Archives de Tag: Blog

Le pourquoi comment du bloguizme de moi je

Mon éminent camarade Dagrouik m’ayant convié à participer à cette petite chaîne visant à mieux comprendre l’animal étrange qu’est le blogueur, je me plie à l’exercice et réponds aux questions sur le comment et le pourquoi de moi je.

Ca tombe bien, en plus, j’ai rien à dire à part que je suis fatigué et que Cannes en mode connard de VIP, c’était chouette.

Question 1 : Qu’est-ce qui vous inspire : des lectures, des situations de la vie quotidienne ?
Lire la suite

Publicités

It’s a brand new day

Bon, ben voilà, j’ai tout changé à la maison. Il y a quelque temps, Lu&Vi, les jolis amoureux de lemoluvi m’ont proposé de me créer un bandeau pour mon blog. On a manigancé ça en douce, choisi le thème qui allait bien, et ils ont travaillé dans leur coin, et puis voilà, je suis heureux, parce que j’adore le trait de Lu, ses petits dessins super frais. Et puis parce qu’ils m’ont tellement bien capté. Et puis parce qu’une ventouse à chiotte sur la bouche d’égout (de dégoût ?) de l’autre, c’est simplement parfait.

On va fêter ça demain, par un mettage de disques que j’espère flamboyant, au Café Bonnie / 9 rue des Récollets / Paris 10e / Métro Gare de l’Est.

Et puis on va commencer la fête tout de suite, avec ce morceau de love que je leur dédicace, parce qu’ils vont tellement bien ensemble que je suis certain qu’ils se donnent pleinement, comme la dame.

Stéph, c’est ton morceau à toi, mais je me permets hein, vu que tu l’as déjà posté chez toi.

A demain, les gens.

Ca commence aujourd’hui

Les raisons qui m’amènent aujourd’hui à créer une telle page alors que c’était la mode il y a 5 ans sont nombreuses, imbriquées et complexes… Je ne les développerai pas, ou pas toutes, de peur de vous assommer d’emblée, ce qui n’est pas le but recherché…
Envie de partager des trucs, envie d’écrire des trucs pour cultiver ce petit talent que certains me trouvent et m’encouragent à développer, envie de m’aérer la tête, envie de balancer des jugements pleins de nuance dont j’ai le secret (« comment c’est trop le meilleur morceau du monde » vs. « jamais entendu un truc aussi mauvais »)…

A tout seigneur tout honneur, et comme j’en ai parlé très près du visage à des gens récemment (oui, il paraît que je parle très près du visage, passées une certaine heure et/ou une certaine alcoolémie), je vous colle d’entrée le plus beau morceau du monde, comme ça c’est fait et puis on en parle plus.
Si tu avais envie de pleurer et que ça ne voulait pas sortir, c’est ici.
Si tu doutais de la puissance maximale que pouvait atteindre une décharge émotionnelle musicale, c’est ici aussi.
Ils s’appellent A Filetta et ça s’appelle Sumiglia. Un jour peut-être j’aurais envie de savoir tout ce que ça veut dire, mais pour l’instant même pas, tellement cette invraisemblable chair d’énorme poule mutante me suffit à chaque fois.