Michels should NEVER sing

Je sais pas vous, mais le précédent post sur mes camarades rigolos des Litterals me laissait comme un goût d’inachevé, à moi je. Y avait comme un truc en travers de ma gorge, comme un truc lancinant dans un coin de mon cerveau, une sorte de warning, un signal qui me disait que je n’avais pas tout dit, et qu’il fallait y revenir.
J’ai réfléchi, réfléchi, réfléchi… Ca m’a fatigué, fatigué, fatigué…
Et puis d’un coup j’ai su.
Su qu’il fallait vous mettre en garde.
Qu’il fallait que je vous dise que tout le monde n’a pas les armes pour jouer aux Litterals.
Et qu’il ne faut surtout pas jouer à ce jeu sérieusement. Parce que là, c’est très vite le drame.
Démonstration, avec le couple de morceaux qui m’a mis la pute à l’oreille (oui oui, la pute).
Il y a quelques semaines, au fil d’une promenade sur l’iTunes Store, je pense soudain à télécharger un morceau que j’ADOOOOOOOOOOOOORE et que j’avais plus, 50 Ways to Leave your Lover, d’un des plus petits grands chanteurs, Paul Simon.
Je lance la recherche, et constate que ma requête m’amène, outre vers ledit superbe morceau, vers une improbable reprise by, tenez-vous bien / hold you well, Michel Jonasz et Michel Delpech, que nous appellerons par commodité The Michels, et intitulé… « 30 manières de quitter une fille ». Déjà, rien qu’au titre, y a un problème, on dirait.
N’écoutant que mon abnégation et mon voeu solennel d’informer le public sur les beautés et horreurs de ce monde, j’investis 0,99€ dans ce truc. Rien que vous permettre cet exercice d’écoute comparée.

A ma droite, donc, Paul Simon et ses Fifty Ways :

Un texte très fin, équilibré, qui coule comme de l’eau de roche, tout fluide tout cristallin, et une absence totale de flûte traversière qui est quand même un gros plus, pour une absence.

C’est beau.

A ma gauche, The Michels et leurs 30 manières (ils ont cherché, cherché, mis en commun leurs expériences, et n’en ont dénombré que 30 en se disant sans doute « putain quand même, ils sont forts ces ricains »).
Une adaptation d’une littéralité grotesque dans la mesure où strictement rien n’indique qu’ils pourraient être dans le registre de la plaisanterie. Et, sans doute pour compenser les 20 raisons qui manquent au compteur, l’intervention d’une flûte traversière en arrière-plan. Remarquez, maintenant que j’y pense, une meuf qui joue de la flûte, ça doit bien inspirer 20 façons de la plaquer en un temps record…
Et c’est… très très ridicule, quand même, non ? J’veux dire, quand même, merde quoi : « Tu t’faufiles par derrière, Pierre ! » ???? « Si elle te colle, Paul » !!!! « Le problème est entièrement dans ta tête me dit-elle » ??????

Moralité : laissez les gens drôles faire des adaptations littérales, laissez les gens fins faire des adaptations adaptées (tiens, prenons le Amsterdam par Bowie d’il y a quelques jours comme exemple). Et ne laissez JAMAIS un Michel faire une reprise (genre, je sais pas moi, « Sous mon Pouce » par Michel Sardou – il serait capable de se tromper de doigt en plus). Voire s’approcher d’un micro.

Publicités

7 réponses à “Michels should NEVER sing

  1. SIMON ET SIMON…Y’a Simon et Simon , l’ami Polo est bien l’exception qui confirme la règle car pour le reste les Simons sont Somuch, en témoigne l’apothéose télévisuelle du dit feuilleton.Je ne serai enfin jamais dire du mal de Delpech (que veux tu, il est de ma famille…)même si là je te l’accorde il s’est égaré avec un Rônase.Nicochat

  2. Je pense pouvoir développer une théorie sur la supériorité des Simons nom de famille (Paul Simon, Yves Simon, Michel Simon quand il ne chante pas mais joue…) sur les Simons prénom, mais il faut me laisser un peu de temps parce que là j’ai pas trop de Simons prénom qui chantent des bouses en tête !Simon, euh sinon, je ne savais pas que tu avais de la famille dans le chaudbise international, ouaaah la classe…

  3. LAISSE LES MICHEL(LE)S TRANQUILLE…(ok c’est nul a chier, mais quand même)

  4. Je savais que ça allait être conflictuel ! Mais attention, les Michèles et autres Michelles ne sont en aucun cas incluses dans ma théorie. La preuve, je surkiffe Michèle Torr ! Et je me dis que Michèle Alliot-Marie ne pourrait pas être pire en chanteuse qu’en ministre…

  5. Michèle Torr…(part vomir)MAM, n’en parlons pas.Michelle Pfeiffer, là ok.Sinon c’est vrai que les Michèle/Michelle et Michel, en général, bah bof quoi !Bon, moi c’est différent.

  6. Si(m)e(n)on….un petit réveillon au Conemara faire notre Conorama ça te tente? (whouah ayé chui crevé)eh oui t’as une bise chaude du showbiz: tu prends andré pousse version audiard (pas pmu) et michel delpech et tu obtiens un nicochat un tantinet dérangé…voilà! ;-)biz mon p’tit pneu Goodyear (diego en verlan; sorry je me recouche)NicoMiaowwwwwwwwww

  7. Ouh là, pas facile à suivre aujourd’hui mon petit chat, recouche-toi indeed, plusieurs jours si possible !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s