EXCLU : le score brut de Marine Le Pen chez Harris

Putain mais quel con, comment n’y ai-je pas pensé plus tôt !

Le sondage Valeurs Actuelles / Dirty Harris dont je vous parlais dans mon post précédent contient une information cachée, une information de taille : le score brut de Marine Le Pen dans le sondage scandaleux.

Tout est dans la notice – décidément, il FAUT lire les notices des sondages.

Explication : cette enquête auprès des électeurs potentiels de MLP a été réalisée auprès de 427 personnes, du 28 février au 6 mars.

Tiens tiens… La première enquête à scandale, avec Aubry seule, a été conduite du 28 février au 3 mars. La seconde, avec DSK et Hollande, du 5 au 6 mars. Soit en cumulant les 2, du 28 février au 6 mars.

Ce sondage est forcément un sous-questionnaire des deux autres : des questions subsidiaires de justification du vote posées aux personnes faisant le choix de Le Pen.

Les 427 individus sont donc issus du cumul des deux échantillons précédents, et correspondent au nombre de personnes ayant déclaré voter Le Pen.

Le score brut de Marine Le Pen est donc : 427 / (1618+1347) = 14,4%

14,4%

Qui sont donc multipliés par 1,7 pour obtenir le joli score de 24%. Vous avez bien choisi votre slogan chez Harris : vous êtes vraiment « Ahead of what’s next ».

J’aurais presque envie de dire CQFD.

17 réponses à “EXCLU : le score brut de Marine Le Pen chez Harris

  1. oh put1 ! les enfoirés

  2. Bonjour Diego,

    Ce 1,7 sorti d’on ne sait où, est un de ces fameux coefficients de redressement qui relèvent de la tambouille interne et secrète des instituts de sondage. Ce chiffre fondé sur les votes aux précédentes élections est censé corriger le fait que certains sondés pourraient éprouver des scrupules voir de la honte à claironner haut et fort qu’ils votent FN. Ce coefficient de redressement est très critiqué car il repose sur des supputations et aucunement sur un fondement scientifique.

    Sur 470 personnes seulement ! Si cela est vrai il est scientifiquement impossible d’extrapoler les résultats obtenus sur un si petit panel de personnes à l’ensemble de la population.

    Bonne journée,

    Lui de duo d’idées

  3. Hello!

    Oui, le score des Lepen est tjs fortement redressé. Dans la dernière émission de la Ligne Jaune, les 2 sondeurs parlaient même parfois de multiplication par 2 ou par 3 des scores recueillis.
    La question est : le taux de redressement du père est il le même que celui de la fille ?(logiquement, non et ça expliquerait peut être que MLP est surévaluée dans les sondages actuels ) Quelles règles régissent ces taux de redressement ? Mystère, mystère.

  4. Le redressement est le fruit, sur une population donnée, du croisement entre les des déclarations d’intention de vote avec le vote réel, après élection. Il est donc rétroactif, ce qui questionne sa capacité à prédire l’avenir.
    En gros on demande a 1000 personnes pour qui elles pensent voter; ensuite on regarde pour qui elles ont en fait voté (résultat des élections, rapportés à 1000 personnes) et on a le coefficient.
    Le vote FN ayant toujours été plus ou moins honteux dans la société française, le taux de redressement des intentions de votes FN a toujours été plus élevé que celui de partis dit « républicains ». L’attitude de Marine Lepen tend à décomplexer ses électeurs, et je pense que les déclarations et les votes seront moins découplés qu’ils ont pu l’être par le passé.
    La baisse du facteur « vote honteux » qui a tendance à se réduire peut aussi être soutenu par un autre phénomène, pas nouveau, l’annonce d’une intention de vote « sanction » : « Ce coup-ci, on votera Lepen parce que y’en a marre », attitude qui ne se traduit pas toujours par un passage à l’acte.

  5. FAUX, Harris a lui même affirmé que le score de redressement pour Marine n’était plus que 1.1.

  6. 1,1 on est plutôt proche de mon humble théorie : le vote Le Pen est pour le moins décomplexé, plus du tout caché. ça me parait tout de même très peu (+10% des intentions déclarées?).
    Je crois que 1,1 avalise même la seconde théorie-annexe du vote « menace/sanction ». Les sondeurs combinent peut-être la discrétion de l’électeur avec la menace/sanction, arrivant à un chiffre corrigé proche du chiffre enregistré en direct.
    En tout cas la morale est toujours la même : les sondages ne sont que des sondages.

  7. C’est très bien vu !

    Mon avis :

    – pour le redressement, il ne faut pas tant prendre en compte la « décomplexion » de MLP (ça reste le front national après tout) que le fait que ce soit sur internet : y’a beaucoup moins de gens qui auraient honte de cliquer sur une case à cocher « Marine Le Pen », que de le dire par téléphone !

    – un panel de moins de 1000 personnes ? C’est n’importe quoi. En plus limité aux internautes ? Donc classe sociale particulière.

    Remarquez, come internet est un soit-disant « repère de gauchistes » (gauchosphère), ça justifie le redressement ?!

  8. @Tof
    Le débat « c’est un échantillon web » a en effet eu lieu…
    C’est l’autre aspect du sondage : il y a eu redressement par rapport au CSP, car évidemment, les retraités et agriculteurs « online » ne ressemblent sans doute pas à tous les agriculteurs et tous les retraités, online et offline.

  9. Discuter de calibration statistique pour un sondage (sociologique), ça me fait bien marrer:

  10. je n’ai pas lu les autres comments mal éveillé mais les sondages????on leur fait dire ce qu’on veut comme ça vous aurez le choix entre Marine Le pen et Sarko je ne supporte ni l’un ni l’autre

  11. Guillaume Pascanet

    Si on en croit les cantonales d’hier, les sondages n’avaient pas vraiment tort. Vous me direz, le FN n’est pas en tête, mais il n’a pas pu se présenter partout et ce type de scrutin donne une bonne prime au sortant.

    La seule bonne nouvelle, c’est l’effondrement de l’UMP. Si le PS ne gagne pas l’année prochaine, je rejoins Mélenchon.

  12. Du coup, j’ai une question là … si Marine passe de 14% réels à 24% calculés, il y a donc 10% qu’on va prendre chez les autres.
    Ces 10% de ‘rendus’ sont ils équirépartis entre tous ses adversaires, ou, considérant par exemple que ce seront plutôt les électeurs déclarant voter UMP (ou communiste, si on considère qu’il en existe encore) qui vont en réalité voter FN, existe-t-il aussi un coefficient pour déterminer comment on répartit les billes (qui serait tout-aussi intéressant à connaître, pour savoir dans quelles proportions on considère que les gens ‘mentent’ quand ils disent plutôt UMP ou plutôt coco/écolo/PS) ?

    • En fait, le redressement est calculé individu par individu, car il repose sur plusieurs critères qui forment plusieurs combinaisons d’un individu à l’autre.
      Ex : Jean-Michel a répondu qu’il voterait Marine Le Pen. Par ailleurs, c’est un homme, de 50-60 ans, cadre sup, habitant une grosse agglo de province. Il a voté Sarkozy en 2007. Il va être redressé sur tous ces critères, pas seulement corrigé de la supposée sous-déclaration du vote Le Pen : on va le booster par ci parce qu’on manque de cadres sup de province, le réduire par là parce qu’on a trop d’hommes, et le rebooster par ailleurs parce qu’on a une sous-déclaration du vote Sarkozy 2007, qui est, tu t’en doutes, devenu honteux entretemps ;-)

  13. Le Monde diplomatique vient de lancer un blog dédié à l’analyse épistémologique des sondages
    http://blog.mondediplo.net/-Regime-d-opinion-
    Complément du site de l’Observatoire des sondages
    http://www.observatoire-des-sondages.org/
    Voilou.

  14. tu as tellement raison que aujourd hui elle est a +30%

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s