Cache-cache urbain

Des fois, des fois souvent même, et c’est ça qu’est chouette, on retombe intempestivement au hasard d’un shuffle sur un truc qui fait bien plaisir et dont on se demande par quel mystère on a arrêté de l’écouter depuis bien des années.
Par exemple, moi je hier, en rentrant chez moi je dans la froidure supportée grâce à mon tout nouveau et extraordinaire Chamour® à moi je que j’ai, mon walkman de l’an 2000 a pris l’excellente initiative de jouer dans mes oreilles un extrait d’une musicassette de Urban Species. Et là, force est de constater (une bonne expression ça, force est de constater), qu’Urban Species, quand ils évitent de mettre une meuf qui fait des choeurs love love loo-ooooove tout pourris tout sucre, et ben c’était quand même vachement pas mal. Isn’t it ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s