Toi et toi contre le monde entier

Je ne sais même plus par quel bout prendre le problème, tant les derniers jours regorgent de grands moments du sarkozysme, qui comme le titrait Libé, semble prendre l’eau de toute part.

Photo AP/Michel Euler from lemonde.fr

Enfermé dans ses certitudes, au premier rang desquelles, on le sait, celle d’avoir toujours raison contre tout le monde, notre j’espère-plus-pour-longtemps président semble parti dans un engrenage incontrôlable, une spirale de la surenchère tout simplement effrayante, et accessoirement construite sur d’hallucinantes déformations des faits, voire de purs mensonges. Prêts à se jeter la tête la première dans un mur dans les pas du Chef, le gouvernement et la majorité l’accompagnent joyeusement dans ce qui ressemble de plus en plus à un naufrage (Woerth qui traite une députée PS de « collabo » en plein débat sur les retraites, l’inénarrable Chantal Brunel qui nous explique benoîtement que le Luxembourg n’a pas droit à la parole du fait de sa taille – en réponse à des propos tenus non pas par le Luxembourg en tant que nation, mais par une ressortissante luxembourgeoise parlant au nom de l’Europe -, Accoyer qui prive l’opposition à l’Assemblée de son droit d’expression, etc.).

A l’heure qu’il est, la France a été critiquée ou rappelée à l’ordre par le Parlement Européen, la Commission Européenne, le Pape (bon ouais ok OSEF), les Etats-Unis, le Luxembourg du coup, j’en passe, et ne semble plus soutenue dans sa démarche que par l’Italie, ce qui, ces temps-ci, tient plutôt de la circonstance aggravante (très bonne vanne dans le Canard à ce sujet, qui parlait cette semaine d’avoir « la berlue, au sens transalpin du terme »).

Point culminant de ce grand n’importe quoi, la surréaltriste conférence de presse donnée hier à Bruxelles, à l’issue de la réunion – houleuse selon de nombreux témoignages – du Conseil Européen. Après un exposé convenu sur les aspects économiques de ladite réunion, le président fut bien sûr interrogé sur la question des Roms et la violente altercation qui l’aurait opposé à Barroso pendant le déjeuner (rapportée entre autres par le Premier Ministre bulgare et par Jean-Claude Junker, président de l’Eurogroupe et PM du confetti luxembourgeois qui n’aurait de ce fait pas droit à la parole, qui a qualifié l’échange de « mâle et viril », sans peur du plénoasme ni conscience que des meufs peuvent très bien se foutre sur la gueule).

Et là, on a eu droit à la totale :

  • vannage de journalistes (sur le mode « vous ne devez pas être journaliste depuis longtemps », « un jour peut-être  vous ferez des conférences de presse mais pour le moment vous n’êtes que questionneur », « M. Quatremer qui défend le Pape, on aura tout vu » – il ne l’a pas défendu, mais a rappelé, comme je viens de le faire, que le Pape avait manifesté sa désapprobation – best of ici)
  • noyage de poisson géant, avec une réponse de 12 minutes partant dans tous les sens et ne répondant surtout pas à la question posée.
  • dénégation quant à l’incident, avec un président qui assure avoir, plus que tout autre, gardé son calme (alors qu’on le voit clairement bouillir intérieurement au moment où il s’exprime, tout juste si de la fumée ne sort pas de ses oreilles et de son nez) – ce qui revient à traiter, au passage, 2 premiers ministres amis de menteurs.
  • aveu consternant d’un président qui nous confirme gouverner en fonction de la Une des médias, expliquant grosso modo qu’il a fait Grenoble et ce qui s’ensuit parce que les incidents impliquant des gens du voyage en juillet ont fait la Une des journaux (tiens, des gens du voyage, français, foutent la merde, si on virait les Roms ?)
  • déformations et mensonges éhontés : « soutien total des chefs d’Etat et de gouvernement », « Merkel sur la même ligne qui compte elle-même virer des Roms », « Reding s’est excusée, nous en prenons acte », « Je suis le chef de l’Etat français, je ne peux pas laisser insulter mon pays », « on a parlé des déportations, des Juifs ».

Petit problème : en un seul  communiqué, le gouvernement allemand apporte un démenti cinglant aux affirmations de Sarkozy.  Merkel dit soutenir la France « sur la forme » mais Bruxelles « sur le fond ». Et dément catégoriquement avoir parlé des camps de Roms avec lui.

Quant à Viviane Reding, elle n’a JAMAIS parlé des Juifs, ni fait d’allusion directe à la déportation. Elle a précisément dit :

« J’ai été personnellement interpellée par des circonstances qui donnent l’impression que des personnes sont renvoyées d’un Etat membre juste parce qu’elles appartiennent à une certaine minorité ethnique. Je pensais que l’Europe ne serait plus le témoin de ce genre de situation après la Deuxième guerre mondiale »
Elle critique une politique fondée sur une appartenance ethnique, politique caractéristique de cette période de l’histoire. Elle ne dit pas Sarkozy = Pétain ou Hitler.

Episode 2 : elle ne s’est pas excusée pour ses propos, mais a exprimé des regrets QUANT A L’INTERPRETATION qui en a été faite :

« Je regrette les interprétations qui détournent l’attention du problème qu’il faut maintenant résoudre. Je n’ai en aucun cas voulu établir un parallèle entre la Deuxième Guerre mondiale et les actions du gouvernement français d’aujourd’hui ».

Nous retiendrons bien sûr la phrase la plus LOL depuis longtemps :

« Quand on sait maîtriser son expression, on n’a pas besoin de s’excuser après, c’est un avantage »

Dans la bouche du type qui a dit « Cass’toi pauv’con », « Viens le dire ici », et tout récemment, « sur le ton humoristique » dixit l’Elysée, « Le Luxembourg n’a qu’à accueillir les Roms ». Ou encore « La France n’a pas à rougir de son passé. Elle n’a pas commis de génocide. Elle n’a pas inventé la solution finale ».

On pourrait en rire, si ce n’était pas si consternant. S’il n’était pas en train de démolir les valeurs et l’image de la France, dont il aime tant à rappeler qu’elle est la patrie des droits de l’homme et n’a donc pas de leçon à recevoir sur ce plan (une sorte d’As du Volant, pour les amateurs de 1000 bornes).

Et ça n’est pas près de s’arrêter. A l’instant, un gendarme qui avait tué un gitan s’échappant de garde à vue vient d’être acquitté (et je ne me prononce pas sur la justification de cette décision, je n’en ai pas la compétence), ce qui me fait craindre des mouvements violents des gens du voyage qui creuseront ainsi leur propre tombe en venant justifier la politique du gouvernement.

Et parce que la droite décompexée, sur le terrain, c’est bel et bien une réalité, comme en témoigne les propos de cette sœur jumelle de Michou lors de l’inauguration de la permanence de Benjamin Lancar.

40 réponses à “Toi et toi contre le monde entier

  1. Philippe de Thrace

    tu sais quoi, moi qui n’ai aucune fierté rapport à ma nationalité et qui vis dans un relativisme distancié absolu, pour la première fois de ma vie j’ai eu honte collectivement.

    • C’est bien ce que je pensais. On touche vraiment le fond. (Mais il est capable de creuser pour aller plus profond encore).

      • oui moi aussi j’ai un peu honte… il fait la une des journées en Espagne aussi. Et ce qui me fait peur c’est aussi la réaction de Bambi (aka cette couille molle de Zapatero) .
        Et que putain, ici la France reste quand même un modèle (malheureusement souvent sur le mode du complexe d’infériorité, pas forcément infondé d’ailleurs , soit sur celui du sentiment régionaliste primaire), et inspire indifféremment en matière d’application du système de permis à points, que de
        burkinisme
        et pour ça aussi ?

        p.d. j’aime beaucoup « surréaltriste »
        p.p.d les liens hachteumeuleu c’est jouli mais c’est vachement longchmeleu

      • Plus profond…Il cherche peut-être du pétrole, dans le fond.

  2. Elle est magique la soeur de Michou. « Cosmopolitie » hummm le mot qui fait rêver. déjà dans les années 80, le FN aimait beaucoup ce mot-là. Et pour ton article, je suis tellement d’accord que je vais rien ajouter.

  3. « Y’a beaucoups de bobos.. Ils ont de bonnes situations : ils sont dans l’enseignement » megaLOL

  4. Très bon billet qui « résume » parfaitement ce que je pense !

    Depuis hier (sa conférence), je ne supporte plus que ce type parle en mon nom !
    Il ments à tour de bras, il manipule, et il gouverne pour une minorité !

    « Je suis le chef de l’Etat français » a t-il dit !
    J’ajoute « hélas :-/ »… Ce n’est vraiment plus mon président ! (Par respect pour la fonction, je le considérai encore comme tel !)…

    Vivement que ça change !

  5. T’es une grosse kiffance, Canard.

  6. Si on parvient à prouver que Sarko a possédé une caravane, peut-on l’envoyer en Roumanie?
    La caravane UMP ça suffit?

  7. Guillaume Pascanet

    J’en peux plus ! Mais quand va-t-il enfin la fermer ?????

    Le pire, c’est que je commence à douter qu’électoralement, il ait tort en flattant ainsi ce qu’il y a de pire dans l’esprit humain !

    • Comme je te comprends Guillaume.
      Après 10 jours passés en France (mon pays, je précise), j’étais juste plus capable. Rien que de prendre connaissance de ces diverses et navrantes frasques via les infos-du-monde (vues par le Canada) était assez désespérant, mais de voir et entendre les tronches décomplexées de ces hommes et femmes politiques … mes bobos de parents n’ont pas une assez bonne situation pour permettre un renouvellement quotidien d’écrans plats.

      • Guillaume Pascanet

        Je survis car je m’informe essentiellement par la radio ce qui évite au moins de devoir supporter leurs tronches. C’est déja suffisamment difficile.

  8. Tu as tout résumé!

    et pendant ce temps là des lois sont votées en douce en plus, comme le retrait des allocs pour absentéisme, comme le retrait des indemnités chomage pour les gens qui ne peuvent se rendre au rendez vous , même si ce rendez vous a été loupé parce que la personne n’a pas 10 euros à mettre en essence pour se rendre au centre ANPE!
    Gerbe !

  9. Mais qu’avez vous donc tous avec le terme « cosmopolite », si magnifique en bouche ?

  10. Excellent article mon cher Diego, tu es bon quand tu manies la navrance. Juste une question sémantique : en te lisant, je me demandais si on pouvait encore considérer qu’il y a une « droite complexée »?

    • On est effectivement en droit de se poser la question. Personnellement, je pense qu’il n’y en a pas : ceux qui étaient complexés ont suivi Sarkozy dans l’opération « un siphon, phon-phon, pour les voix du FN ». Ceux qui restent de droite tout en le rejetant sont simplement cohérents, ils n’ont jamais été tentés par les idées d’extrême-droite, et n’ont donc jamais eu honte d’être simplement, par exemple, libéraux sur le plan économique (ce que lui n’est pas, en fait).

  11. très bon résumé

    je crois que le chaos vient aussi du trop plein associé au trop vite d’informations (pas toujours vérifiées) et tant que les rédacteurs en chef décideront de se rattacher au calendrier imposé par Sarkozy ce chaos grandira
    les gens gueulent virtuellement ou dans son cercle
    mais n’agissent pas concrètement contre Sarkozy

    et pourtant je connais autour de moi plein de gens qui agissent pour leurs valeurs en se souciant des absurdités sarkoziennes… et sont inquiets comme moi – sa com’ est merveilleusement habile pour les plus de 60 ans… ceux qui votent à 60% pour lui…

  12. Sarkozy est une catastrophe à l’international. dans ses déplacements, il ne salue personne, se met les gens à dos et ridiculise la France. Il gère le pays comme il gérait Neuilly, où la police était une sorte de milice privée, ou on ne paye pas bcp d’impôts quand on est riche et où les non Neuilliens se font arrêter passés le panneau d’entrée de la ville. Mais c’est un homme de paille, et se concentrer sur sa personne, c’est oublier qui l’a mis là et pourquoi. Si il a over-reacted a Grenoble, c’est qu’un casino avait été braqué au départ. Il faut regarder de côté là…

  13. Tous ces gens sont tout simplement méga-flippants…

  14. Excellent billet, cher Diego.
    Comment je fais, avec le dedans de moi même, maintenant, étant donné que j’ai voté Sarkozy en 2007?
    J’ose à peine l’avouer, tellement j’ai honte ce qui se passe.
    J’en peux plus de ces mensonges, ces contre-sens, ces cabrioles, ces passe-droits, et de cette arrogance.
    Bon, tu me diras, ne pas commettre la même erreur en 2012 serait déjà régler une partie du problème.
    Mais je ne suis pas sûre pour autant, de retrouver un tant soit peu de crédit chez un autre…

  15. Véro la Bisontine

    Alors là, Philippe, je ne vois pas vraiment où tu as vu que je me plaignais.
    J’ai voté Sarkozy en 2007, et je le déplore aujourd’hui.
    Une fois passé ce cap, au moment des futures élections, je saurai me souvenir de mes erreurs d’aiguillage (enfin surtout celle de 2007), et choisirai la destination que je penserai la meilleure.
    Je ne suis pas du genre à tomber dans la facilité « tous pourris », mais j’avoue que je suis en toujours en quête du débat contradictoire constructif et lucide, qui affinera mon choix futur.

    • Philippe de Thrace

      « Mais je ne suis pas sûre pour autant, de retrouver un tant soit peu de crédit chez un autre… »
      Voilà ce que j’ai interprété, mais peut-être à tort, en effet, comme une lassitude découragé. Cette lassitude existe en tout cas dans le discours de bien d’autres, ça m’a permis d’y répondre indirectement.

  16. C’est marrant mais moi j’ai sentis la honte m’envahir le soir de son élection, j’ai mis ça sur le dos de Mireille Mathieu et Macias (ah qu’elle sont jolies les filles de Sarkozy, laï laï laï) mais au fond de moi je savais que ce n’était que le début.
    Sinon je suis sur que vous aimerez savoir qui est la vieille peau raciste qui accompagne Lancar, c’est Gabrielle Mass, ancienne conseillère de Paris sous Chirac, Vice-présidente de l’association « Judaïsme et Liberté », chevalier de la Légion d’honneur.
    http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/conferen/albanel/gmass.html

  17. @superpado : « C’est marrant mais moi j’ai sentis la honte m’envahir le soir de son élection » > moi j’ai chialé comme une pauvre merde(j’irais plus jamais voter après 18h quand on connaît déjà les résultats d’ailleurs)(mais moins qu’en 2002 quand même).

    @ »unnouveaucompte » : « les gens gueulent virtuellement ou dans son cercle
    mais n’agissent pas concrètement contre Sarkozy » > c’est vrai, mais le truc c’est qu’à part voter, une ou deux manifs quand il faut (et encore je suis pas convaincue que ça serve à grand chose), je sais pas trop quoi faire. Des idées ?

  18. Ah ben voilà, ça critique les mots et bien sûr en dit rien sur l’action !

    Nicolas Sarkozy a dit qu’il allait s’attaquer aux bidonvilles que les villes socialistes ont laissé s’installer. Cette horreur est passée inaperçue.

    • Quels bidonvilles ? Dans quelles villes socialistes ?
      Le traitement de la misère doit-il se faire au karcher, ou peut-on envisager, je ne sais pas moi, d’en traiter les causes ? Ou encore, tenir les promesses comme « zéro SDF en France » ?
      Tout ça, bien entendu, si tu es pour de la vraie.

  19. Vu de l’étranger, c’est pire prce qu’il ne se passe pas une journée sans que quelqu’un, peu importe sa nationalité, ne fasse un commentaire sur ce qu’il se passe en France, basé biensur sur des « on dit », sur la lecture de la presse internationale, etc… et Oui, c’est ça la France dans l’esprit d’un Egyptien, d’un Américain, d’un Espagnol… Je ne sais plus qui écriait hier sur twitter « je sais maintenant ce que ressentais les Américains sous l’ère Bush »… effectivement, je crois qu’on a malheureusement trouvé notre « dabeuleyou »

  20. Ici en Egypte, on a parlé de la loi sur le voile, comme tu dois t’en douter… apres, t’as une partie des habitants qui croient toujours qu’on a Chirac comme président (passé par là en 2006 pour offrir un hopital) et sont de gros consommateurs de tv.
    par contre, les expulsons de roms, oui, la manif devant l’ambassade de France a été filmée et diffusée sur plusieurs chaînes dans differents reportages, y compris dans le talk show matinal « bonjour Egypte » regardé par la majorité des gens. Mais encore une fois, c’était anglé assez factuel « une manif devant l’ambassade pour soulever ce probleme » ou limite comm « diffusion de la lecture du tract + prise de parole de militants » sans faire intervenir les autorites françaises en local, des français qui seraient d’un avis contraire, prendre du recul en voyant ce que donne la presse etrangere ou française commeinfo, en faisant un petit bilan des autres manifs dans d’autres pays pour mettre celle du Caire en perspective… Il y a encore du boulot à faire…
    Par contre, ça fait bien marrer les Américains que je connais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s