Archives de Tag: Politics

C’est pour un sondage

Suite à la réunion des têtes de liste IDF de l’UMP à l’Elysée, et en direct de la péniche qui coule, Frédéric Lefebvre vient de déclarer sans rire : « Le Président de la République a commencé par féliciter Valérie Pécresse pour son excellente campagne ».


Le poujihadisme en plein boom

Bon, je n’y puis plus tenir, il faut que je vous parle du Quick Halal. J’étais plutôt parti pour faire l’impasse, débordé que j’étais par ailleurs, et le sujet ayant été maintes fois traité, notamment par l’Arabe dont une bonne partie de mes lecteurs sont les lecteurs.

Mais de nouveaux éléments sont survenus ces dernières heures, qui m’ont fortement remotivé. Les pourfendeurs de la pensée unique et de la presse à sa botte qui seraient mondialo-islamistes me font une nouvelle fois bien rire, quand se retrouvent dans cette nouvelle croisade Narine Le Pen, René Vandierendonck (maire PS de Roubaix), Eric Zemmour, Christophe Barbier, Dominique Paillé, j’en passe et des meilleurs.

Lire la suite

Bienvenue sur Twitterreur [MàJ]

Depuis quelque temps, on en a déjà parlé, les politiques ont largement investi les réseaux sociaux. De façon plus ou moins officielle, plus ou moins collective, plus ou moins ordonnée : pages officielles des partis, profils et/ou fan pages de personnalités, groupes à la gloire d’untel ou unetelle… Globalement, ils maîtrisent à peu près Facebook, mais ont beaucoup plus de mal sur Twitter, où les esprits taquins, les méchants blogueurs et autres kalachnikov de la vanne sont légion.

On y rencontre plusieurs cas de figure : les vrais politiques qui tiennent vraiment leur compte en direct (déléguant éventuellement une partie à un assistant), les évidemment traités par un assistant, les fake qui se voient comme le nez au milieu de la figure (sauf Yves Jégo, qui prend tout pour argent comptant).

Au final, il y a surtout trois catégories :

  • les Anne Hidalgo (les plus rares) sont ceux qui ont tout compris, maîtrisent les outils, donnent de l’info sans inonder, lancent des petites piques bien senties (transformées en attaques scandaleuses par ses adversaires), répondent deci-delà à ceux qui les interpellent, etc…
  • les Paillé-Lefebvre, qui vomissent des communiqués à un rythme effréné, tentant d’utiliser un média qui leur est globalement hostile pour désinformer, et qui – concernant Frédéric, bloquent leurs contradicteurs qui ne peuvent plus bénéficier de leur douce prose.
  • le Yves Jégo, unique en son genre, qui se clashe avec tout le monde et n’importe qui, et gobe  tout ce que le réseau compte de fake.

Et puis il y a tous les autres, les petites mains, les sympathisants, militants ou permanents qui affichent leur appartenance, et commettent parfois d’énormes bourdes dont ils ne se rendent même pas compte de l’ampleur, ni de la bourdeur.

Dernier exemple en date, le sympathique Mathieu Barbot, déjà en vedette au bout de quelques heures sur le site de l’express.

Lire la suite

Offre spéciale : le kit du bon Français à 9,99€ !!!

En ces temps troublés :

  • d’aucuns remettent en cause le pourtant incontestable bien-fondé du débat sur la francitude ;
  • où l’on vilipende un brave maire de village lorrain de 40 habitants pour ses propos pleins de bon sens sur les « 10 millions qu’on paie à rien foutre » et « qui vont nous bouffer » – soit en théorie 6,15 menaces colorées à l’échelle dudit village, ce qui n’est pas rien ;
  • d’anciens Premiers Ministres égarés, sans doute par l’aigreur de ne pas avoir été élus à la Présidence du Sénat alors qu’ils en avaient toutes les compétences pondérales, critiquent les « conversations de comptoir », pilier de la Pensée Française ;
  • d’ignobles traîtres (dont un inverti, bon débarras) quittent le Parti Triomphant de l’Amitié Franco-Chinoise ;
  • où nos voisins suisses prennent le large dans la course à la protection de la glorieuse civilisation occidentale pendant que nous restons les bras ballants, et où certains de nos amis italiens tentent courageusement d’en faire autant ;
  • où bien d’autres drames, qu’il serait trop long d’énumérer, se nouent dans l’ombre

… j’ai décidé de réagir, en partenariat avec le Ministère des Relations avec le Front National, en vous proposant en exclusivité le KBFF, ou Kit du Bon Français de France (j’avais pensé initialement à Kit du Français Certifié, mais mes avocats m’ont indiqué après une recherche en antériorité que le sigle KFC pouvait desservir ma cause, voire m’attirer des ennuis judiciaires. On n’est jamais trop prudent).

Ce kit, au prix spécial de lancement de 9,99 pour une période limitée, comprend tous les éléments indispensables pour prouver votre qualité de bon Français de France :

  • un astucieux sticker exclusif pour transformer en un tournemain votre Carte Nationale d’Identité en Carte d’Identité Nationale !
  • une magnifique photo du Ministre Eric Besson, sélectionnée pour vous avec le plus grand soin par la meilleure iconographe Française de France.

Cette photo pleine de saine bienveillance a été prise lors d’une cérémonie d’expulsion d’intrus, renvoyés joyeusement au Darfour avec un chèque de 2000€ en poche, qui dans leur pays leur permettrait de survivre pendant 23 ans si leur espérance de vie n’y était pas de 23 minutes 40. A porter sur votre cœur dans votre poche, pour pouvoir l’exhiber en cas de contrôle de police, ou à placer dans le cadre bleu-blanc-rouge émaillé à la main par des petits chinois (cadeau d’amitié du PCC à l’occasion de la signature du partenariat avec l’UMP), sur votre bureau, votre cheminée, votre table de chevet, ou pourquoi pas, c’est de saison, dans votre crèche ? Au dos de la photo, l’arbre généalogique du Ministre attestant de sa francitude sur 23 générations.

A noter : en option, pour un modique supplément de 12,37€, vous pouvez obtenir en sus cette même photo sous forme d’écusson brodé, à coudre sur votre blazer.

  • La partoche et le texte intégral de la Marseillaise sur un authentique faux parchemin. Pour ne plus jamais être pris en défaut sur l’excellent 3e couplet – « Quoi des cohortes étrangères / feraient la loi dans nos foyers ? » -, ou le savoureux 6e couplet – « Amour sacré de la Patrie / conduis, soutiens nos bras vengeurs »

Encadrable pour orner vos murs, mais aussi roulable pour l’emporter partout !

  • Pour animer vos soirées entre amis Français de France, le quizz de l’Identité Nationale, avec des questions sérieuses, par exemple sur le délit d’outrage au drapeau français et à l’hymne national, mais aussi des questions humoristiques de droite, comme « qui a promis, en octobre 2007, de changer l’ordre des couplets de la Marseillaise pour rendre l’hymne moins violent, en cas d’élection à la Présidence de la République ? » *
  • Un abonnement de 6 mois à UMP-Treets **, le service qui permet de recevoir par SMS les délicieux Tweets de Frédéric Lefebvre directement sur votre téléphone mobile ! Plus besoin d’être inscrit sur ce repaire de crypto-gauchistes, plus besoin de subir les incessantes et odieuses attaques de la vermine communiste contre la Voix de la Nation.
  • Un sympathique gadget aux couleurs de l’UMP, sorte de boîte à meuh des temps modernes : grâce à la magie de l’électronique, elle vous propose à chaque retournement une citation choisie aléatoirement parmi la riche base des blagues sur les Noirs, les Arabes et les Pédés créées par les plus éminents représentants du Glorieux Parti. Une surprise sans cesse renouvelée dont on n’est pas près de se lasser, car elle comprend plus de 380 phrases différentes. La base est très à jour, puisqu’il y a même le « je ne suis pas sûr qu’il soit vraiment natif de Lormont » de feu le président Chirac, et le « Les Suisses auraient-ils voté tout haut ce que les Français pensent tout bas ? » de Frédéric Lefebvre.
  • 12 certificats nominatifs de vaccination H1N1, attestant de votre soutien sans faille au gouvernement Français de la France ;
  • Un authentique morceau collectorissime de tente de la jungle de Calais – l’équivalent Identité Nationale d’un morceau de Mur de Berlin (pas ceux touchés par le Président, hein, quand même, les basiques).
  • Une pétition à nous retourner signée (sans quoi le prix du kit passe à 499,99€), exigeant la nomination de Frédéric Lefebvre au gouvernement dans les plus brefs délais, et la dissolution du PS et du PC de sinistre mémoire.

Avec le KBFF, affirmez votre francitude, passez habilement au travers des contrôles de police (si vous êtes blancs et habillés décemment hein, faut pas non plus déconner), épatez vos amis, obtenez de l’avancement à votre travail. On signale également des cas de gains records à la Loterie Nationale Française de France et des guérisons de maladies incurables, concomitants à l’acquisition du kit, qui ne sauraient toutefois être garantis.

Envoyez immédiatement votre mail de commande à kbff@ilovebesson.FR et envoyez votre chèque par Twitter. Vous recevrez votre Kit dans son luxueux coffret bleu-blanc-rouge en ruine de foyer Sonacotra démantelé, synonyme de submersion de joie, par retour du courrier.

PAS UN NUMERO DE MINUTE A PERDRE !!!!!!!

* La réponse est bien entendu désopilarante, car bien entendu Christine Boutin (qui s’est vue attribuer pour cette déclaration le 3e Laule de Diamant de sa carrière, sans doute le plus mérité)

**Ca devait s’appeler UMP-Tweets, mais c’est Frédéric qui a tenu à déposer lui-même personnellement la marque à l’Institut NATIONAL de la Propriété Industrielle française de France par Blackberry.

Naissance d’un écri-vain

Les amis, ce 1er décembre deux-mil-neuf restera dans l’Histoire des Lettres et du Monde comme un grand jour, marqué d’une pierre blanche avec écrit LOL dessus en très gros caractères, et en rouge, journée mondiale contre le SIDA oblige.

C’est en effet en ce saint jour que nous apprenons, grâce à Touittère, que l’immense Frédéric Lefebvre, grand penseur des années 2000 et grand maître de l’eaurtogaffe et de l’eaurtogag par la même occasion, a « décidé de se mettre à l’écriture ».

Vu sa grande maîtrise de la syntaxe, de la ponctuation et de l’orthographe, donc, j’en ai d’abord conclu qu’il avait décidé de prendre des cours d’alphabétisation.

Mais non, il semblerait en fait qu’il ait des velléités littéraires. J’en veux pour preuve une analyse plus fine de son tweet du matin :

Petit dej au Flore. Passage obligé pour celui qui a décidé de se mettre à l’écriture !

Apparemment, Frédéric pense que manger un croissant au Flore peut le transformer en Jean-Paul Sartre (mais je crains qu’il ne finisse en Jean-Paul Tartre). On a hâte : sera-t-il le nouveau Valéry Giscard d’Estaing ?

Avec tous les talents dont il fait quotidiennement preuve, nul doute que Frédéric n’en restera pas là. Nous attendons donc avec impatience les prochains développements de sa carrière.

Frédo bricoleur : « Déjeuner au Flunch. Passage obligé pour qui a décidé d’aller acheter des clous au Casto de la place de Clichy »

Frédo homme orchestre : « Dîner à Colombes. Passage obligé pour qui veut devenir le nouveau Rémi Bricka »

Frédo avaleur de sabres : « Gang bang chez HPG. Passage obligé pour qui veut devenir une porn star »

Et vous, vous le voyez où, se faire pénétrer d’illustres prédécesseurs de quelles disciplines ?

Faf Championship : la Suisse reprend la tête du classement [màj]

S’il y avait une Champions League du racisme primaire et de l’islamophobie, organisée par l’UEFA (Union Européenne des Facho Arabophobes), il s’en passerait de belles dans le classement, et la saison 2009-2010 serait marquée par un suspense insoutenable.

Cette compétition serait très tactique et il ne s’agirait pas de se laisser distancer par un pays voisin un peu trop zélé.

La Suisse l’a bien compris. Cette histoire de débat sur l’Identité Nationale en France, ces records d’expulsions, cette burqamania, c’était une offensive massive de la France pour remporter la coupe cette année – vous pensez, pas le moindre trophée depuis 2002 et le 21 avril Golden Achievement Award, un Grand Pays des Droits du bon Français de souche ne peut pas laisser faire.

Alors la Suisse a sorti son joker : une « votation », comme on dit là-bas, lancée par l’UDC (Union Démocratique du Centre, parti nationaliste et d’extrême-droite – soit il s’est trompé de nom, soit je ne veux même pas savoir ce que sont les partis qui se réclament de la droite dans ce pays), ayant pour objet l’inscription dans la Constitution de l’interdiction de construire des minarets. Pas des mosquées, hein, quand même, juste des minarets. En tant que « symbole apparent d’une revendication politico-religieuse du pouvoir, qui remet en cause les droits fondamentaux ». Dans la Constitution, dont on apprend au passage que l’une des fonctions est d’encadrer l’architecture.

Quand on voit cette jolie affiche de campagne, on est bien rassuré : ça ne sent pas du tout la haine de l’étranger, cette femme dont on ne voit que les yeux qui se trouvent te transpercer comme si elle avait pour seul objectif de t’empaler, toi le bon citoyen suisse bien comme il faut. Sûr qu’elle a un couteau entre les dents, mais qu’on peut pas voir parce qu’elle a un voile intégral qui fait peur.

A noter également qu’il y a sur cette affiche plus de minarets qu’à l’heure actuelle dans toute la Conconconconconfédération Helvétique (tiens, je bégaie), puisqu’ils sont aujourd’hui au nombre de 4. Quatre. QUATRE. Autant dire que les beaux paysages tranquilles de ce beau pays tranquille sont d’ores et déjà défigurés. C’est un peu comme nous avec nos 0,01% de femmes en burqa, on s’en sort plus ma bonne dame.

Tout devait bien se passer néanmoins, les sondages prédisaient une défaite des anti-minarets. Mais il semblerait que les Suisses opposés à la mesure aient oublié, erreur classique, que les fachos ça n’oublie jamais d’aller voter. Et c’est comme ça que ça gagne.

A l’arrivée, 57% d’anti-minarets, et une Constitution qui sera bientôt modifiée. Et une raison de plus de détester ce pays.

Réaction d’un des gros enculés responsables de l’UDC :

« Ca prouve qu’en Suisse on est craintif de voir le monde musulman prendre de l’ampleur – je ne parle pas des musulmans en général mais de certains extrémistes. Et je crois que les exemples de la France, de l’Allemagne et de la Belgique nous montrent que nous devons être prudents ».

(l’intégrale audio ici)

Euh, il se passe quoi en France au niveau des minarets qui t’incite à faire un truc pareil ? Et tu crois vraiment que sans minaret, pas d’extrémisme ?

Tiens la Suisse, je te prête mon tampon du Ministère des Vieilles qui ont Peur des Arabes, ça doit pouvoir te servir :

(c) Le tampographe Sardon (génialissime, by the way)

[màj] une amie résidente suisse me fait parvenir ce document hallucinant qui montre bien le caractère centriste de l’UDC. C’est à vous faire kiffer Eric Besson.

Explication de texte

Aujourd’hui, je voudrais revenir sur le joli lièvre levé par Backchich, qui a publié il y a quelques jours un mail adressé par Eric Woerth, coiffé ce jour-là de sa casquette de Trésorier de l’UMP (sans soupçon aucun, je trouve pour le moins étrange le concept de confier au même individu les finances de la France et celles du parti majoritaire), à l’ensemble des adhérents du Parti Frère du Parti Communiste Chinois (je vous ai dit, que je ne m’en lassais pas ?)

Eric Woerth, jusque là, était un des rares œufs de l’UMP et membres du gouvernement que je jugeais plutôt digne de respect : le genre discret et bosseur, ne faisant pas d’éclats, d’évidence intelligent, tout ça. Mais à la lecture de ce mail, je dois bien avouer que je suis littéralement tombé de ma méridienne (oui, j’ai une méridienne, dans laquelle je passe l’essentiel de mon temps libre vautré comme une petite loutre), et qu’Eric Woerth a rejoint ses camarades dans la fosse septique de mes inimitiés.

En voici le contenu :

Ensemble, défendons les valeurs de la République

Chers amis,

Il y a quelques jours, Eric Besson lançait un grand débat sur l’identité nationale dans tout le pays.

A l’UMP, nous soutenons cette initiative parce que nous sommes fiers d’être Français, parce que nous voulons réaffirmer notre identité nationale, parce que nous trouvons choquant de constater que trop de jeunes sont indifférents aux valeurs et aux symboles de la République.

Le Mouvement Populaire est prêt à participer au débat pour faire respecter nos valeurs fondamentales :

* Le respect du drapeau, des symboles de la République et de l’hymne national ; la fierté d’être Français notamment pour ceux qui le deviennent ;

* La défense de la laïcité et de notre capacité à vivre ensemble contre les communautarismes et les intégrismes

Je sais que vous partagez ces valeurs, et c’est pour cela que je fais appel à vous aujourd’hui : en faisant un don dès maintenant à l’UMP, vous allez nous permettre d’organiser le débat sur le terrain et de réaffirmer les valeurs profondes de notre Nation.

Merci de nous donner les moyens d’agir pour défendre vos idées et les faire partager au plus grand nombre.

Avec vous nous allons gagner !

Eric Woerth, Trésorier national de l’UMP

P.S. : Votre contribution, quel que soit son montant, est importante pour nous aider à défendre les valeurs fondamentales de la Républiques (sic). Faites dès maintenant un don de 10 €, 15 €, 25 €, 50 €, 100 € ou plus pour amplifier le débat.

Premier élément de stupeur : j’avais cru comprendre que ce débat était organisé par le Ministère des Relations avec le Front National, et donc financé à ma plus grande joie par mes, tes, nos impôts. L’objet même de ce subit tapin m’échappe donc. S’agirait-il d’organiser des réunions d’information sur le bruit et l’odeur, afin de permettre aux habitants des contrées reculées de savoir reconnaître un polygame de loin et de pouvoir alerter la maréchaussée dès qu’un Sarrazin pénètre le canton ?

Second élément de stupeur, et de bien pire que ça, un certain nombre de formules contenues dans ce racolage actif (qui doit bien être passible de poursuites dans le cadre des lois Sarkozy sur la prostitution). Zoomons un peu, si vous le voulez bien.

Le titre, déjà :

Ensemble, défendons les valeurs de la République

Donc, Identité Nationale = Valeurs de la République. Et ben alors, pourquoi t’as besoin de thunes ? T’es sûr que c’est pas pour financer les régionales ? Parce que si identité nationale = valeurs de la République, mon p’tit père, ben le débat est déjà terminé. Liberté, Egalité, Fraternité. Une petite couche de laïcité, et on en parle plus, tout est dit, coucouche panier le Félon.

Les raisons du soutien de l’UMP à la brillante initiative de l’Innommable, ensuite :

A l’UMP, nous soutenons cette initiative parce que nous sommes fiers d’être Français, parce que nous voulons réaffirmer notre identité nationale, parce que nous trouvons choquant de constater que trop de jeunes sont indifférents aux valeurs et aux symboles de la République

Eric, tu te perds en circonvolutions et autres périphrases d’une lourdeur certaine, au risque de perdre une partie de ton lectorat en route. Je te rappelle que tu t’adresses à des militants UMP, pas à l’Amicale des Agrégés de Lettres. Fais plus simple, va droit au but, résume ta pensée. Je peux t’aider si tu veux, là par exemple, il suffisait de dire :

« A l’UMP, nous soutenons cette initiative, parce qu’en fait nous sommes le Front National »

Tu vois, c’est pas compliqué.

La déclinaison des valeurs de l’UMP, ensuite :

* Le respect du drapeau, des symboles de la République et de l’hymne national ; la fierté d’être Français notamment pour ceux qui le deviennent ;

Ahhh, intéressant ça. Le problème de l’identité nationale, ce serait que ces salauds qu’on naturalise ne sont pas assez fiers d’être français. Ils devraient chanter la Marseillaise tous les jours et porter des vêtements Bleu-Blanc-Rouge ? Ils devraient en faire plus que les autres ?

Une petite question au passage Eric : on fait quoi pour leur donner envie d’être fiers d’êtres Français, à ces gens ? quand la police fait des contrôles au faciès de manière absolument massive, tu ne trouves pas que c’est porteur d’une forme de déni de francitude ? et que ça peut avoir comme conséquence un léger rejet de son pays d’adoption ? Moi je, je trouve que si.

* La défense de la laïcité et de notre capacité à vivre ensemble contre les communautarismes et les intégrismes

Ah, ça c’est bien la défense de la laïcité, je suis d’accord. Mais il y a quand même des problèmes dans cette phrase :

  • Premier problème : si le débat a pour but de défendre la laïcité, pourquoi le kit débat envoyé aux préfets par le Ministre de la Fierté préconise-t-il de demander aux participants si l’Identité Nationale, ce sont « nos églises et nos cathédrales » ???
  • Deuxième problème : on va pas se mentir hein, on le sait, « intégrisme » en bon français d’aujourd’hui, ça veut dire « islamisme ». Et ça me gêne légèrement.

Enfin, la conclusion est très intéressante :

Avec vous nous allons gagner !

Où l’on apprend que le débat sur l’Identité Nationale est un combat, qui se gagne ou se perd. Bien entendu, le perdre, dans la bouche de l’égoût l’UMP, je ne vous fais pas un dessin. Ca veut dire que les clochers de « nos cathédrales » seront remplacés par des minarets, partout, à perte de vue.