Forçat de l’info, really ?

Depuis quelques semaines, le débat agite blogosphère et twittosphère (tempête dans un verre d’eau, donc) : les sites d’info qui se nourrissent de blogs sont-ils de gros salauds s’en mettant plein les fouilles au détriment de gogo-blogueurs se laissant naïvement et égotiquement enivrer de la visibilité que leur offre la publication sur de tels sites ?

La polémique est encore relancée par l’annonce faite par le Nouvel Obs du lancement prochain (le 16 mai) de son site participatif, baptisé Le Plus, sur lequel des ayatollahs lancent des fatwas avant même de l’avoir vu – ce qui est toujours un gage de qualité d’analyse. Faisant moi-même partie des premiers invités de ce nouvel espace, et y écrivant bien volontiers sur la version bêta en attendant le jour de gloire de l’ouverture, où à n’en pas douter des milliards de lecteurs en viendront à me vouer une vénération sans borne (ce qui me permettra de monter une secte à ma gloire et de ne plus en foutre une rame jusqu’à la fin de mes jours), permettez-moi de vous donner mon point de vue sur la question (ouais t’as vu, je fais genre je demande la permission).

Je comprends parfaitement les réticences de certains, qui considèrent que leur peine mérite une rétribution dès lors qu’elle contribue à générer des revenus. Libre à eux de ne pas jouer ou d’arrêter de jouer. Je ne me suis d’ailleurs pas engagé à fournir gracieusement et jusqu’à la fin des temps ma délicieuse prose au Plus, et n’exclus pas que cela puisse un jour me gonfler au point d’arrêter. Libre à eux également de devenir journalistes si leur ambition est d’être rémunérés comme tels, ou encore de coller des placards publicitaires sur leurs blogs (ce qui accessoirement pourrait s’avérer plus payant après avoir été mis en avant sur un tel site), ou de publier des livres. S’ils veulent gagner du vrai pognon, je ne saurais d’ailleurs trop leur conseiller d’autres activités que l’écriture.

Pour moi, pas d’ambiguïté : je ne suis pas journaliste et ne compte pas le devenir. J’ouvre ma grande gueule pour donner mon avis. Ce n’est pas un travail à plein temps. Je ne fais pas de recherche, ou très peu. Je n’interviewe personne. Je n’enquête pas pour dénicher des informations exclusives et faire des révélations fracassantes. Dans le pire des cas, je fais 3 tableaux sous Excel pour étayer mon propos. Ca me prend 10 minutes de pondre un billet.

Je n’ai jamais envisagé de vivre de cette plume que certains ont l’amabilité de bien vouloir trouver plaisante. Au risque de passer pour un crypto-communiste de la pire espèce, j’ose l’écrire : il m’arrive de faire des choses qui ne soient pas motivées par le fric (et pourtant, je suis affreusement snob et je suis très loin de pouvoir assouvir mes goûts de luxe par mon salaire, aussi élevé soit-il par rapport à la moyenne de mes compatriotes). Je suis motivé dans cet exercice par la satisfaction intellectuelle d’exposer un avis de manière construite, de manier une langue que j’aime et que j’aime torturer, d’engager un débat avec des lecteurs, et oui, je le confesse, la satisfaction égocentrée d’être lu et apprécié (ou détesté) par le plus grand nombre.

OH MON DIEU, il y aurait des blogueurs nombrilistes ???? Je ne peux pas le croire !

Ceci étant dit, il ne s’agit pas ici que de flatter mon gros égo. J’ai aussi la faiblesse de croire qu’être lu par 10, 100, ou 1000 fois plus de gens que sur mon modeste blog augmente significativement la probabilité que mes arguments puissent convaincre quelques lecteurs sur le fond. Et je le dis très clairement : si être publié sur le Plus du Nouvel Obs me permet d’empêcher ne serait-ce qu’une poignée d’individus de ne pas donner ou redonner leur voix à Sarkozy ou à Le Pen, alors j’estimerai ma « peine » largement rétribuée.

Par ailleurs, si gros soit mon ego, je n’en suis pas à penser que JE vais apporter des lecteurs à l’Obs, qui doit avoir quelques milliards de pages vues d’avance sur moi, alors que lui, oui, va m’en apporter à n’en pas douter : remettons les pendules à leur place, comme on ne dit pas, hein.

Si demain le Nouvel Obs veut me rémunérer, je lui donnerai volontiers mon RIB. Mais ça ne sera jamais ma motivation première.
Si demain le Nouvel Obs annonce le licenciement de la moitié de sa rédaction pour remplir ses différents supports d’articles gratos, je réviserai mon point de vue.

D’ici là, du fond de ma mine où je suis réduit en esclavage par d’odieux capitalistes, je vous salue bien.

8 réponses à “Forçat de l’info, really ?

  1. oui, chacun sa situation. Moi c’est de remplir mon frigo.

  2. unouveaucompte

    c’est lourd de gérer une secte…
    crois-moi :)

  3. Putain de ta race, combien de fois je vais devoir rabâcher qu’après « t’as vu », y’a toujours « gros ».
    « t’as vu, gros », là ca pèse sa mère.

  4. Bonjour,
    un peu raide de me faire traiter d’ayatollah mais je l’assume.

    Je conçois totalement que certaines et certains aient envie de collaborer au Plus de manière désintéressée mais je persiste à trouver que la démarche n’est pas totalement honnête.

    Tu dis qu’il te faut une dizaine de minutes pour écrire un article. Personnellement, comme j’essaie de faire aussi des articles de fond et pas uniquement du RTL (Raconte Ta Life), il me faut souvent plus que dix minutes.

    Après si chacun y trouve son compte, tant mieux. Mais cela ne change pas l’opinion que j’en ai.

    • 1. Ayatollah n’est pas à prendre ad hominem, mais sur le principe, de défoncer le plus sans l’avoir vu.
      2. Je t’invite à consulter quelques-uns de mes posts pour constater qu’il ne s’agit pas de RTL.
      Pour moi, la façon dont tu et certains autres présentez la chose ne laisse pas la même ouverture que ton commentaire ci-dessus. Il n’y a pas matière à dénoncer un comportement scandaleux de ces sites, chacun sachant très bien ce qu’il y fait et où il va, et étant entièrement libre de dire oui ou non, stop ou encore.

      Par ailleurs, je ne pense pas que mes billets vont particulièrement générer du trafic. C’est plutôt l’Obs qui va amener des gens à me lire. En ce sens, je ne crois pas créer de valeur pour eux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s