Archives de Tag: Zik

Curin’ the Blues

Toussaint, c’est pas la fête dans les têtes. Il fait moche et en plus on nous demande de penser aux morts.

Alors du coup, un petit morceau fritator pour finir ce week-end, ça fera pas de mal. Un chouette morceau de jeunesse tout fou de Quincy Jones, à une époque où il était chef de Big Band.

Quincy Jones – Marchin’ the Blues

Merci Radi&Ducon !

Mexico

Je vous drope un disque vite fait. Je suis tombé dessus ce matin, et je suis tombé tout court.

Sur ce je vous laisse, j’ai un mariage, again.

Je suis vraiment trop trop sympa

Comment t’as deviné que c’était la suite de la fabuleuse compile de la plage, toi ? T’es vachement fort quand même.

Lire la suite

Je suis trop sympa

Plusieurs personnes m’ont demandé l’intégrule de ma BO des vacances, mis en appétit par les 3 morceaux que j’ai postés ces derniers jours – ce que je peux comprendre, compte tenu de leur excellente excellence.

Je pourrais les faire mariner, leur faire croire que oui alors que non, ou encore distiller une playlist de rêve jour après jour pendant 15 jours, m’assurant ainsi des posts faciles, sans réflexion, sans recherche, parfaits pour mon état dépresso-flemmard de retour des vacances.

Lire la suite

Salsa schön

L’été, quand on me fait l’honneur de m’inviter à passer quelques disques sur la merveilleuse plage de Calvi où c’est trop de bonheur de bercer les gens dans leur fin de sieste sur leur matelas marron avant de les amener petit à petit à commander des bouteilles de rosé en cascade, les faisant subrepticement glisser dans ce qu’il est convenu d’appeler l’apéro, moi je j’aime bien aller fouiner un peu dans les recoins de mon iTunes.

Lire la suite

La BO des Vacances – 2

Dans la BO des Vacances, un morceau est venu remettre en cause tout notre petit univers.

Depuis quelques années en effet, avec la douce orchestratrice de notre vie, nous avons pris l’habitude d’attribuer aux morceaux des notes de plagisme lorsque nous mettons des disques sur la plage des 8 chattes, aka l’Octopussy.

Lire la suite

Just for you

La Hollande, l’autre pays de la disco-cruche-funky-sympathique.