Archives de Tag: Débat

Le Mépris

Aujourd’hui, un facétieux camarade de jeu a posté mon dernier billet sur Facebook, y associant par un tag taquin un ami à lui. Je suis maintenant persuadé que c’était dans la perspective de se repaître d’un bon clash. Message personnel : bingo.

Réaction dudit ami :

je peux savoir pourquoi tu me taggues sur ce truc-là?
Certes j’aime cette chanson, mais ton bloggueur est très précisément de la race des moutons que je méprise et ça me fait chier que mon nom soit désormais numériquement associé au sien…

Lire la suite

Unis pour Ma Pomme

Moi je, j’ai découvert grâce au succulent Twitter de Christian Estrosi, un autre succulent Twitter (car qui se ressemble s’assemble) intitulé « jeunesactifs« . Intrigué que Christian, cet homme bien sous tous rapports, puisse fréquenter un club sodomite, je décidai d’investiguer ce dossier plus avant.

Je découvris alors avec joie ce site web, celui des jeunes actifs, les jeunes UMP qui se lèvent tôt pour réussir leur vie sur le coup de 7h, 7h02, en étant des winners, par opposition sans doute aux jeunes branleurs, ces grosses feignasses, intermittents et autres parasites, qui attendent tranquillement que les allocations financées par la sueur des jeunes actifs tombent du ciel.

Sur le site des jeunes actifs, on peut débattre de différents sujets. Malheureusement, on n’a pas accès aux contributions sans doute fort pertinentes et tout à fait délicieuses des participants. Mais on peut déjà faire certains constats.

1er constat numéro 1 : le jeune actif, version UMP, a entre 30 et 45 ans. Moins de 30 qui bossez comme des rats, passez votre chemin. Vous ne gagnez sans doute pas encore assez de pognon pour avoir un avis intéressant (le jeune actif serait-il pour le retour du suffrage censitaire ?). Ceci dit, l’UMP étant le parti des vieux (cf. le vote Sarkozy par tranche d’âge : 61% chez les 60-69 ans, 68% chez les plus de 70), il n’est pas totalement surprenant qu’il ait adopté sa propre segmentation par âge, adapté à sa croulante pyramide.

2e constat numéro 2 : le jeune actif ne pense qu’à sa gueule de jeune actif à lui qu’il a, le débat étant totalement centré sur sa personne, et les bénéfices qu’il va personnellement tirer des courageuses et formidables réformes entreprises par le Minarque© (devant le succès de cette appellation, je la copyraïte sur le champ). Je vous entends, au fond, ceux qui disent qu’on vote à droite pour sa gueule, vous exagérez. Mais peu.

Par exemple, le débat sur le grand emprunt consiste à savoir en quoi le grand emprunt va permettre aux jeunes actifs de devenir plus rapidement des vieux pétés de thune :

Image 4

Merci aux vieux de ne pas attendre un emploi du grand emprunt, hein, c’est pas pour vous.

3e constat numéro 3 : oh mais tiens dis donc, je suis un jeune actif moi aussi, je peux jouer. Voici donc ma contribution au débat sur le bilan de mimolette mi-mandale mi-mandat de Nicolas.

Image 5

Cette question est très intéressante, et j’hésite naturellement entre plusieurs. Si j’avais mauvais esprit, je dirais l’augmentation de salaire du Président, mais je ne suis pas comme ça hein ? Ah, au temps pour moi, on me signale que si.

Image 6Bon, là c’est évident, quand on voit tout ce qui a été fait pour promouvoir les jeunes issus de banlieue avec des noms étrangers, y a pas à tergiverser. Je dirais donc l’investiture de Jean Sarkozy à une cantonale très difficile. L’élection arrachée de haute lutte de Jean Sarkozy à la tête du groupe UMP du CG92. Le maintien de la limite d’âge à 65 ans de certains établissements publics pour permettre l’émergence de jeunes dirigeants talentueux. On le sait, les dernières mesures pour l’égalité des chances ont été empêchées par les manœuvres honteuses des socialo-communistes qui mentent au peuple, mais cela n’arrêtera pas la marche vers l’égalité, notamment grâce à la saine réduction du budget de la Halde souhaitée par de courageux députés de la glorieuse majorité.

Image 7

Cette question est un peu dure et me déroute quelque peu, car elle ne parle pas explicitement de ma gueule de jeune actif. Mon défi actuel étant de bien baiser mes connards de concurrents, je pense que les politiques publiques pourraient s’y adapter en truquant les appels d’offres en ma faveur. En vous remerciant.

Image 8Ah, ça c’est plus facile : on s’est jamais autant foutu de notre gueule dans la presse européenne que depuis le triomphe de notre présidieu.

Et maintenant, le débat

ATTENTION : NE PAS LIRE AVANT DE S’ETRE INFLIGE LE POST PRECEDENT.

En fait, l’odieux post ci-dessous avait pour but secret que je vais maintenant vous révéler de lancer un grand débat sur l’expression populaire « il faut de tout pour faire un monde ».
Et là, je pose la question : a-t-on vraiment besoin de gens avec des chapeaux de cowboys qui exécutent une chorégraphie grotesque sur l’un des morceaux les plus atroces de l’univers pour faire un monde ?
Moi je, je me permets d’en douter. Mais si vous avez des preuves, n’hésitez pas. Ca m’intéresse ENORMEMENT.

Et puis aussi, pour me faire pardonner d’avoir écorché vos oreilles haute fidélité, je vous offre une tournée d’Otipax (le médicament pour la paix des oreilles). Une petite merveille, première musique de film de l’assez réussie carrière de John Barry.