Auto-psy

J’ai pratiqué une autopsy
Dès l’départ, c’était pas gagné :
Un physio à l’entrée d’la boîte
Crânienne, j’ai négocié

OK je sais, je viens jamais
Mais ‘tain c’est quand même moi l’taulier,
Laisse-moi entrer
J’ai trop plein d’trucs à vérifier, d’trucs à trier

J’ai pratiqué une autopsy
J’ai donné un grand coup d’scalpel
Virtuel :
Pour y voir plus clair dans c’bordel
Fallait séparer l’IRL de l’irréel

Et séparer les followers
Des vrais lovers.
Et faire le tri entre les friends
Et les amis.

J’ai pratiqué une autopsy
Dans mon cerveau malade,
J’ai avancé
En f’sant semblant d’pas remarquer
Ce qui m’gênait

C’est là que mes couilles m’ont gueulé :
« Ah ouais, tu crois y arriver

En fermant les yeux sur la merde
Accumulée ? »

J’ai pratiqué une autopsy
J’ai regardé
J’ai pas forcément tout aimé
Mais j’ai regardé

J’ai vu des chattes, des têtes, des queues,
Des têtes-à-queues.
J’ai vu des décisions non prises,
Des choix pas faits

J’ai pratiqué une autopsy
Ca m’a flingué
Du coup j’suis allé m’balader
Rayon conneries

Là, j’ai compris que mon esprit
N’était pas fait pour gamberger
Mais pour lauler

Et j’ai mis fin à l’autopsy
J’ai refermé.

Publicités

45 réponses à “Auto-psy

  1. ah! je t’avais bien dit qu’il fallait clicker ;-) très chouette.

  2. Ton meilleur.
    J’aime vraiment.
    Tu as bien fait de publier.
    Tu es très beau là.

  3. Diego,

    Je vais essayer de trouver autre chose à te dire que « ton texte me touche », ce qui est quand même le niveau zéro du commentaire. Et pourtant, j’y ai souvent recours.
    J’ai aimé ça :
    « J’ai donné un grand coup d’scalpel
    Virtuel :
    Pour y voir plus clair dans c’bordel
    Fallait séparer l’IRL de l’irréel

    Et séparer les followers
    Des vrais lovers.
    Et faire le tri entre les friends
    Et les amis. »

    Voila, en plein dans le mille de ce qui me touche actuellement. L’IRL vs l’IVL, les contacts en ligne qui deviennent des amis IRL, des gens qu’on connaît en ligne et qu’on a envie de rencontrer IRL, des friends dont on aimerait qu’ils soient des amis.
    Il faudra un jour écrire cette histoire, celle de l’amitié qui se crée en ligne pour se construire dans la vraie vie.

    A bientôt, en ligne ou en ville.
    Ant.

  4. Fallait pas que ca te stresse, le mode chanson te va bien finalement.
    Et le sujet nous parle forcement…
    One again!

  5. Faut moi aussi
    que je trouve le courage
    de faire mon auto psy

    Trop de bordel dans cette taule
    trop de vieux machins qui prennent la poussière

    Bravo Diego d’avoir osé
    Faut que jm’y mette
    Bravo Diego de l’avoir fait
    Plus qu’à y aller

  6. ya pas à chier,
    chez toi aussi ya d’la poésie que c’est joli.

  7. Dieg’, l’album de la maturité?

    Je suis sur le cul, sérieux, je ne soupçonnais pas tes talents de songwriter.. (oui parolier, ça fait Didier barbelivien).
    Je like a lot

    • En fait c’est juste un peu plus long à maturer que d’écrire une connasserie. Et puis ça sort presque tout seul, d’un coup. A suivre (bien que des bribes d’autres trucs aient disparu avec mon iPhone…)

  8. Philippe de Thrace

    C’est plutôt très bon de voir qu’avec la contrainte du format, quelques fragments du masque tombent.

  9. Je l’attends depuis longtemps.
    Depuis si longtemps que je le savais.
    Je suis content que ce soit sorti.

    Je t’aime mon grand.
    Tu le sais.

  10. Y’a tellement de guimauve dans mon dernier commentaire que je pense aller égorger une armée de chaton histoire de retrouver une once de crédibilité.

  11. « ce qu’il y a de plus profond chez l’homme c’est sa peau » (Valéry)

  12. bonjour je m’appelle Sand et j’aime. Du genre grave grave (non mais je suis un peu sur le cul quand même, mais si j’avais écrit, » je suis sur le cul », ça faisait pas classieux, et bon, hein Diego la classe internationale, faut se mettre au niveau :) )

  13. Classe, et pas que ta bite, pour le coup.

  14. Je découvre et pas besoin d’autopsie pour savoir que je ne m’arrêterai pas à cette seule lecture ;)
    Bravo!

    • Alors d’abord welcome… Et si tu fais les archives, tu trouveras des choses très différentes de ça. Mais l’avenir pourrait en réserver des similaires…

  15. Ma que ! quel pouet !

  16. C’est juste magnifique « autospy ».
    En lisant je plongeais peu a peu, les mots devenaient des images.
    L’impression d’être immergée dans un dessin de Topor.
    On dit quoi quand on a aimé? Merci peut etre..

  17. laverité vraie

    Oh les artistes! faut arréter l’eloge là! Y a quelque bons mots bien trouvés, pour le reste je vous en prie…pas de publication…ou alors après pas mal de boulot! faut retourner au turbin Diego!

    • Je vais pas me gêner pour la laisser ! Et je suis bien d’accord, ceci est un coup d’essai. Je prends ce que tu appelles des « éloges » pour des encouragements. Je sais qui, et où je suis, merci.

  18. laverité vraie

    et oubliez pas de corriger ma faute!

  19. d’accord avec la vérité vraie, trop d’éloge tue l’éloge… au travail !

  20. Boîte crânienne… Bashung… C’est rien, j’ai juste pensé à ça. J’aime.

  21. P’tain c’est beau, c’est bon, c’est bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s