, ça m’intéresse un peu, ce qui se passe en ce moment. Et notamment le grand débat sur la place des jeunes dans le conflit actuel, qui donne lieu à tant de merveilleuses accusations et tout autant de sublimes contradictions dans le discours de notre bien-aimée majorité, tétanisée à l’idée que les jeunes descendent en masse dans la rue, car tout pouvoir sait que c’est le commencement de la fin.

LOL, épisode 1 : On nous a d’abord expliqué que les jeunes n’avaient rien à faire dans l’histoire, qu’il fallait qu’ils passent leur bac d’abord, que la retraite c’était pour dans longtemps, etc. J’ai même vu des Jeunes Popkemon déclarer sur Twitter des trucs du genre « de toute façon avant qu’on soit à la retraite, y aura eu 10 autres réformes, LOL » (ce qui montre bien la foi des jeunes pousses de droite dans la réforme qu’ils défendent pourtant becs et ongles). Alors même que le gouvernement nous vend depuis 6 mois que cette réforme, on la fait pour nos jeunes, pour qu’ils n’aient pas à payer le fardeau de notre dette, blah blah blah. Alors même, que toute la campagne de stickage et d’affichage des Jeunes Pop de notre bon Benjamin faisait parler des jeunes, voire des très jeunes gens, de ce sujet qui en fait finalement non circulez ne les concerne pas :

 

Posté par Benji lui-même sur son Twitpic (click to enlarge my friends)

Doit-on en déduire que ça concerne les jeunes de droite, ou les jeunes d’accord avec la réforme, mais que les jeunes pas d’accord feraient mieux de réviser leurs maths pour pouvoir calculer combien de grammes de patates ils pourront acheter avec leur retraite, le moment venu ?

LOL, épisode 2 : les jeunes qui vont manifester sont ODIEUSEMENT manipulés par la gauche (tu sais la gauche, celle qu’a pas d’idées et qui fait que critiquer et à cause de qui on est dans cette situation que le héros de l’Elysée essaie courageusement de résoudre avec ses petites dents, que lui au moins il a pas de couteau entre), et de toute façon c’est rien qu’une occasion pour sécher les cours (de la graine de fonctionnaire, ça, j’vous dis). Le jour même où cet argument nous est asséné sur toutes les ondes de l’ORTF par la dream team gouvernementale, notre bon Benji poste fièrement cette photo où il tracte pro-réforme devant un lycée.

Tractage à Condorcet (click to enlarge, comme avec un pénis en fait)

Ca doit tenir à la différence entre manipulation et information, sans doute. Au même moment, un Jeune Pop tweetait sous mes yeux ébahis qu’en gros, les lycéens qui manifestaient n’avaient RIEN COMPRIS à la réforme (je n’ai pas d’image, je ne sais plus qui c’était avec certitude, et mon compte twitter étant actuellement tout cassé, je peux pas chercher…). En gros, si vous suivez bien, les jeunes intelligents ont compris la réforme, savent qu’elle est formidable et la soutiennent. Les jeunes stupides s’y opposent.

LOL, épisode 3 : on ne donne la parole qu’aux opposants pendant que la majorité silencieuse souffre et se tait.

J’ai une idée pour toi, majorité silencieuse : ouvre ta gueule, grand. Va manifester ton soutien (pour mémoire, aux dernières nouvelles, la réforme est considérée comme injuste par près de 3 Français sur 4, et le mouvement est très majoritairement soutenu). La majorité silencieuse de Neuilly, en tout cas, en a marre, c’est sûr.

Par exemple, comme l’a expliqué le brillantissime journaliste de droite (c’est lui qui le dit) Eric Brunet, juste après avoir élégamment qualifié les idées d’Anne Hidalgo d’être un raisonnement de dame pipi (m’est avis que si la belle Anne était dame pipi, elle pourrait renflouer les caisses de retraite à long terme sur ses tips), on voit partout le président de l’UNEF Jean-Baptiste Prévost, et on entend jamais l’UNI, son pendant de droite. C’est sans aucun doute un complot de la presse aux mains des trotskistes, qui n’invite JAMAIS Benjamin Lancar, par exemple. Et si c’était parce que l’UNI n’est pas foutu de se faire entendre, ni de mobiliser qui que ce soit ? Parce que des initiatives, ils en prennent, hein. Par exemple, ils ont organisé une IMPRESSIONNANTE contre-manifestation devant le siège du PS, jugez-en par vous-même :

13 selon le PS, 43 000 selon la police

La majorité, c’est aussi les 53% de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle, qu’on nous ressort à tout bout de champ, comme si ce simple chiffre devrait résulter en une absence d’opposition pendant 5 ans – en particulier dans le cas qui nous occupe, ledit Sarkozy ayant promis juré craché qu’il ne toucherait pas aux 60 ans.

Et puis, progressivement, tout ça devient de moins en moins LOL. Il y a quelques jours, sur son blog et sur les ondes, Benji a été jusqu’à accuser la gauche d’espérer un nouveau Malik Oussekine. Et là mon petit Benji, je n’ai plus envie de rire du tout. Je n’irai pas jusqu’à affirmer que personne à gauche n’aurait le cynisme d’avoir ce genre de raisonnement abject. Mais le simple fait que tu portes cette accusation prouve que toi, ou celui qui t’a soufflé cette brillante idée, vous en êtes capables.

Enfin, dernier épisode en date, ton hallucinant blogpost d’aujourd’hui, où tu réussis la prouesse d’invoquer simultanément les mânes de Pierre Laval* et celles de Guy Môquet, pour « démontrer » une prétendue supériorité de l’engagement des Jeunes Pop sur celle d’une autre jeunesse, celle qui s’oppose à toi et aux tiens (car tu ne sais tenter de t’élever que par le discrédit de l’autre – et tu échoues, encore et toujours).

Sans doute as-tu naïvement vu en Laval le grand-père de la nouvelle idole de la droite décomplexée : comme Eric Besson, il fut d’abord député SFIO, avant de dériver vers l’autre bord, de tourner casaque et de cirer plus consciencieusement qu’aucun autre les bottes du chef adverse. Et qu’on ne serait pas outre-mesure choqué de voir demain le même Eric lécher le cul d’une Marine Le Pen en situation de pouvoir. Rendre hommage, même en te référant à une autre période de sa carrière, au deuxième homme de Vichy, c’est vraiment une très belle performance. Désolé, mais il y a des gens dans « l’oeuvre » desquels il est indigne de faire le tri. A ce compte là, on peut dire qu’Hitler a redressé l’économie allemande, à cette même époque (et n’essayez pas de me donner un Godwin, le Godwin est tombé quand Benjamin a écrit « Laval »).

Quant à Guy Môquet, tu ne manques pas de culot, mon Benjamin, de comparer sa lutte et son martyre à ton petit engagement (et je le respecte, ton engagement, car s’il y a une chose que je respecte, c’est le militantisme dont je serais bien incapable).

Si, comme tu le conclus, « la France ne s’appelle pas Jean-Baptiste Prévost » (qui me semble néanmoins avoir pour lui un discours et une argumentation qui lui sont propres, ET QUI SURTOUT, n’a pas cette prétention), elle ne s’appelle sûrement pas non plus, et encore moins, Benjamin Lancar.

* Ledit post a me semble-t-il été édité depuis (J’avoue ne pas en avoir appris le texte par coeur), et Benjamin s’est excusé de cette allusion maladroite. Mais signifiante.

39 réponses à “Benjamin l’encart

  1. Bravo ! Un billet qu’on aimerait avoir écrit, rien à enlever ! Maintenant, on sait pourquoi on t’aime !

  2. Excellent billet comme d’hab’ très cher Diego.
    Sur ton Lol n°2, à son « les jeunes sont manipulés par la gauche… », perso je répondrais : « …autant que les vieux sont manipulés par la droite ». C’est-à-dire un peu quand même…
    En tout cas, en tant qu’habitant de l’Est Lyonnais, je peux t’assurer que le propos de Monsieur Lipdub sur Oussekine n’est pas passé inaperçu. D’ailleurs si Ben nous lit – et je suis sûr qu’il le fait -, qu’il sache qu’il est le bienvenu à Vaulx-en-Velin. Ici aussi y’a des jeunes populaires.
    Salutations plussoyantes.

  3. pertinent ton poste

  4. difficile de ne pas être d’accord avec ce post tant sur le fond que sur la forme…
    Juste un petit point de détail cependant : on va pas se voiler la face, il faut quand même bien admettre que l’UNEF a une légère tendance à s’auto-proclamer porte parole des jeuuuuunes. Ne me faites pas dire que l’UNI est représentatif, mais avouons que les 18-25, ça dépasse bien largement le cadre (parfois) un peu étroit du syndicalisme étudiant version UNEF….non?

    • Possible oui … pourquoi ferment-ils leur gueule alors ?
      Quand tu n’en as rien à foutre et que tu ne te sens pas concerné, pourquoi irait-on te tendre un micro ?

    • L’UNEF fait son taf efficacement, en l’occurrence. Je trouve. Et quand Prevost parle, on n’a pas l’impression qu’il sort d’une répète dans le bureau d’Aubry.

  5. Han ! Comment il drague Anne Hidalgo le Dieg’ !

  6. Je m’incline devant un tel billet. De quoi rendre jaloux toute la blogosphère « gauchisse ». Tip of the Hat Mister !

  7. Je cherche un adjectif qui saurait rendre honneur à la perfection de ce billet et je reviens.

  8. Perfectendaire ou légenfait, j’hésite…

  9. Excellent billet, bravo ! Et vivement que ton twitter tombe en marche !

  10. Guillaume Pascanet

    Ah, vraiment bon ton billet, un bel hommage à l’ensemble de son oeuvre.

    On rappellera que ce jeune c… a fait science po, ce qui en dit long sur la formation de nos élites. Et on rajoutera que la politique de Laval en 1932 n’est pas vraiment plébiscité par les économistes.

    You made my day, comme disent les jeunes. Et longue vie à ta moustache.

    • Ouais, enfin comme le signalait récemment Humour de Droite, il a surtout fait HEC…

      • Guillaume Pascanet

        Tu as fait science po ?

        Je l’ai vu dans une émission de Guy Birembaum sur ASI, c’est incroyable comme il est creux le garçon. C’en est fascinant.

        • Non, mais HDD signalait – à mon sens à juste titre – que c’est super flippant de voir un politique sortir de HEC (même si lui sort des 2, hein), ça donne des initiatives du genre LipDub, etc…
          P.S. : Faut faire attention quand on critique Benjamin, il peut t’envoyer la iRiposte dans la tronche à tout moment…

        • OU ça donne Luc Chatel.

        • Guillaume Pascanet

          Mon dieu, Luc Chatel, M. « je fabrique des clients lambda avec des militants UMP afin de faire appaludir la politique gouvernementale concernant les prix des fournitures scolaires » ?

          Tu sais qu’il est en course pour être 1er ministre ? A nous faire regretter Fillon comme Sarko peut nous faire regretter Chirac.

          Chatel est un ancien de Loréal au passage.

  11. C’est vrai qu’elle est belle, Anne Hidalgo.

  12. Mon Canard, je baise tes pieds et rends un hommage matinal à ton inénarrable faconde. A la fin de l’envoi, tu touches. Grave.

  13. En même temps on peut lancer un quizz sur Lancar :

    1/ C’est un troll, un vrai. L’incarnation brutale de la sottise dans un corps humain. Un homoncule moderne, un pokemon mutant.
    2/ C’est un proto-maoiste infiltré pour déstabiliser la droite, qui finalement le trouve génial.
    3/ Benjamin Lancar n’existe pas. C’est une hallucination collective. Probablement y a-t-il un complot de la part de TF1 et de la CIA derrière tout ça.

    Rayez les mentions inutiles. Ou pas.

  14. Grosse kiffance, Canard.

  15. @ Marian : Peut-être qu’il est possible d’avoir des opinions sans être médiatisé, ni syndiqué , ni d’ailleurs étudiant.

    • Bah non !!
      C’est bien connu qu’en dehors des médias, des syndicats et des étudiants, il n’y a que des flans mous lobotomisés.

  16. une fois de plus, merci pour cet article salutaire.
    et là, j’ai le souvenir pas du tout ému de ce groupe facebook (dont j’ai eu connaissance via ma soeur de 16 ans) :
    « Jeune manifestant, avant de penser à ta retraite, pense à ton brevet » (113 207 like ça).
    ça fait rêver.

  17. Ah !! Jeune UMP, 12 selon la police, 1 selon moi.
    Encore un billet qui fait ma joie.
    Lider minimo, cerise sur le gâteau.

  18. C’est tellement vrai, que c’en est triste.
    Merci et bravo.

  19. Bon je me joins à la foule en délire pour vous féliciter pour cet article brillant.
    Quelqu’un qui met David Bowie en exergue ne peut être que quelqu’un de bien.
    Merci.
    Cela dit je me pose encore la question : comment peut-on être jeune et à l’UMP ?

  20. oh vous savez, y’a pas que la drogue comme fleau de la jeunesse: on peut citer l’inconscience, l’encart, l’alcool, l’encart, etc…

  21. Naturellement vous connaissiez cela ?
    http://tinyurl.com/2ffqwcv

  22. Pingback: Megaconnard » Les narcistes Twittstory en une

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s