The Price of Pride [màj]

Cette semaine, au milieu d’un flots d’informations réjouissantes à souhait, un entrefilet m’a fait sortir de mes gongs©. Ca fait trois jours que je ronge mon frein (j’adore cette image du mec en train de machouiller son frein, là, juste sous le gland, pour passer ses nerfs), à cause de ma tournée mondiale épuisante et de tout ce flot de travail qui a décidé de se déverser sur la Cogip en général et sur moi en particulier, et de la fatigue y afférente.

Etant totalement explosé, j’ai décidé d’alléger mon emploi du temps de reusta et de libérer ma soirée pour être enfin en mesure d’exposer l’objet de ma saine colère, et non, je vous le dis tout net, je ne me calmerai pas.

Y en a donc une qui va prendre pour tout le monde, c’est la dénommée Michèle Laroque (je mets une photo où elle est un peu pute, c’est de circonstance).

On a en effet appris par divers journaux que cette totalement dispensable comédienne annonçait son grand retour. Pas un retour sur scène ou au cinéma, non. Son retour d’exil fiscal, virgule la pute.

J’apprends donc d’un coup d’un seul :

  • que cette détestable personne était depuis plusieurs années domiciliée aux Stazuni, dans le Nevada plus précisément, et ne payait donc pas d’impôts en France.
  • que attention hein, elle remplissait les conditions, à savoir habiter la moitié de l’année là-bas, et travailler plus là-bas qu’ici.
  • que si elle rentrait, c’était parce que ce n’était plus le cas, et PAS DU TOUT mais alors CERTAINEMENT PAS et EN AUCUN CAS parce que dans la mesure où [not safe for chidren] elle suce Harry Potter aka notre nouveau Ministre du Budget, ça faisait un peu mauvais genre d’être une grosse voleuse de fraudeuse.

Michèle, excuse-moi, mais trop de LOL tue le LOL. Tu étais donc domicilée dans le Nevada, où comme chacun sait se trouve la capitale mondiale du cinéma. Tu y vivais la moitié de l’année, euh, peut-être. Tu y travaillais plus qu’en France ? Mais bien sûr, j’avais totalement oublié ta fabuleuse carrière américaine qui fait crever de rage toutes tes concurrentes que l’idée de tourner à Ralliwoude fait mouiller.

Mais effectivement, une fois penché dans un combo AlloCiné-Reverso, ta justification prend toute son ampleur, puisque tes derniers films sont :

Je pensais que tu interprétais aussi le rôle titre de Liar, Liar mais apparemment il n’en est rien.

C’est donc acquis : tu te fous de notre gueule. Tu n’es pas la seule, certes, il y a même dans le lot des gens pour qui j’ai plutôt de la sympathie par ailleurs, comme Amélie Mauresmo.

Là Michèle va me dire que « oui mais merde quoi, les impôts en France sont confiscatoires quand même ». Et moi je vais te répondre : mais ferme ta gueule de sale conne privilégiée. Et arrête de me brandir ton taux d’imposition à la face, car tu sais aussi bien que moi que ce n’est pas ton taux d’imposition réel. Que les conseillers fiscaux que tu as les moyens de te payer ont déjà commencé par planquer un maximum de ton pognon et le ranger bien sagement dans toutes les niches qui trainaient à leur portée. Et qu’à l’arrivée, du pognon il t’en reste des caisses. Par ailleurs, j’ai envie de te dire que « confiscatoire » ou pas, ça n’est pas qu’une question de taux, il faut savoir raisonner en volume.

Là par exemple je viens de tester sur le site des impôts : admettons que tu déclares 2 millions d’euros, que tu sois une pauvresse toute seule avec sa part unique, que tu n’aies droit à aucune déduction ni aucune réduction (oui c’est 2 trucs différents, je t’expliquerai si tu veux) parce que tu repasses tes slips toi-même et que les niches ça te dégoûte, ben tu paierais 39.37%, soit 781 952€. Une somme rondelette, certes, mais qui te laisse quand même de quoi vivoter péniblement avec un peu plus d’1,2 million. Pas facile.

Même exercice avec quelqu’un qui gagne 2000€ net par mois (c’est un exemple théorique Michèle hein, ça n’existe pas dans la vraie vie) : il va payer dans les mêmes conditions 1700€. Et ben figure-toi qu’amputer chaque mois ses 2000 euros de 150 pour payer ses impôts, c’est autrement plus difficile pour lui que pour toi de payer tes 70 000.

Attends, bouge pas, y a Amélie qui vient me dire que « tu comprends, nous les sportifs, on a des carrières courtes ». Alors d’abord ma grande, ce que tu as emmagasiné dans ta carrière courte, il faut plusieurs vies à 95% des gens pour le gagner. Et surtout qu’est-ce qui t’empêche de continuer à bosser après, feignasse ? Tes aînés, ils bossent, et puis dur, et mal payé hein : consultant pour la télé, la mine. Chanteur de trucs pourris, le cauchemar – surtout pour nous. Entraîneur, la plaie.

Bref vos arguments de gros privilégiés de merde, vous pouvez vous les carrer par exemple bien profond dans l’oignon, les exilés fiscaux – j’adore au passage ce terme d’exil qui laisse entendre que vous n’avez pas eu le choix, qu’on vous a forcés, que c’est dur pour vous. Vous êtes des voleurs. Vous volez votre pays, que vous prétendez pourtant être si fiers de représenter, dans le cas des sportifs. Vous refusez de contribuer au système qui vous a permis d’arriver où vous êtes, qui vous a éduqué, soigné, qui a aidé vos parents à vous élever à coups d’allocations et autre réductions d’impôts, tiens.

En ces temps où l’on parle à tort et à travers de déchoir des gens de la nationalité française, j’ai très envie de vous dire que ceux qui le mériteraient le plus, c’est vous. Car c’est le cœur de la citoyenneté que vous violez impunément. Vous acceptez les droits et privilèges et refusez les devoirs.

Payer mes impôts en France, là où je suis né, ai grandi, vis et travaille, c’est un des éléments essentiels de ce qui fait de moi un Français. Ouais y a des mois où ils font mal, les 800 euros qui s’envolent, c’est sûr. Mais au final, je ne reçois pas rien en échange : c’est le prix de ma fierté. Et c’est pas si cher, en fait.

Je suis d’accord avec vous sur un point, le système fiscal français a besoin d’une bonne grosse refonte – mais certainement pas pour vous favoriser et se féliciter de votre retour au bercail. Je vous invite à consulter les travaux de Thomas Piketty sur l’impôt et les inégalités. Ca va vous faire mal au cul et à la tête, et ça sera bien fait pour vos gueules.

[màj – 10/05/10] François Baroin répond à la question trop dingue trop qui dérange trop de JJ La dénonce Bourdin (qui oublie juste de demander en quoi consistait la carrière américaine de Madame, hein).

Je retire ce que j’ai dit, c’est tellement convaincant, vraiment. Fais quand même attention François : je crois que mes couilles sur ton nez t’empêchent de voir la réalité.

Publicités

90 réponses à “The Price of Pride [màj]

  1. C’est à dire que le jour où je paierai des impots, j’aurai super les boules, parce qu’en plus de pas avoir de thunes, je suis une grosse pince.

    Mais je serai fier aussi.
    Mon père m’a toujours dit que « Payer des impôts, c’est une chance. Ça veut dire que tu peux le faire ».

    Ben sur le principe, je suis plutôt pas mal d’accord.

  2. My god, je crois que je vais pleurer d’émotion. Sans déc.

  3. Guillaume Pascanet

    Mais quel beau sujet, j’allais te le proposer !

    Tout y est : l’impôt confisquatoire, l’explication débile de l’activité aux étazunis, le foutage de gueule du retour padutouparcequ’Harry Potter, il est maintenant chef du budget de la France…

    Tu as oublié un détail qui rajoute une couche, c’est qu’elle nous emmerde tous les ans avec la tournée des zenfoirés : j’adore quand un « exilé fiscal » fait la charité aux cons qui payent leur impôts en France. Florent Pagny faisait cela très bien aussi.

    Sur le qualificatif de traitre, je te rejoins. Je ne suis pas un fan absolu de Mélanchon, mais il a plutôt des mots justes sur ces thèmes. Je te conseille un dialogue entre lui et Marc Touati sur le site d’ASI si tu es abonné.

    • MélEnchon. C’est fou ça fait 150 fois quej e le vois écrit avec un A en 2 jours.
      Nan je suis pas abonné, je peux pas me le permettre à cause de tous les impôts confiscatoires que je paie.

      • Guillaume Pascanet

        Je crois bien que je peux abonner un ami. Je suis toujours solidaire de mes amis riches persécutés dans ce pays qui stigmatise la réussite.

  4. Dans les stades, les salles de cinéma et de spectacle, les bienheureux cocus viennent applaudir et couvrir de fleurs ceux-là même qui les fistent en live.

    C’est magnifique.

    Ça t’a fait du bien, la capitale du pneu.

  5. Cette note m’a filé une violente érection !

    (et rien à voir avec la photo, je ne fantasme pas sur les vieilles putes de droites)

    (désolé)

  6. Alors là, chapeau bas et jubilation !!!

  7. On fera lire ton post dans les ecoles quand les pourritures socialo-communistes auront repris le pouvoir.

  8. L'Auvergnate

    Je peux te dire que je t’aime d’un amour pur et hétérosexuel ?

  9. Alain Chabat

    Magnifique!

  10. Je me suis gonlaulée à m’en faire des abdos. Avec la jubilation qui va bien aussi. Congrats!

  11. Haaaaaa! Content que tu ais trouvé un sujet pour planter des crocs acérés! Je pisse sur Michèle Laroque et ça n’a rien de sexuel.

  12. Alors là bravo !

    Ça confirme ce que je pense de l’argent, plus on en a plus on en veut, même si on en a trop.

    Cette année, je vais payer des impôts en France, pour la première fois de ma chaotique carrière. J’en ai déjà payé en République Tchèque et en Irlande, et ça ne m’a pas bouleversée outre mesure, mais c’est parce que l’impôt était prélevé directement à la source, c’était de l’argent qui ne rentrait jamais dons mon escarcelle, donc je n’avais pas l’impression de me séparer de quelque chose qui m’appartient.

    Au début, ça m’a agacée de me rendre compte que j’allais devoir me séparer d’une telle somme, surtout qu’entre temps, j’ai rejoint les rangs des chômeurs. Mais bon, c’est de bonne guerre, et je profite de pas mal de choses payées par l’État, alors autant que j’y contribue. Ces gens richissimes qui se barrent pour ne pas payer, c’est sûr, ça m’énerve. Et leurs arguments, que tu as cités, m’ont toujours paru spécieux, sans que je puisse mettre le doigt dessus.

    Alors encore une fois, bravo !

  13. Diegosan, je viens de t’élire Président de ma République et ce serait bien si Mc Flee était ministre de la justice car j’estime que le « pisse dessus non sexuel » est une peine à la hauteur du crime.
    Sinon, bonjour à tous (parce que la première fois, il faut être poli, non ?)

    • Bonjour et bienvenue ! Comment ça se passe au niveau de mes emoluemebts de président ? Je t’envoie le RIB de mon compte en Suisse ?

      • Amour, miel, lait et céréales : c’est tout ce que je peux t’offrir pour l’instant, M. le Président… Au fait, quelqu’un peut m’expliquer comment Harry Potter est passé de Marie Drucker à une actrice en conserve ?

  14. Bravo Diego pour ce coup de gueule!
    Je suis d’accord avec toi en tout point.
    Et je rejoins Guillaume quand à sa précision concernant les Enfoirés; plus jeune je trouvais cette initiative bien née, maintenant que je suis un peu moins naïve, c’est débectant quand on gratte un peu la dorure de l’illusion.

    • Guillaume Pascanet

      Moi, je préfère donner de l’argent directement, c’est plus simple, plus sain et je bénéficie d’un crédit d’impôt.

  15. Ben moi, je ne suis pas du tout d’accord.
    Tu me sembles aveuglé, comme l’immense majorité des Français, par un immense entubage qu’on nous vend depuis des lustres : le fameux « modèle social français ».
    Un truc qui était, il est vrai, encore tout a fait fonctionnel jusqu’à il y a une trentaine d’années, c’est à dire avant la mondialisation.
    Maintenant ce modèle s’est largement cassé la gueule, mais les gens croient encore que leurs impôts servent à aider les plus démunis.
    C’est un leurre, bien distillé par le pouvoir et les médias.
    Actuellement, le % de « miséreux » est à peu près le même en France qu’aux USA, où l’on paye pourtant bien moins d’impôts.
    De plus, aux USA, la faible imposition et la tradition de liberté de ce pays, encouragent fortement les riches à donner à donner à qui ils veulent. La philanthropie américaine est efficace, bien plus que celle de l’État.
    Pourquoi donc les meilleurs cerveaux fuient ils la France pour les States ou la Chine ou ailleurs ? Bien évidemment, je n’inclus pas dans cette catégorie des « cerveaux » Mme Laroque : une certaine habitude du Net me la ferait plutôt classer dans les MILF.
    Enfin voilà, je fais court, car la fiscalité française est justement un sujet que je compte bien aborder dans mon blog un de ces jours.

    • Dugo,

      Tu as une approche très « charitable » de l’impot. Personne n’a dit ici qu’il profitait au 1% le plus pauvre.

      En revanche, compare les systèmes de santé et qui y a accès. Ce n’est sans doute pas un hasard si Obama s’est en partie fait élire la dessus.
      Tu évoques le « don », mais ça justement c’est la charité: le riche donne « ce qu’il veut », c’est la pièce de monnaie donnée par la dame patronnesse à la sortie de l’église aux indigents le dimanche. Je ne suis pas d’accord avec ça, ce n’est pas l’individu qui décide combien il donne, c’est la collectivité.

      Moi je crois pas que mes impôts servent aux plus démunis, ils servent au maintien de la cohésion nationale, ce qui recouvre des choses très variées (maintien des SP notamment).

      Tu ne peux pas t’en tenir à l »aveuglement » des uns et la lumière des autres, faut t’expliquer un peu …

    • D’abord, je ne dis pas que le système est parfait, et je suis pour sa refonte profonde.
      Ensuite, l’impôt ne sert pas qu’à aider les plus démunis : il finance l’ensemble du système, pas seulement ses aspects sociaux : l’éducation, notamment. En France, grâce aux impôts, tu peux faire des études supérieures presque gratuites, ce qui n’est pas le cas aux Etats-Unis.
      Indépendamment de la misère, il faut aussi regarder les inégalités, les écarts entre les « classes » sociales. L’impôt est le principal outil pour les réduire, comme le montre Piketty. Aux Etats-Unis, les écarts sont beaucoup plus importants qu’en France.
      Quant à la philanthropie des ricains, elle me dérange à plusieurs titres. D’abord parce que je considère qu’un Etat ne doit pas compter que sur la générosité de ses ressortissants pour financer un certain nombre de choses. Ensuite parce qu’elle relève aussi beaucoup du concours de quéquette et de la satisfaction d’ego par le fait d’avoir son nom sur une bibliothèque ou autre.
      J’ajouterais que la France pays où l’on paie le plus d’impôts (ce que l’UMP aime à nous serine) est un mythe maintes fois mis à bas par les chiffres, les vrais, les sérieux.
      Pour résumer : l’impôt en France n’est pas parfait, mais il doit être utilisé comme un instrument de justice.
      Et même s’il est injuste, le fuir revient à s’exclure de la communauté nationale.

      • Juste un chiffre : le seul impôt sur le revenu, en France, sert à rembourser un dette que ni toi, ni moi, n’avons contracté, et pour laquelle nous n’avons jamais été consultés.
        J’aborderai le sujet plus longuement sur mon blog, en donnant ma vision des choses . Le débat est toujours intéressant, s’il reste courtois. Je n’ai pas trop apprécié le qualificatif de « pute » : MILF, je te dis, c’est ça le terme approprié.

        • Le fait que le produit de l’IR soit équivalent à la charge de la dette n’est qu’un hasard (en France, les impôts n’ont pas d’affectation). On peut tout aussi bien dire que l’IR sert à payer les crèches, les porte-avions ou les charters de Besson, selon le message populiste que l’on veut faire passer !
          Le fait que l’Etat ait été mal géré et croule sous la dette n’a aucun lien avec la justice fiscale ! Tu fais des raccourcis mon bon Dugomo.

        • Je me permets d’intérvenir, ayant comme toujours un avis sur la question.
          Juste, rapidement, sur les USA, oui il y a moins d’impôts et l’Etat est moins présent, mais regarde ce qui s’est passé par exemple en terme d’infrastructures aux US depuis 30 ans: rien.
          Prends le métro à NY, regarde les aéroports, JFK, La Guardia… regarde Katarina, les ponts qui s’effondrent, ou même les équipements en haut débit… C’est un pays qui depuis Reagan a décidé de confier les investissements d’infrastructures à la sphère privée. Mon point de vue est que ça a pas trop marché et que là ils sont en train de s’en mordre les doigts…

          Autant le côté totalement infantile des Français vis-à-vis de l’Etat me fatigue parfois, (c’est pour ça notamment que je suis pas trop d’accord avec toi Dieg’ sur le concept de la philanthropie américaine… c’est quelque chose de vraiment louable, les Français devraient en prendre de la graine plutôt que de déléguer toute leur charité au gouvernement), autant lorsqu’il s’agit de concevoir la société de demain, de réfléchir aux investissements et aux besoins en urbanisme ou en infrastructure, il me semble difficile de faire l’économie d’un Etat. Les volontés individuelles ou le marché ne pensent qu’au court terme et à l’utilité immédiate. Regarde New York: une ville toujours en faillite, qui tourne avec des frais de fonctionnement monstrueux, car jamais conçue dans la durée…

          Enfin Dugomo, c’est le système de protection et de redistribution sociale français qui vient de nous servir d’amortisseur face à la crise que vient de se manger toute l’Europe. On en chie quand même moins que nos voisins… Ou tout du moins différemment.

        • Je reconnais la caricature sur la philanthropie ricaine. La vérité est quelque part entre nous deux !

  16. Guillaume Pascanet

    Sais tu que le taux d’imposition à l’IR est plus fort aux USA qu’en France ?
    Et pourtant, ce pays a un niveau d’endettement public très comparable au notre.
    Pour le niveau de dette, nous sommes très régulièrement consulté via ce truc tout nouveau qui s’appelle des élections.
    Pour les cerveaux qui quittent notre beau pays, tu parles des petits génies de la finance que nous avons exporté en grand nombre et qui sont en train de mettre à genoux la city et wall-street ?

  17. La Pastanaga

    superbe.
    j’ai boucou boucou aimé le combo AlloCiné-Reverso.

  18. je ne sais pas si c’est du pur, mais moi aussi je t’aime d’amour. c’est tout.

  19. haha… et?
    Tout ce blabla pour rien, merci de m’avoir fait perdre mon temps

    /:=)

  20. J’ai juste du mal à saisir le problème.
    Au contraire, tant mieux si certains arrivent à s’en sortir d’une telle façon. Je les encourage vivement :)

    • Mais encore ? De qui parles tu ?

      S’en sortir ? mais d’ou ? de quoi ?

      Tu ne vois pas le problème ? Tu aimes qu’on te fasse les poches ? Un torchon marron a t’il des poches ? Bien qu’il soit cependant capable d’aligner des saloperies de smiley ?

      Je suis perdu

    • Oui, je dois dire que je suis pantois, là. Ils ne se sortent de rien d’autre que de la communauté à laquelle ils appartiennent, en enfonçant un peu plus dans la merde les moins fortunés, sur la tête desquels ils marchent pour « s’en sortir ».

  21. Etant donné qu’on choisi sa communauté, ‘s’en sortir ‘ n’est peut être pas le meilleur terme. Disons, perpetuer. haha..
    Est-ce vraiment ‘faire les poches’ ..faut pas pousser non plus. N’oublions pas que nous sommes sur l’arc descendant, c’est beau de prôner les valeurs charitable, et l’aide du prochain, c’est même une solution qui refera ses preuves dans 20 ou 40 ans, à grande échelle bien sûr, mais je trouve cela tout aussi plaisant d’observer cette facilité si poussive à vouloir s’enfoncer dans la matérialité, la concupiscence, et au final une condition vaine à explorer le fond.
    Soyons tous tolérants. aheeem

    • Je ne suis pas sur de bien te comprendre.

      Trois erreurs:
      1. le principe c’est qu’il n’y a qu’une communauté, la communauté nationale.
      2. Faire les poches: tu as raison, ce n’est pas la bonne expression. Cela s’apparente plutot à du vol, ou à de l’escroquerie. Entre voler un sac à main et voler le peuple français, le premier délit est bien plus puni que le second.
      3. Tu parles de « charité », mais justement les impots et la solidarité c’est l’exact inverse de la charité: ce n’est pas à ton bon coeur l’ami, c’est la Loi.

    • Tu as choisi ton pays de naissance ? Je ne te parle pas des gens qui vont vivre et travailler à l’étranger, et paient leurs impôts dans leur pays d’adoption, hein.

      • … et qui n’ont même pas le droit de vote (car non-citoyens). Des bonnes poires quoi !!

      • Ouais, c’est complètement ça Marian, mes parents sont des bonnes poires.

        « Remarquable article »©

        (en passant mon canard « la fatigue y afférente »???)

  22. Et juste, parce qu’apres avoir dormi 3 heures le dimanche matin j’ai toujours tres envie de parler stats, voici un petit lien qui replace les choses dans leur contexte http://bit.ly/aHuput

    (note de lecture: en 2007, 70 % des salariés à temps complet du secteur privé et semi-public gagnent un salaire mensuel net inférieur à 2004 euros)

  23. Un article lolatoire (j’aime les néologismes, ça donne l’impression d’être intelligent) et des commentaires intéressants (même ceux qui prennent le temps de perdre leur temps pour dire que le temps de lire l’article était perdu…je me comprends).

    Si l’IR est plus élevé aux Stazuni, l’impôt sur les sociétés est lui plus élevé au UK qu’en France.

    On ne voit que ce qu’on veut voir. Je viens de découvrir le surnom de celui que je n’avais même pas repéré Ministre du Budget (ha ha, mais sérieux, on l’entend parler dans les media?), HP, c’était encore mieux que pour notre sérénissime nain…

  24. une contribution assez importante au débat (pour ceux qui l’ont raté):

    http://dll.tumblr.com/post/493562466/le-cote-obscur-de-francois-baroin-via

  25. Guillaume Pascanet

    Demande un copyleft !

  26. Quand j’étais plus jeune, mon père m’a dit qu’il aimerait avoir à payer plus d’impôts parce que ça voudrait dire qu’il gagnerait plus d’argent.
    J’ai trouvé ça grandiose à l’époque. Ca m’a beaucoup aidée à relativiser la première déclaration d’IR que j’ai dû faire avec mes revenus à moi…
    Et ton article encore plus. Merci donc, j’ai pensé tout pareil que toi en lisant cette « info », mais en moins joliment dit !

  27. unouveaucompte

    bonjour,

    j’ai repéré deux extraits en survolant les commentaires

    @diegoakaakakakakaka
    « Pour résumer : l’impôt en France n’est pas parfait, mais il doit être utilisé comme un instrument de justice.
    Et même s’il est injuste, le fuir revient à s’exclure de la communauté nationale. »

    –> tu devrais le mettre en préambule de ton post! il résumé très bien tes valeurs

    néanmoins, michelle laroque le fait par amour… c’est joli

    @crevette
    Quand j’étais plus jeune, mon père m’a dit qu’il aimerait avoir à payer plus d’impôts parce que ça voudrait dire qu’il gagnerait plus d’argent.
    J’ai trouvé ça grandiose à l’époque. Ca m’a beaucoup aidée à relativiser la première déclaration d’IR que j’ai dû faire avec mes revenus à moi… »

    –> papa me disait la même chose!

    • J’ai eu une crise cardiaque ce matin en voyant un lien d’un site pipole à 2 balles qui racontait que « Michèle Laroque revenait d’exil par amour ». Nan mais putain, quoi, merde.

      • Guillaume Pascanet

        T’es vraiment pas romantique.

      • Ben, ça me parait cohérent en tout cas.
        Par amour pour son ministre de mari, elle ne veut pas le mettre dans l’embarras avec sa situation d’exilée fiscale. De toute façon, c’est une has been cette nana, non ? Elle ne risque plus de payer l’IR, faute de revenus … elle va vivre de ses rentes et placements de Vegas, et au crochet du salaire de son ministre.

        • C’est une never vraiment been mais qui doit quand même gagner quelques trentaines de SMIC avec ses trucs de merde, hein.

        • Ça remonte peut-être à loin, mais je me souviens d’elle en train de sucer un pédé sous une table … dans je ne sais quel film. Et dans « tournez-ménage », c’était elle, non ?

        • Guillaume Pascanet

          Le film, c’était pédale douce.

          Et oui, dans tournez-ménage, elle faisait Fabienne Egal aux côtés des inconnus.

        • Oh boy !!!
          Dois-je m’inquiéter de savoir ça ?
          Notre espace mémoire est vraiment rempli de tout et de n’importe quoi.

        • Guillaume Pascanet

          Tout dépend si tu juges honteux de connaitre l’oeuvre des inconnus ou bien de Gabriel Aghion.

    • unouveaucompte

      bof j’étais sérieux

  28. Les Inconnus, j’assume.
    Mais me souvenir d’une scène de Pédale Douce, ça, ça me fait mal …

  29. Diego, je t’aime d’amûûr. (bon et tu gères mon mari après)

  30. Suite à notre petite prise de bec, unfollowage, etc… Voici une vidéo vraiment très intéressante d’un économiste chinois qui résume bien ce que je pense (et qu’1.4 milliards de Chinois et presque autant d’Indiens pensent aussi). C’est effrayant, j’espère que les gauchos-bobos-bien-pensants vont en prendre conscience un jour :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s