Archives de Tag: Identité nationale

Hexagone Reloaded [màj]

Tous les ans, j’oublie. Et tous les ans ça me revient en pleine gueule comme un boomerang.

Tous les ans à la même date, je sors du bureau, je m’engouffre dans la station Charonne (amis stalkers, un indice de géolocalisation de moi je s’est glissé dans cette phrase), et je tombe sur un tas de gerbes. De gerbes de fleurs, ça change des gerbes tout court qui sont toujours un plaisir dans le métro (comme quand tu te fais baiser à chaque fois par les 4 places vides dans le métro plutôt plein, que tu y vas, et qu’il y a une grosse flaque immonde).

« Des gerbes de fleurs, mais pourquoi ? » demanderont en vrac les jeunes pas très attentifs en cours d’histoire, les jeunes victimes des refontes des programmes d’histoire, les jeunes qui n’auront plus d’histoire en terminale, Nadine Morano qui nous a magistralement informé aujourd’hui même que Clemenceau commentait encore l’actualité, les nostalgiques de l’Algérie française qui pensent sans doute que c’est bien fait et qu’il faudrait plutôt pisser sur la plaque, etc.

Lire la suite

Offre spéciale : le kit du bon Français à 9,99€ !!!

En ces temps troublés :

  • d’aucuns remettent en cause le pourtant incontestable bien-fondé du débat sur la francitude ;
  • où l’on vilipende un brave maire de village lorrain de 40 habitants pour ses propos pleins de bon sens sur les « 10 millions qu’on paie à rien foutre » et « qui vont nous bouffer » – soit en théorie 6,15 menaces colorées à l’échelle dudit village, ce qui n’est pas rien ;
  • d’anciens Premiers Ministres égarés, sans doute par l’aigreur de ne pas avoir été élus à la Présidence du Sénat alors qu’ils en avaient toutes les compétences pondérales, critiquent les « conversations de comptoir », pilier de la Pensée Française ;
  • d’ignobles traîtres (dont un inverti, bon débarras) quittent le Parti Triomphant de l’Amitié Franco-Chinoise ;
  • où nos voisins suisses prennent le large dans la course à la protection de la glorieuse civilisation occidentale pendant que nous restons les bras ballants, et où certains de nos amis italiens tentent courageusement d’en faire autant ;
  • où bien d’autres drames, qu’il serait trop long d’énumérer, se nouent dans l’ombre

… j’ai décidé de réagir, en partenariat avec le Ministère des Relations avec le Front National, en vous proposant en exclusivité le KBFF, ou Kit du Bon Français de France (j’avais pensé initialement à Kit du Français Certifié, mais mes avocats m’ont indiqué après une recherche en antériorité que le sigle KFC pouvait desservir ma cause, voire m’attirer des ennuis judiciaires. On n’est jamais trop prudent).

Ce kit, au prix spécial de lancement de 9,99 pour une période limitée, comprend tous les éléments indispensables pour prouver votre qualité de bon Français de France :

  • un astucieux sticker exclusif pour transformer en un tournemain votre Carte Nationale d’Identité en Carte d’Identité Nationale !
  • une magnifique photo du Ministre Eric Besson, sélectionnée pour vous avec le plus grand soin par la meilleure iconographe Française de France.

Cette photo pleine de saine bienveillance a été prise lors d’une cérémonie d’expulsion d’intrus, renvoyés joyeusement au Darfour avec un chèque de 2000€ en poche, qui dans leur pays leur permettrait de survivre pendant 23 ans si leur espérance de vie n’y était pas de 23 minutes 40. A porter sur votre cœur dans votre poche, pour pouvoir l’exhiber en cas de contrôle de police, ou à placer dans le cadre bleu-blanc-rouge émaillé à la main par des petits chinois (cadeau d’amitié du PCC à l’occasion de la signature du partenariat avec l’UMP), sur votre bureau, votre cheminée, votre table de chevet, ou pourquoi pas, c’est de saison, dans votre crèche ? Au dos de la photo, l’arbre généalogique du Ministre attestant de sa francitude sur 23 générations.

A noter : en option, pour un modique supplément de 12,37€, vous pouvez obtenir en sus cette même photo sous forme d’écusson brodé, à coudre sur votre blazer.

  • La partoche et le texte intégral de la Marseillaise sur un authentique faux parchemin. Pour ne plus jamais être pris en défaut sur l’excellent 3e couplet – « Quoi des cohortes étrangères / feraient la loi dans nos foyers ? » -, ou le savoureux 6e couplet – « Amour sacré de la Patrie / conduis, soutiens nos bras vengeurs »

Encadrable pour orner vos murs, mais aussi roulable pour l’emporter partout !

  • Pour animer vos soirées entre amis Français de France, le quizz de l’Identité Nationale, avec des questions sérieuses, par exemple sur le délit d’outrage au drapeau français et à l’hymne national, mais aussi des questions humoristiques de droite, comme « qui a promis, en octobre 2007, de changer l’ordre des couplets de la Marseillaise pour rendre l’hymne moins violent, en cas d’élection à la Présidence de la République ? » *
  • Un abonnement de 6 mois à UMP-Treets **, le service qui permet de recevoir par SMS les délicieux Tweets de Frédéric Lefebvre directement sur votre téléphone mobile ! Plus besoin d’être inscrit sur ce repaire de crypto-gauchistes, plus besoin de subir les incessantes et odieuses attaques de la vermine communiste contre la Voix de la Nation.
  • Un sympathique gadget aux couleurs de l’UMP, sorte de boîte à meuh des temps modernes : grâce à la magie de l’électronique, elle vous propose à chaque retournement une citation choisie aléatoirement parmi la riche base des blagues sur les Noirs, les Arabes et les Pédés créées par les plus éminents représentants du Glorieux Parti. Une surprise sans cesse renouvelée dont on n’est pas près de se lasser, car elle comprend plus de 380 phrases différentes. La base est très à jour, puisqu’il y a même le « je ne suis pas sûr qu’il soit vraiment natif de Lormont » de feu le président Chirac, et le « Les Suisses auraient-ils voté tout haut ce que les Français pensent tout bas ? » de Frédéric Lefebvre.
  • 12 certificats nominatifs de vaccination H1N1, attestant de votre soutien sans faille au gouvernement Français de la France ;
  • Un authentique morceau collectorissime de tente de la jungle de Calais – l’équivalent Identité Nationale d’un morceau de Mur de Berlin (pas ceux touchés par le Président, hein, quand même, les basiques).
  • Une pétition à nous retourner signée (sans quoi le prix du kit passe à 499,99€), exigeant la nomination de Frédéric Lefebvre au gouvernement dans les plus brefs délais, et la dissolution du PS et du PC de sinistre mémoire.

Avec le KBFF, affirmez votre francitude, passez habilement au travers des contrôles de police (si vous êtes blancs et habillés décemment hein, faut pas non plus déconner), épatez vos amis, obtenez de l’avancement à votre travail. On signale également des cas de gains records à la Loterie Nationale Française de France et des guérisons de maladies incurables, concomitants à l’acquisition du kit, qui ne sauraient toutefois être garantis.

Envoyez immédiatement votre mail de commande à kbff@ilovebesson.FR et envoyez votre chèque par Twitter. Vous recevrez votre Kit dans son luxueux coffret bleu-blanc-rouge en ruine de foyer Sonacotra démantelé, synonyme de submersion de joie, par retour du courrier.

PAS UN NUMERO DE MINUTE A PERDRE !!!!!!!

* La réponse est bien entendu désopilarante, car bien entendu Christine Boutin (qui s’est vue attribuer pour cette déclaration le 3e Laule de Diamant de sa carrière, sans doute le plus mérité)

**Ca devait s’appeler UMP-Tweets, mais c’est Frédéric qui a tenu à déposer lui-même personnellement la marque à l’Institut NATIONAL de la Propriété Industrielle française de France par Blackberry.

Explication de texte

Aujourd’hui, je voudrais revenir sur le joli lièvre levé par Backchich, qui a publié il y a quelques jours un mail adressé par Eric Woerth, coiffé ce jour-là de sa casquette de Trésorier de l’UMP (sans soupçon aucun, je trouve pour le moins étrange le concept de confier au même individu les finances de la France et celles du parti majoritaire), à l’ensemble des adhérents du Parti Frère du Parti Communiste Chinois (je vous ai dit, que je ne m’en lassais pas ?)

Eric Woerth, jusque là, était un des rares œufs de l’UMP et membres du gouvernement que je jugeais plutôt digne de respect : le genre discret et bosseur, ne faisant pas d’éclats, d’évidence intelligent, tout ça. Mais à la lecture de ce mail, je dois bien avouer que je suis littéralement tombé de ma méridienne (oui, j’ai une méridienne, dans laquelle je passe l’essentiel de mon temps libre vautré comme une petite loutre), et qu’Eric Woerth a rejoint ses camarades dans la fosse septique de mes inimitiés.

En voici le contenu :

Ensemble, défendons les valeurs de la République

Chers amis,

Il y a quelques jours, Eric Besson lançait un grand débat sur l’identité nationale dans tout le pays.

A l’UMP, nous soutenons cette initiative parce que nous sommes fiers d’être Français, parce que nous voulons réaffirmer notre identité nationale, parce que nous trouvons choquant de constater que trop de jeunes sont indifférents aux valeurs et aux symboles de la République.

Le Mouvement Populaire est prêt à participer au débat pour faire respecter nos valeurs fondamentales :

* Le respect du drapeau, des symboles de la République et de l’hymne national ; la fierté d’être Français notamment pour ceux qui le deviennent ;

* La défense de la laïcité et de notre capacité à vivre ensemble contre les communautarismes et les intégrismes

Je sais que vous partagez ces valeurs, et c’est pour cela que je fais appel à vous aujourd’hui : en faisant un don dès maintenant à l’UMP, vous allez nous permettre d’organiser le débat sur le terrain et de réaffirmer les valeurs profondes de notre Nation.

Merci de nous donner les moyens d’agir pour défendre vos idées et les faire partager au plus grand nombre.

Avec vous nous allons gagner !

Eric Woerth, Trésorier national de l’UMP

P.S. : Votre contribution, quel que soit son montant, est importante pour nous aider à défendre les valeurs fondamentales de la Républiques (sic). Faites dès maintenant un don de 10 €, 15 €, 25 €, 50 €, 100 € ou plus pour amplifier le débat.

Premier élément de stupeur : j’avais cru comprendre que ce débat était organisé par le Ministère des Relations avec le Front National, et donc financé à ma plus grande joie par mes, tes, nos impôts. L’objet même de ce subit tapin m’échappe donc. S’agirait-il d’organiser des réunions d’information sur le bruit et l’odeur, afin de permettre aux habitants des contrées reculées de savoir reconnaître un polygame de loin et de pouvoir alerter la maréchaussée dès qu’un Sarrazin pénètre le canton ?

Second élément de stupeur, et de bien pire que ça, un certain nombre de formules contenues dans ce racolage actif (qui doit bien être passible de poursuites dans le cadre des lois Sarkozy sur la prostitution). Zoomons un peu, si vous le voulez bien.

Le titre, déjà :

Ensemble, défendons les valeurs de la République

Donc, Identité Nationale = Valeurs de la République. Et ben alors, pourquoi t’as besoin de thunes ? T’es sûr que c’est pas pour financer les régionales ? Parce que si identité nationale = valeurs de la République, mon p’tit père, ben le débat est déjà terminé. Liberté, Egalité, Fraternité. Une petite couche de laïcité, et on en parle plus, tout est dit, coucouche panier le Félon.

Les raisons du soutien de l’UMP à la brillante initiative de l’Innommable, ensuite :

A l’UMP, nous soutenons cette initiative parce que nous sommes fiers d’être Français, parce que nous voulons réaffirmer notre identité nationale, parce que nous trouvons choquant de constater que trop de jeunes sont indifférents aux valeurs et aux symboles de la République

Eric, tu te perds en circonvolutions et autres périphrases d’une lourdeur certaine, au risque de perdre une partie de ton lectorat en route. Je te rappelle que tu t’adresses à des militants UMP, pas à l’Amicale des Agrégés de Lettres. Fais plus simple, va droit au but, résume ta pensée. Je peux t’aider si tu veux, là par exemple, il suffisait de dire :

« A l’UMP, nous soutenons cette initiative, parce qu’en fait nous sommes le Front National »

Tu vois, c’est pas compliqué.

La déclinaison des valeurs de l’UMP, ensuite :

* Le respect du drapeau, des symboles de la République et de l’hymne national ; la fierté d’être Français notamment pour ceux qui le deviennent ;

Ahhh, intéressant ça. Le problème de l’identité nationale, ce serait que ces salauds qu’on naturalise ne sont pas assez fiers d’être français. Ils devraient chanter la Marseillaise tous les jours et porter des vêtements Bleu-Blanc-Rouge ? Ils devraient en faire plus que les autres ?

Une petite question au passage Eric : on fait quoi pour leur donner envie d’être fiers d’êtres Français, à ces gens ? quand la police fait des contrôles au faciès de manière absolument massive, tu ne trouves pas que c’est porteur d’une forme de déni de francitude ? et que ça peut avoir comme conséquence un léger rejet de son pays d’adoption ? Moi je, je trouve que si.

* La défense de la laïcité et de notre capacité à vivre ensemble contre les communautarismes et les intégrismes

Ah, ça c’est bien la défense de la laïcité, je suis d’accord. Mais il y a quand même des problèmes dans cette phrase :

  • Premier problème : si le débat a pour but de défendre la laïcité, pourquoi le kit débat envoyé aux préfets par le Ministre de la Fierté préconise-t-il de demander aux participants si l’Identité Nationale, ce sont « nos églises et nos cathédrales » ???
  • Deuxième problème : on va pas se mentir hein, on le sait, « intégrisme » en bon français d’aujourd’hui, ça veut dire « islamisme ». Et ça me gêne légèrement.

Enfin, la conclusion est très intéressante :

Avec vous nous allons gagner !

Où l’on apprend que le débat sur l’Identité Nationale est un combat, qui se gagne ou se perd. Bien entendu, le perdre, dans la bouche de l’égoût l’UMP, je ne vous fais pas un dessin. Ca veut dire que les clochers de « nos cathédrales » seront remplacés par des minarets, partout, à perte de vue.

Enough is enough

L’heure est grave : j’en suis obligé de citer Donna Summer & Barbra Streisand, c’est vous dire.

Je plaisante là, mais en vrai j’atteins un niveau de fureur qui vous terroriserait malgré mon mètre douze si vous étiez devant moi à cet instant.

– Oui, toi là, au deuxième rang ?

– Pourquoi t’es furieux monsieur Diego dis ?

– Très bonne question, je vais t’expliquer.

Je suis furieux, parce que la majorité (j’en frissonne) qui nous gouverne (j’en tremble), jugeant sans doute que le merveilleux débat fleurant bon l’ouverture d’esprit et sur le monde autour du formidable concept moisi d’identité nationale, vient de lancer une nouvelle initiative, consistant à monter en épingle un épiphénomène anxiogène, et là je vous le dit tout net, je tape ce post sur un clavier maculé de gerbe.

Introducing donc, le site internet de débat made in groupe Unité de Manipulation de la Populace à l’Assemblée Nationale : la-burqa-en-débat.fr (je mets pas le lien tellement c’est dégueulasse).

Oui je sais, vous aussi vous avez vomi, c’est  bon signe, vous êtes donc normaux.

Le principe : on prend une tête d’épingle enfouie dans une meule de foin de la taille du Mont-Blanc (bien blanc, le Mont, s’il vous plaît), et on en fait une question de survie nationale. En effet, on estime que 367 femmes portent la burqa en France (ne me demandez pas comment, mais bon, on l’estime).

Soit, je vous la fais à la grosse hein, 0.0104857% de la population féminine de ce pays. Et donc, pour un problème qui touche 0.0104857% de la population féminine de ce pays, quoi qu’on pense de la burqa qui n’est effectivement pas le meilleur symbole de ma conception de la femme, le groupe majoritaire à l’Assemblée Nationale crée un site Internet pour inviter les Français à débattre de cet épineux problème qui met en péril les fondamentaux de la Nation (et de son identité, bien entendu).

367 femmes en voile intégral, probablement relativement concentrées au sein de communautés spécifiques, ça fait quoi, 10 000 personnes qui y sont confrontées ? Et comme d’habitude, qui va contribuer au débat ? Le téléspectateur lambda de Jean-Pierre Pernaut, l’électeur qui vote Le Pen parce que « des fois y a des voitures étrangères au village dans le village » (authentique phrase entendue et gravée à vie dans mon cerveau, dans un reportage dans un bled de l’Ain à chômage et immigration zéro après le 21 avril), et des milliers de gens qui n’ont jamais vu et ne verront jamais une burqa de leur vie.

C’est, et ne rayez pas de mentions inutiles, il n’y en a pas : immonde, ignoble, gerbant, manipulateur, abject, de la propagande nauséabonde, un odieux secouage d’épouvantail virtuel, de la merde en branche, une honte en barre, dégueulasse, et comme on dit, « digne des pires heures de notre histoire ».

Jean-François Copé, dont j’aimerais à cet instant qu’il soit maire de Mole plutôt que maire de Meaux,  nous explique dans son édito que :

Phénomène récent qui semble s’amplifier, le port du voile intégral interroge nos valeurs ; au fond, quel sens voulons-nous donner à notre devise républicaine : liberté bien sûr mais aussi égalité et fraternité dans notre pays ? Comment concilier diversité et unité nationale ?

Plus loin, et deux lignes après avoir dit « je ne veux pas anticiper sur les conclusions de ces travaux », il ose la phrase suivante :

comment accepter de ne pas pouvoir identifier une personne qui va chercher son enfant à la crèche, se rend dans un hôpital, dans un aéroport, une préfecture ?

Vraiment, si dans ma vie un seul de mes vœux doit être un jour exaucé, c’est que le peuple de ce pays se réveille, comprenne à quel point vous usez de ficelles grossières pour le manipuler, avec quelle absence totale de scrupules vous vous aventurez dans les marécages de la pensée, et que ce peuple, le moment venu, vous le fasse payer cher. Et longtemps, aussi. Parce qu’après ça, vous ne méritez plus le moindre respect, c’est désormais certain.

Con-stère-Nation

Je crois que j’ai trouvé comment définir l’identité nationale.

Vous pouvez arrêter le débat, fermer le site, envoyer Besson travailler dans un train fantôme et tout, c’est bon.

La France, c’est la Nation qui produit
son mètre cube de connerie tous les jours.

C’est la Con-stère-Nation.

Au constèrenational menu aujourd’hui, j’ai sélectionné pour vous :

1. Les suites de l’affaire Raoult/Ndiaye (1) : Frédéric Mitterrand s’en lave les mains et estime ne pas avoir à se mêler de cette polémique stupide. Mais monsieur le Ministre, la question vous ayant été adressée dans le cadre parlementaire par un député, fut-il stupide, n’êtes-vous pas tenu d’y répondre ? Qualifier la polémique de stupide ne revient-il pas à dire que la question est stupide ? Pourquoi couvrir parallèlement Eric Raoult de bisous quant à son entièreté ? Ca vous fait quand même une bonne charrette de conneries en un temps record, monsieur le Ministre. Votre objectif secret est-il de déloger Philippe Douste-Blazy du Guinness Book, catégorie Ministre de la Culture le plus grotesque ?

2. Les suites de l’affaire Raoult/Ndiaye (2) : Eric Raoult en remet une couche, estimant que « même Yannick Noah et Lilian Thuram n’en ont pas fait autant qu’elle » dans leurs propos à l’encontre de Sarkozy et de la France qu’il nous mijote à feu pas très doux. Mais dis-moi, Eric, tu ne ferais pas une petite fixette sur les déclarations de personnes de couleur, par hasard ? Les Noirs doivent-ils plus que les autres lécher le cul du Minarque (copyleft), vu qu’on a été suffisamment sympa pour les affranchir ?

3. Le nouveau psychodrame au PS (hey, tenez-vous bien, je vais dire du mal du PS, un truc de dingue – enfin, pour peu que Royal ce soit le PS) : Ségolène s’invite là où elle n’est non seulement pas invitée, mais explicitement jugée indésirable, pour une raison finalement plutôt valorisante, son statut de présidentiable qui risquerait d’éclipser les débats de fond au profit des querelles de personnes. Ségolène, je crois que cette opération a fait une éclatante démonstration de l’exactitude de cette théorie. Je comprends que ça puisse t’énerver de voir ton jouet t’échapper, mais tu ne peux t’en prendre qu’à toi. Et franchement, réussir à mettre Vincent Peillon, qui se tient généralement très bien, dans un tel état, c’est une performance dont on se souviendra.

 

4. Le commentaire du psychodrame au PS par Dominique Paillé, qui occupe le poste de vice-Frédéric Lefebvre (la chance) et est donc contraint d’aller loin pour exister, qui nous a gratifié d’un très classieux « Ségolène Royal fait un caca nerveux ». Vivement la prochaine conférence de presse, qu’on apprenne que telle députée « a ses règles » ou telle autre « un problème de ménopause ».

 

5. Les vrais problèmes enfin traités par l’UMP, avec le débat de fond sur le panpan-cucul : la députée Edwige Antier n’a rien de mieux à foutre que d’écrire des propositions de loi vraiment très intéressants pour l’interdiction de la fessée. Non pas que je sois un militant du châtiment corporel, mais franchement, on fait comment une fois qu’on a interdit la fessée, Edwige ? Les marmots vont porter plainte tous seuls au commissariat contre leurs parents ? On va mettre des caméras chez les gens, et envoyer le GIGN dès qu’un môme se prend un taquet ? Ce qui m’exaspère le plus dans tout ça, Edwige, c’est qu’à cause de toi j’aurai eu pour la première fois de ma vie la phénoménalement désagréable sensation d’être d’accord avec Xavier Bertrand (brrrr, j’en frissonne, je t’en voudrai toute ma vie, Edwige).

6. Le dernier feu d’artifice homophobe du merveilleux Christian Vanneste, qui nous apprend, entre autres, que les homos feront de toute façon de mauvais parents, non seulement à cause de leurs pratiques déviantes imputables au narcissisme et à l’individualisme forcené de notre société (ça on savait déjà, il l’a dit 258 fois), mais aussi parce que c’est rien que des alcooliques, des fumeurs de clopes et des drogués. La preuve ? « Toutes les études le prouvent ». Je mets un lien vers la vidéo, j’en veux pas chez moi, de cette saleté !

 

Rayon de soleil de la journée : Aurélie Filippetti, ex-copine de Ségolène ayant pris ses distances devant les proportions invraisemblables prises par la melonite aiguë de cette dernière, s’est déclarée « favorable au rétablissement de la fessée au Parti Socialiste ». Laule, Aurélie.