Wauquiez et les déporte-parole des Français

Ainsi donc, Laurent Wauquiez persiste et signe, justifiant sa position sur « le cancer de l’assistanat » par la bonne vieille excuse des populistes de tout poil (et surtout des populistes menacés de se retrouver à poil) : « Je dis tout haut ce que les Français pensent tout bas ».

Les Français n'ont pas besoin de porte-parole

Cette fâcheuse tendance à s’ériger en porte-parole d’une soi-disant « majorité silencieuse » qui ne vous a rien demandé est l’arme de ceux qui sont dépourvus d’arguments pour défendre l’indéfendable. Et Laurent Wauquiez n’est pas le seul à la dégainer : ce matin encore, Gilles Carrez, député UMP et rapporteur du budget à l’Assemblée Nationale, affirme dans Libé que « l’ISF est un impôt que les Français jugent haïssable », pour justifier la réforme en cours qui en exonère de nombreux contribuables aisés et le réduit pour de moins nombreux contribuables très fortunés. Sur la foi de quelle étude, de quel sondage ? Aucun, bien entendu. Monsieur Carrez, je vous assure qu’à la question « Trouvez-vous que l’ISF est un impôt haïssable », aucun institut digne de ce nom ne trouvera une majorité de Français pour répondre oui.

Cette pratique consistant à parler pour des Français qui n’ont pas les moyens de vous démentir est parfaitement détestable, en ceci qu’elle déforme la parole ou le ressenti du plus grand nombre pour servir les intérêts de quelques-uns.

Par ailleurs, pourquoi ce que « les Français pensent tout bas » devrait-il être une référence et un guide de l’action politique ? Ce que l’on pense tout bas, n’est-il pas ce dont on a honte ?

Enfin, en admettant qu’une majorité de Français partagent cette idée (ce qui selon moi nécessiterait de leur rappeler qu’ils sont TOUS subventionnés par l’Etat d’une façon ou d’une autre), cela en fait-il une bonne idée ?

Le courage politique, Monsieur Wauquiez, c’est de savoir aller à l’encontre de l’opinion quand la cause et l’intérêt général l’exigent. C’est à ça qu’on reconnaît au final un grand politique. Son rôle est de précéder et conduire le peuple, pas de le suivre piteusement jusque dans ses instincts les plus vils. Beaucoup de grandes réformes ont été menées contre l’opinion majoritaire des Français, au premier rang desquelles l’abolition de la peine de mort.

Mais à votre décharge, vous ne pouvez pas  savoir ce qu’est une grande réforme : vous n’en avez jamais vu de près.

7 réponses à “Wauquiez et les déporte-parole des Français

  1. coucou ! tu oublies de dire que « je dis tout haut ce que.. » c’est à la base les LE PEN qui ont commencé à dire ça. Et que le FNUMP confond ses militants avec les français, voilà le fond du problème.

  2. J’aime beaucoup la pointe ironique finale.

  3. Rhôôô, j’aime beaucoup (je ne suis pas une personne enthousiaste so n’espère pas mieux).

  4. Pingback: Course à l’Elysée: l’UMP se déleste des pauvres » OWNI, News, Augmented

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s